L.R. Vicence

club italien de football
(Redirigé depuis Lanerossi Vicenza)
L.R. Vicence
Logo du L.R. Vicence
Généralités
Nom complet L.R. Vicenza
Surnoms Biancorossi
Lane[1]
La nobile provinciale
Berici
Fondation 1902
2018 (refondation)
Couleurs Rouge et blanc
Stade Romeo Menti
(13 173 places)
Siège Via Schio, 21
36100 Vicence
Championnat actuel Serie C (D3)
Propriétaire OTB Group S.p.A.
Président Stefano Rosso
Entraîneur Francesco Modesto
Joueur le plus capé Giulio Savoini (317)
Meilleur buteur Piero Spinato (124)
Site web www.lrvicenza.net
Palmarès principal
National[Note 1] Coupe d'Italie (1)

Maillots

Kit left arm vicenza1920h.png
Kit body vicenza1920h.png
Kit right arm vicenza1920h.png
Kit shorts vicenza1819h.png
Kit socks vicenza1819h.png

Domicile
Kit left arm.png
Kit body vicenza1920a.png
Kit right arm.png
Kit shorts vicenza1819a.png
Kit socks.png

Extérieur

Le L.R. Vicence est un club de football italien basé à Vicence. Le club évoluait pour la saison 2021-2022 en Serie B.

De 1953 à 1990, il a porté le nom de Lanerossi Vicence puis est passée par Lanerossi Vicenza de 1953 à 1989 du nom de son propriétaire, une entreprise textile et enfin Vicenza Calcio, qui a fait faillite en 2018.

En 2018, le club est renommé L.R. Vicence Virtus, après faillite du précédent et fusion avec le Bassano Virtus. Par le transfert de Bassano à la ville suite à la faillite de la société, elle est l'héritière et la continuation de facto de la tradition sportive qui a débuté le 9 mars 1902 avec la fondation de l'Associazione del Calcio in Vicenza (souvent paraphée ACIVI). Il faut attendre 2020 pour que le club prenne son nom actuel.

C'est le plus ancien club de football de la région de Vénétie et a disputé 30 championnats de Serie A, dont 20 consécutifs entre 1955-1956 et 1974-1975. La dernière saison remontant à 2000-2001.

Au niveau national, il peut se targuer d'avoir remporté une Coupe d'Italie (1996-1997), tandis que son meilleur résultat au niveau international reste la demi-finale de la Coupe des vainqueurs de coupe (1997-1998). Il reste également connu pour avoir obtenu la deuxième place derrière la Juventus dans le championnat de Serie A 1977-1978, soit le meilleur résultat jamais obtenu par un club nouvellement promu dans l'ère du tour unique.

Cette saison même fut celle de la révélation de Paolo Rossi, en prêt par la Juventus de Turin, comme attaquant club.

Le club a également formé et lancé Roberto Baggio dans le football professionnel.

Le club compte également une finale du championnat de première division 1910-1911, où il a été battu par Pro Vercelli.

HistoriqueModifier

Fondation et débutsModifier

Emplacement de Vicence, en Italie.

L’Associazione del Calcio in Vicenza, fondé en 1902 par le professeur Tito Buy, est l'un des plus anciens clubs de football italiens. La formation du premier conseil d'administration a eu lieu précisément le . L'équipe de Vicence fait ses débuts au cours d'un match amical le , dans le championnat scolaire provincial. Ce tournoi est remporté par les Vicentins qui étaient confrontés à Cordellina, Baggio et Schio.

Les débuts officiels du club au plus haut niveau des compétitions nationales n'interviennent qu'à l'occasion de la saison 1910-1911: le Acivi (comme on appelait Vicence les cinquante premières années de son existence d'après l'acronyme du nom officiel Associazione del Calcio di Vicenza) inaugure le son nouveau terrain avec une victoire sur Bologne. Sa première place dans la poule vénète-émilienne en mars qualifie les Biancorossi la finale nationale pour le titre de champion de Prima Categoria 1910-1911 contre le Pro Verceil. Cependant, Vicence perd 3-0 le match aller et ne parvient pas à inverser la tendance au match retour à domicile, s'inclinant une fois de plus, sur le score de 2 à 1.

Depuis 1911Modifier

 
L'équipe 1953-1954 de L.R. Vicenza

1932 à 1945Modifier

  • 1932 : le club est renommé Associazione Fascista Calcio Vicenza
  • Le club est promu pour la première fois en Serie A pour la saison 1942-1943 à l'issue de sa deuxième place à l'issue de l'exercice de Serie B 1941-1942. Cependant la saison 1942-1943 verra le club redescendre.

1945 à 1953Modifier

  • 1945 : le club est renommé AC Vicenza
  • A l'issue de la guerre et le changement de nom le club dispute à nouveau la Serie A lors de la saison 1945-1946 jusqu'à la saison 1947-1948.

1953 à 1967 : Premier titre et stabilité dans l'éliteModifier

  • 1953 : fusion avec le Lanerossi Schio Vicenza en Lanerossi AC Vicenza
  • L'injection de confiance et surtout d'argent leur permet de mettre en place une équipe qui, après une saison d'adaptation, remporte pour la 1er fois le championnat de Série B en 1955 et retrouve la Serie A après sept ans d'attente, avec l'entraîneur Aldo Campatelli et les buts d'Enrico Motta. Lors de son retour en première division, Vicenza a réalisé un salut surprenant en terminant à la neuvième place. Aux gloires de la première équipe s'ajoutent celles de l'entraînement de printemps, qui en 1954 et 1955 remporte deux fois de suite le tournoi de Viareggio. De l'équipe de Viareggio sont issus des joueurs comme Azeglio Vicini, Sergio Campana, Renzo Cappellaro, Mario David, Mirko Pavinato, Luigi Menti et bien d'autres qui ont porté plus tard le maillot biancorossa en Serie A. Dans la seconde moitié des années 1950, le département offensif est renforcé par l'arrivée de deux Sud-Américains, d'abord Américo Murolo et, la saison suivante, Francisco Lojacono, ainsi que de Renzo Cappellaro, né à Vicence. Au tournant des deux décennies, Vicenza a remporté des sauvetages et des classements tels que deux septièmes places consécutives, et en 1960-1961, l'entraîneur Roberto Lerici (un ancien joueur biancorosso dans les années 1950) a remporté le prix Seminatore d'oro comme meilleur entraîneur de la saison. Lanerossi a conservé ses caractéristiques de club provincial, soucieux de son budget, qui mettait en valeur les jeunes joueurs, qu'ils soient issus de la pépinière ou qu'ils proviennent d'autres équipes, en maintenant un noyau fort de joueurs phares, accueillant occasionnellement de grands joueurs en fin de carrière. En 1962, l'avant-centre brésilien Luís Vinício, âgé de 30 ans, arrive et apporte encore plus de lustre à l'équipe. Durant cette période le club obtiendra régulièrement des tops 10 et obtiendra pour meilleur résultat la 6e place en 1963-1964 et 1965-1966. Lors de la Serie A 1963-1964, Vicenza s'est hissé à la première place du classement pendant trois matchs consécutifs, de la 7ème à la 9ème journée, pour prendre la sixième place à la fin du championnat. Luis Vinicio, lors de la saison 1965-1966, dans son année de grâce, conquiert le classement des meilleurs buteurs avec 25 buts (il faudra attendre vingt-six ans pour qu'un joueur de Serie A en marque autant : ce sera Marco van Basten en 1991-1992), Lanerossi termine cinquième.

1967 à 1990 : Instabilité et retour dans l'anonymatModifier

  • 1967 : le club est renommé SS Lanerossi Vicenza
  • Le club descendra en Serie B à l'issue de la saison 1974-1975 mettant fin à 20 saisons consécutifs en Serie A soit la période la plus stable de l'histoire du club. Cependant, les grands résultats ont été suivis d'années au cours desquelles le salut a été risqué, souvent le dernier jour. L'un des sauvetages les plus historiques a été celui de 1972-1973, lorsque Lanerossi semblait condamné, mais avec trois victoires dans les trois dernières journées, ils ont réussi à remonter jusqu'à un barrage contre l'Atalanta, battu par un but contre son camp. Cependant, la chance a déserté les Lanerossi en 1975 lorsque, lors de leur 20e championnat consécutif de Serie A, ils ont été relégués en Serie B. Après une saison 1975-76 opaque où ils ont même risqué la relégation en Serie C, les Lanerossi abordent la saison 1976-77 avec peu d'espoir.
  • Pourtant, par un croisement de planète favorable, la Juve convainct le LR Vicenza, de prendre en copropriété un joueur qui ne perce pas : Paolo Rossi. Dans ce cas de figure peu commune le joueur appartient à moitié à la Juve, et à moitié à Vicenza. Le deal est conclu : Vicenza paye 95 millions de lires (l'équivalent de 50 000 euros) pour acquérir la moitié de son contrat. Ce qui, a posteriori, va s’avérer être une affaire incroyable pour le club biancorosso[2].
  • En effet, l'entraîneur Giovan Battista Fabbri, a eu une intuition. Pour pallier la défaillance de l'attaquant de l'équipe, Alessandro Vitalil'entraîneur décide de repositionner le jeune Paolo Rossi d'un ailier droit sans grandes perspectives en avant-centre excellent et doté d'un sens du but rare. Après un début hésitant, ce changement va permettre à Rossi de se libérer enfin en marquant 21 buts en 36 matches dès sa première saison, devenant le meilleur buteur de la division, et va contribue grandement à la montée de Vicenza en Serie A en gagnant pour la 2e fois la Serie B. De plus, les rouges et blancs se sont montrés dominants, grâce à la sécurité du libéro Giorgio Carrera, aux jeux de Franco Cerilli et Giancarlo Salvi, au barrage de Mario Guidetti au milieu de terrain et à l'inarrêtable Roberto Filippi[2].
  • Cependant, prévoyante, la Juve avait inséré une clause dans le contrat, lui permettant de faire revenir Rossi en fin de saison. Mais malgré les très bonnes prestations de son poulain, les dirigeants bianconeri décident de ne pas activer ladite clause, préférant miser sur Pietro Paolo Virdis en provenance du Cagliari Calcio[2].
  • Cependant, la Juventus de Turin va se rendre compte de son erreur puisque la saison 1977-1978, voit Vicenze terminer à la surprise générale à la 2e place du championnat derrière... la Juventus de Turin ! En effet, continuant sur sa lancée, Rossi accumule les buts en première division et remporte son premier titre de meilleur buteur de Serie A, ou Capocannoniere, avec un total de 24 buts. Il devient ainsi le premier joueur dans l'histoire du football italien à enchaîner deux titres de meilleur buteur en Serie B puis Serie A. Le promu et son buteur impressionnent les observateurs du football italien en devenant le dauphin de la Juventus dès leur retour en première division.Pour le plus grand plaisir des tifosi vicentini et du président Giussy Farina, qui va lier avec Rossi une relation paternelle[2].
  • L'équipe a terminé le championnat à la 2e place et s'est qualifiée pour la Coupe de l'UEFA, ce qui reste le meilleur résultat obtenu par une équipe nouvellement promue dans l'histoire de la première division italienne. Durant cette saison, Paolo Rossi devient le nouveau phénomène du football italien : en décembre 1977, il est appelé en équipe nationale et à la fin de la saison, il remporte le titre de meilleur buteur avec 24 buts, un chiffre important pour un tournoi à 16 équipes. En juin 1978, Rossi fait partie de l'équipe italienne lors de la Coupe du monde en Argentine, où les Azzurri terminent à la quatrième place et où l'avant-centre marque trois buts[2].

Duel Juventus-Vicenze pour l'acquisition de Paolo RossiModifier

  • Au retour du joueur en Italie, le club doit cette fois gérer le nœud de la copropriété du joueur avec la Juventus, qui cette fois ne veut pas renouveler son "erreur". Cependant l'opération des négocation n'a été résolue qu'à la table des négociations, avec des sommes jamais engagées auparavant dans une seule séance du marché du football : Farina a offert jusqu'à 2 milliards 612 510 000 lires pour obtenir l'autre moitié de la carte de Pablito alors que la Juventus ne voulait que 875... millions de lire. La proposition de Farina fait scandale dans une période de récession économique même si il s'avère que l'origine de la proposition provient de la somme édicté par un individu depuis un appel anonyme reçu par le président. Ce dernier s'estimant par la suite s'être fait rouler par ce coup de fil anonyme, et le malaise d'avoir écrit un prix si élevé. Ces sommes provoquent un tollé dans l'opinion et dans le monde du football italien au point de voir le président la Fédération d'Italie de football démissionner. Rossi reste donc finalement à Vicence mais subit une énorme désillusion au cours de cette saison 1978-1979 post-Coupe du monde. Cette dépense considérable s'avérait problématique pour les caisses risquées de l'équipe provinciale des Berici, qui était désormais obligée de vendre certains autres joueurs de premier plan de Fabbri afin de récupérer son investissement dans "Monsieur Cinq Milliards" Rossi, tout en faisant face au mécontentement du reste de l'équipe en raison du traitement économique différent qui leur était réservé. Dans ce contexte difficile, les plans de Farina échouent en l'espace d'une saison : pour ses débuts européens, l'équipe est éliminée au premier tour de la Coupe UEFA 1978-1979 par les Tchécoslovaques de Dukla Praga, tandis qu'en championnat, après n'avoir jamais trouvé un véritable rythme de jeu, elle glisse lentement vers le bas du tableau jusqu'à une impensable relégation. Les rouge et blancs ne confirment en effet pas leur deuxième place de l'exercice précédent et terminent à une catastrophique quatorzième place au classement, qui les condamnent à la Serie B. Les quinze buts de Rossi (deuxième meilleur buteur derrière Bruno Giordano) n'ont pas suffi. Pour raison économique, les Biancorossi sont forcés de libérer leur perle rare. [2].
  • Pour combler une partie des pertes financières les dirigeants de Vicence proposent à Pérouse le prêt payant de Paolo Rossi pour deux saisons. Pérouse accepte la transaction et Rossi pose ses valises en Ombrie durant l'été 1979.
  • Ensuite, les Lanerossi disputent le championnat en Serie B et, deux ans plus tard, même en C1. Cette spirale est enrayé par le gain, en maigre consolation, lors de la saison 1981-1982, de la Coppa Italia de Serie C.

La révélation BaggioModifier

  • Entretemps, le club entends parler d'un adolescent jouant pour le US Caldogno un petit club de football municipal. A ce moment la, Vicenza, sent qu'elle peut détenir un grand talent et décide de s’attacher ses services pour la modique somme de 500 000 lires.... sauf que les deux années suivante (1980-1982) il inscrit... 110 but en 120 rencontres ! Un bilan affolant qui précipite ses débuts professionnels, en 1983, à tout juste 15 ans. Ce jeune homme n'est d'autre que : Roberto Baggio[3].
  • Ainsi, Roberto Baggio débute en Serie C1 pour la saison 1982-1983, à l'âge de 15 ans. Durant la saison 1984-1985, il marque 12 buts en 29 matchs, et permet ainsi à son équipe d'obtenir la promotion en Serie B. Cependant, le 5 mai 1985, il se blesse terriblement au cours d’un match son ménisque et les ligaments croisés de sa jambe droite cèdent. Un chirurgien français, le professeur Bousquet se charge de l'opérer : il faudra 220 points de suture pour refermer la blessure de cette jambe soudainement devenue plus courte que l’autre. De plus, il disputait sans le vouloir son dernier match puisque Baggio sera transféré à la Fiorentina[3].
  • Pour le club en revanche c'est le retour à l'anonymat pendant des années en retombant en Serie C et manque même de peu la relégation en Serie D lors de la saison 1989-1990 où il doit son sauvetage grâce à ses victoires lors des play-offs, au cours d'une année troublée marquée par trois changements de direction technique. Le 7 juin 1990, Vicenza, dirigé par le porte-drapeau Giulio Savoini, remporte le salut en barrage contre Prato sur le terrain neutre de la Mazza à Ferrare, avec le soutien d'un exode de supporters "biancorossi" qui ont envahi la ville d'Estense. A l'issue de ce résultat, le club change de nom.
  • À l'été 1989, le club, repris par Pieraldo Dalle Carbonare, changeait de nom, disant adieu à Lanerossi et à son "R", pour devenir le Vicenza Calcio.

1990 à 2001 : Grand retour et dernières saisons dans l'éliteModifier

  • 1990 : le club est renommé Vicenza Calcio
  • En 1990-1991, l'entraîneur Giuseppe Caramanno est disculpé et Antonio Pasinato prend la relève, mais même lui ne parvient pas à faire remonter Vicenza en Serie B, un objectif atteint deux saisons plus tard sous la direction de Renzo Ulivieri. En 1993-1994, l'entraîneur toscan, malgré l'absence de grands attaquants, réussit à sauver Vicenza avec un jeu choral qui sera la marque de toute la période du club Berici. Même son successeur, Francesco Guidolin, a adopté une stratégie visant à mettre en avant les compétences du groupe et l'action de toute l'équipe plutôt que celle des joueurs individuels. L'année suivante, les performances du capitaine Giovanni Lopez, du défenseur latéral Gilberto D'Ignazio Pulpito et du défenseur central Domenico Di Carlo ont permis à Vicenza de remonter en première division, où ils ont terminé à la neuvième place.
  • A la suite de ce changement de nom, le club retrouve la série B à l'issue de la saison 1992-1993 puis enchaîne les bons résultats pour retrouver la Serie A dès l'issue de la saison 1994-1995 et une 3e place lors du championnat de Serie B.
  • Ainsi, pour son retour au sein de l'élite pour la saison 1996-1997 le club termine 9e et marque un nouveau pan de son histoire en remportant pour la 1ere fois la coupe d'Italie. Cela s'est encore mieux passé l'année suivante, l'année de la consécration. Après un championnat très positif, au cours duquel Vicenza a pu remporter des victoires mémorables contre les trois grands clubs que sont la Juventus, l'Inter et le Milan, et a été leader du championnat pendant plusieurs jours, l'équipe a suscité l'intérêt grâce à son parcours en tant que révélation de la Coppa Italia, qui a culminé avec la double finale contre Naples : Au match aller au San Paolo, les "biancorossi" s'inclinent 1-0, mais au retour, le 29 mai 1997 au Menti, Giampiero Maini égalise immédiatement le score ; il faut ensuite passer aux prolongations où ce sont Maurizio Rossi et Alessandro Iannuzzi qui entrent dans l'histoire des Berici, en marquant les buts en fin de match qui scellent la finale 3-0, qui offre à Vicenza le trophée le plus important de son histoire. Entre-temps, à l'été 1997, la National Investment Company anglaise a racheté la majorité du club biancorosso : Vicenza est ainsi devenue la première équipe italienne à avoir une propriété étrangère. En tant que détenteurs de la cocarde tricolore, les "biancorossi" ont gagné le droit de jouer la Supercoupe d'Italie, perdue contre la Juventus le 23 août 1997 au Stadio delle Alpi de Turin.
  • Ensuite, le club remporte la Supercoupe d'Italie et termine l'exercice 1997-1998 à la 8e place tout en réalisant un parcours émérite en coupe d'Europe en atteignant les demi-finales de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe. Lors de la saison 1997-1998, après sa huitième place l'année précédente, Vicenza est sauvé sans problème, mais se laisse un peu distraire en championnat, distrait par son engagement dans la Coupe des vainqueurs de coupe où, au contraire, il surprend en atteignant les demi-finales, éliminé seulement par Chelsea, alors vainqueur de l'édition. La contribution du bombardier Pasquale Luiso, finalement meilleur buteur de l'épreuve, a été décisive en Europe.
  • Cependant cette parenthèse enchantée prendra fin lors de la relégation du club en Serie B à l'issue de la saison 1998-1999 en terminant à la 18e place.
  • Avec le départ de Guidolin, l'année suivante marque la fin de ce cycle Berici, avec une relégation suivie, toutefois, d'une promotion immédiate grâce à la victoire dans le championnat de Serie B 1999-2000, avec l'entraîneur Edoardo Reja sur le banc et une attaque prolifique dans laquelle se distinguent Gianni Comandini, l'habituel Luiso et le jeune Christian Bucchi. Leur séjour en Serie A n'a cependant duré qu'un an, puisque la saison 2000-2001 s'est terminée par une nouvelle relégation en Serie B.

2001 à 2018 : Retour en Serie B et repêchagesModifier

  • Le club dispute uniquement des championnats de deuxième et troisième division tout en connaissant moult péripéties.
  • Bien qu'initialement relégué en 2005 le club se maintien en Serie B après rétrogradation de clubs . Le scénario se reproduit en 2012 après la rétrocession ultérieure de l'US Lecce lui permettant de rester en Serie B en 2012-2013, Vicence se voit malgré tout relégué en fin de saison. Le , la faillite de Sienne, lui permet d'être repêché en Serie B 2014-2015 alors qu'il était initialement battu lors du quart de final de play-offs.

Retour dans l'élite ?Modifier

  • Lors de cette saison 2014-2015 Le club prend toute une autre dimension en termine troisième du championnat de Serie B. Malgré cette performance les "bianchi rossi" ne retrouverons pas la Serie A. En effet leurs espoirs se brisent, en demi-finale des play-offs face à Pescara. Pour la saison 2015-2016, l'équipe et le club entament une saison pleine d'ambitions et comptent réintégrer l'élite du football national. Mais rapidement le groupe se trouve en difficulté et n'obtient son maintien en Serie B qu'à l'avant dernière journée de championnat. Lors de la saison 2016-2017, le comité directeur du club change avec l'arrivée d'un nouveau propriétaire qui met fin à l'ère Cassignena.

Depuis 2018Modifier

  • En le club est placé sous administration du tribunal de Vicence constatant la faillite. Le une partie de la société Vicenza Spa est rachetée par le club de Bassano Virtus 55 (Serie C) mais refusant de récupérer le célèbre numéro d'affiliation 25590 toujours autorisé a jouer en Serie C. Le la nouvelle société AC Vicence 1902 réclame officiellement le numéro d'affiliation 25590 gelé par la Fédération italienne (FIGC). Il s'ensuit une guerre de succession. Le la FIGC par décision extraordinaire autorise le club de Bassano Virtus 55 a se déplacer de 44 kilomètres sur la ville de Vicence avec son propre numéro d'affiliation et renommer le Bassano Virtus 55 en LR Virtus Vicenza.

Palmarès et résultatsModifier

PalmarèsModifier

Palmarès du Vicence Calcio
Compétitions nationales Compétitions régionales
  • Serie B (D2) :
    • Champion (3) : 1955, 1977, 2000.
    • Vice-champion (1) : 1942.
  • Serie C (D3) :
    • Champion (1) : 1940.
  • Coppa Italia Serie C :
    • Vainqueur (1) : 1982.

ChronologieModifier

Chronologie de Vicence
  •  : fondation de l'Associazione del Calcio in Vicenza.
  • 1902-1903 : 1er du championnat scolaire provincial.
  • 1903-1904 : 1er du championnat vénète de Terza Categoria.
  • 1904-1905 : 1er du championnat vénète de Terza Categoria.
  • 1905-1906 : 1er du championnat vénète de Terza Categoria.
  • 1906-1907 : 1er du championnat vénète de Terza Categoria.
  • 1907-1908 : 1er du championnat vénète de Terza Categoria.
  •  : l'Associazione del Calcio in Vicenza et l'Olympia fusionnent pour donner l'Associazione del Calcio di Vicenza.
  • 1908-1909 : demi-finaliste de Prima Categoria FIGC.
  • 1909-1910 : 1er du championnat vénète de Seconda Categoria FIGC.   Promu en Prima Categoria.
  • 1910-1911 : 1er de la section vénéto-émilienne de Prima Categoria puis éliminé en finale nationale.
  • 1911-1912 : 2e de la section vénéto-émilienne de Prima Categoria.
  • 1912-1913 : 1er de la section vénéto-émilienne de Prima Categoria, vainqueur du match de barrage puis 5e du groupe final.
  • 1913-1914 : 1er de la section vénéto-émilienne de Prima Categoria puis 5e du groupe final.
  • 1914-1915 : 1er de la section vénéto-émilienne de Prima Categoria puis 3e du groupe D de demi-finale.
  • 1915-1919 : activité suspendue pendant la guerre.
  • 1919-1920 : 4e de la section vénéto-émilienne de Prima Categoria.
  • 1920-1921 : 3e du groupe B de la section vénéto-émilienne de Prima Categoria.
  • 1921-1922 : 12e du groupe A de Prima Divisione Nord CCI puis défaite en barrage de relégation.   Relégué en Seconda Divisione.
  • 1922 : Fusion avec l'Unione Sportiva Studentesca Vicentina.
  • 1922-1923 : 7e du groupe E de Seconda Divisione Nord puis défaite en barrage de relégation.   Relégué en Terza Divisione.
  • 1923-1924 : 7e du groupe C de la section vénète de Terza Divisione, 1er du groupe final puis victoire en barrage de promotion.   Promu en Seconda Divisione.
  • 1924-1925 : 1er du groupe D de Seconda Divisione Nord puis défaite en play-offs. Rétrogradé pour avoir employé deux joueurs hongrois puis réintégré par la FIGC.
  • 1925-1926 : 9e du groupe D de Seconda Divisione Nord.   Relégué en Seconda Divisione (déclassée en 3e division).
  • 1926-1927 : 3e du groupe C de Seconda Divisione Nord.
  • 1927-1928 : 10e du groupe E de Seconda Divisione Nord.   Relégué en Seconda Divisione (déclassée en 3e division).
  • 1928 : Fusion avec le Circolo Cotonificio Rossi di Vicenza et renommé Associazione Calcio Vicenza.
  • 1928-1929 : 3e du groupe D de Seconda Divisione Nord.
  • 1929-1930 : 1er du groupe D de Seconda Divisione Nord.   Promu en Prima Categoria.
  • 1930-1931 : 1er du groupe A de Prima Categoria.
  • 1931-1932 : 8e du groupe A de Prima Categoria.
  • 1932 : renommé Associazione Fascista Calcio Vicenza
  • 1932-1933 : 1er du groupe C de Prima Categoria puis 2e du groupe final C.   Admis en Serie B.
  • 1933-1934 : 12e du groupe B de Serie B. Défaite en play-offs puis repêché.
  • 1934-1935 : 11e du groupe A de Serie B. Défaite en play-offs puis repêché.   Relégué en Serie C.
  • 1935-1936 : 2e du groupe A de Serie C.
  • 1936-1937 : 9e du groupe A de Serie C.
  • 1937-1938 : 2e du groupe A de Serie C.
  • 1938-1939 : 3e du groupe A de Serie C.
  • 1939-1940 : 1er du groupe A de Serie C puis 1er du groupe final B.   Promu en Serie B.
  • 1940-1941 : 6e de Serie B.
  • 1941-1942 : 2e de Serie B.   Promu en Serie A.
  • 1942-1943 : 12e de Serie A.
  • 1943-1944 : 1er du groupe B vénète du Campionato Alta Italia.
  • 1944-1945 : activité suspendue pendant la guerre.
  • 1945 : renommé Associazione Calcio Vicenza
  • 1945-1946 : 11e de Serie A.
  • 1946-1947 : 9e de Serie A.
  • 1947-1948 : 20e de Serie A.   Relégué en Serie B.
  • 1948-1949 : 3e de Serie B.
  • 1949-1950 : 13e de Serie B.
  • 1950-1951 : 9e de Serie B.
  • 1951-1952 : 10e de Serie B.
  • 1952-1953 : 12e de Serie B.
  • 1953 : renommé Associazione Calcio Lanerossi Vicenza
  • 1953-1954 : 6e de Serie B.
  • 1954-1955 : 1er de Serie B.   Promu en Serie A.
  • 1955-1956 : 9e de Serie A.
  • 1956-1957 : 11e de Serie A.
  • 1957-1958 : 7e de Serie A.
  • 1958-1959 : 7e de Serie A.
  • 1959-1960 : 10e de Serie A.
  • 1960-1961 : 9e de Serie A.
  • 1961-1962 : 14e de Serie A.
  • 1962-1963 : 7e de Serie A.
  • 1963-1964 : 6e de Serie A.
  • 1964-1965 : 11e de Serie A.
  • 1965-1966 : 6e de Serie A.
  • 1966-1967 : 12e de Serie A.
  • 1967 : renommé Società Sportiva Lanerossi Vicenza
  • 1967-1968 : 12e de Serie A.
  • 1968-1969 : 12e de Serie A.
  • 1969-1970 : 8e de Serie A.
  • 1970-1971 : 8e de Serie A.
  • 1971-1972 : 12e de Serie A.
  • 1972-1973 : 13e de Serie A.
  • 1973-1974 : 12e de Serie A.
  • 1974-1975 : 14e de Serie A.   Relégué en Serie B.
  • 1975-1976 : 16e de Serie B.
  • 1976-1977 : 1er de Serie B.   Promu en Serie A.
  • 1977-1978 : 2e de Serie A.
  • 1978-1979 : 14e de Serie A.   Relégué en Serie B.
  • 1979-1980 : 5e de Serie B.
  • 1980-1981 : 17e de Serie B.   Relégué en Serie C1.
  • 1981-1982 : 3e du groupe A de Serie C1.
  • 1982-1983 : 4e du groupe A de Serie C1.
  • 1983-1984 : 3e du groupe A de Serie C1.
  • 1984-1985 : 2e du groupe A de Serie C1. Victoire en play-offs.   Promu en Serie B.
  • 1985-1986 : 3e de Serie B. Promotion annulée pour son implication dans le scandale du Second Totonero
  • 1986-1987 : 18e de Serie B.   Relégué en Serie C1.
  • 1987-1988 : 7e du groupe A de Serie C1.
  • 1988-1989 : 12e du groupe A de Serie C1.
  • 1989-1990 : 14e du groupe A de Serie C1. Victoire en play-offs.
  • 1990 : renommé Vicenza Calcio
  • 1990-1991 : 10e du groupe A de Serie C1.
  • 1991-1992 : 4e du groupe A de Serie C1.
  • 1992-1993 : 2e du groupe A de Serie C1.   Promu en Serie B.
  • 1993-1994 : 10e de Serie B.
  • 1994-1995 : 3e de Serie B.   Promu en Serie A.
  • 1995-1996 : 9e de Serie A.
  • 1996-1997 : 8e de Serie A.
  • 1997-1998 : 14e de Serie A.
  • 1998-1999 : 18e de Serie A.   Relégué en Serie B.
  • 1999-2000 : 1er de Serie B.   Promu en Serie A.
  • 2000-2001 : 16e de Serie A.   Relégué en Serie B.
  • 2001-2002 : 9e de Serie B.
  • 2002-2003 : 8e de Serie B.
  • 2003-2004 : 13e de Serie B.
  • 2004-2005 : 17e de Serie B. Défaite en play-offs puis réintégré à cause de la rétrogradation de 4 équipes de Serie B.
  • 2005-2006 : 16e de Serie B.
  • 2006-2007 : 11e de Serie B.
  • 2007-2008 : 17e de Serie B.
  • 2008-2009 : 12e de Serie B.
  • 2009-2010 : 14e de Serie B.
  • 2010-2011 : 12e de Serie B.
  • 2011-2012 : 19e de Serie B. Défaite en play-offs puis réintégré
  • 2012-2013 : 19e de Serie B.   Relégué en Lega Pro Prima Divisione.
  • 2013-2014 : 5e du groupe A de Lega Pro Prima Divisione. Défaite en quart de play-offs puis promu en Serie B à cause de la faillite de l'AC Sienne.   Promu en Serie B.
  • 2014-2015 : 3e de Serie B. Défaite en demi-finale de play-offs.
  • 2015-2016 : 13e de Serie B.
  • 2016-2017 : 20e de Serie B.   Relégué en Serie C.
  • 2017-2018 : 18e du groupe B de Serie C.
  • 2018 : Fusion avec Bassano pour former le L.R. Vicenza Virtus
  • 2018-2019 : 8e du groupe B de Serie C.
  • 2019-2020 : 1re du groupe B de Serie C.   Promu en Serie B.

Records individuelsModifier

Plus grand nombre d'apparitions sous le maillot du club
# Nom Matches Dates
1   Giulio Savoini 317 1953-1956
2   Luigi Menti 314 1952-1957, 1958-1969
3   Alfonso Santagiuliana 311 1940-1944, 1946-1954
4   Giorgio Sterchele 285 1988-1994, 2000-2007
5   Domenico Di Carlo 265 1990-1999
Meilleurs buteurs de l'histoire du club
# Nom Buts Dates
1   Piero Spinato 124 1926-1937
2   Bruno Quaresima 110 1938-1939, 1941-1944, 1945-1946, 1948-1951, 1953-1954
3   Alberto Marchetti 106 1938-1946, 1949-1952
4   Stefan Schwoch 74 2001-2008
5   Luís Vinício 69 1962-1966, 1967-1968

Identité du clubModifier

Changements de nomModifier

 
Logo de 1990 à 2018.
  • 1902-1908 : Associazione del Calcio in Vicenza
  • 1908-1928 : Associazione del Calcio di Vicenza
  • 1928-1932 : Associazione Calcio Vicenza
  • 1932-1945 : Associazione Fascista Calcio Vicenza
  • 1945-1953 : Associazione Calcio Vicenza
  • 1953-1967 : Associazione Calcio Lanerossi Vicenza
  • 1967-1990 : Società Sportiva Lanerossi Vicenza
  • 1990-2018 : Vicenza Calcio
  • 2018-2020 : LR Vicenza Virtus
  • 2020- : LR Vicenza

Modifier

Joueurs et personnalités du clubModifier

Effectif actuelModifier

Effectif professionnel actuel du LR Vicenza Virtus
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[Note 2] Nom Date de naissance Sélection[Note 3] Club précédent
Gardiens
22 G   Grandi, MatteoMatteo Grandi 12/10/1992 (30 ans) AC Cesena
98 G   Confente, AlessandroAlessandro Confente 07/06/1998 (24 ans) Chievo Verona
- G   Gerardi, NicolasNicolas Gerardi 07/02/2003 (20 ans) Italie U16 Inter Milan
- G   Contini, NikitaNikita Contini 21/05/1996 (26 ans) SSC Napoli
Défenseurs
- D   Maggio, ChristianChristian Maggio 11/02/1982 (40 ans) Italie Lecce Calcio
4 D   De Maio, SébastienSébastien De Maio 05/03/1987 (35 ans) Udinese Calcio
13 D   Pasini, NicolaNicola Pasini 10/04/1991 (31 ans) US Pistoiese
14 D   Padella, EmanueleEmanuele Padella 24/09/1988 (34 ans) Ascoli Calcio
15 D   Bruscagin, MatteoMatteo Bruscagin 03/08/1989 (33 ans) Italie U20 Venezia Calcio
17 D   Brosco, RicardoRicardo Brosco 03/02/1991 (32 ans) Italie espoirs Ascoli Calcio
23 D   Cappelletti, DanielDaniel Cappelletti 09/10/1991 (31 ans) Calcio Padova
73 D   Sandon, ThomasThomas Sandon 11/07/2003 (19 ans) Italie U19 Formé au club
94 D     Lukaku, JordanJordan Lukaku 25/07/1994 (28 ans) Belgique Lazio Roma
Milieux de terrain
5 M   Taugourdeau, AnthonyAnthony Taugourdeau 03/06/1989 (33 ans) Venezia FC
6 M   Zonta, LorisLoris Zonta 22/05/1997 (25 ans) Inter Milan
7 M     Cavion, MicheleMichele Cavion 08/12/1994 (28 ans) Salernitana
8 M   Proia, FedericoFederico Proia 04/02/1996 (27 ans) AS Cittadella
11 M     Ranocchia, FilippoFilippo Ranocchia 14/05/2001 (21 ans) Italie espoirs Juventus FC
16 M     Bikel, JanioJanio Bikel 28/06/1995 (27 ans) Guinée-Bissau Vancouver Whitecaps
20 M     Boli, CharlesCharles Boli 30/08/1998 (24 ans) RC Lens
26 M     Crecco, LucaLuca Crecco 06/09/1995 (27 ans) Italie U20 Pescara Calcio
30 M   Rigoni, LucaLuca Rigoni 07/12/1984 (38 ans) Italie U20 Parma Calcio
34 M   Dalmonte, NicolaNicola Dalmonte 13/09/1997 (25 ans) Italie U20 Genoa CFC
77 M   Cester, StefanoStefano Cester 15/03/2002 (20 ans) Italie U17 Inter Milan
Attaquants
9 A     Diaw, DavideDavide Diaw 06/01/1992 (31 ans) AC Monza
10 A   Giacomelli, SefanoSefano Giacomelli 30/04/1990 (32 ans) Italie U20 Pescara Calcio
39 A   Mancini, TommasoTommaso Mancini 23/11/2004 (18 ans) Italie U16 Formé au club
69 A   Meggiorini, RiccardoRiccardo Meggiorini 04/07/1985 (37 ans) Italie U20 Chievo Verona
70 A     Da Cruz, AlessioAlessio Da Cruz 18/01/1997 (26 ans) Pays-Bas U20 Parma Calcio
91 A     Teodorczyk, ŁukaszŁukasz Teodorczyk 03/06/1991 (31 ans) Pologne Udinese Calcio
Entraîneur(s)
  •   Domenico Di Carlo
Entraîneur(s) adjoint(s)
  •   Claudio Valigi
  •   Martino Sofia
Préparateur(s) physique(s)
  •   Lorenzo Riela
  •   Alessandro Delmonte
Entraîneur(s) des gardiens
  •   Marco Zuccher
Kinésithérapeute
  •   Felice Zuin
  •   Giacomo Toniolo
Médecin(s)
  •   Giovanni Ragazzi
  •   Diego Ave
  •   Nicola Bizzotto

Team Manager

  •   Andrea Basso

Légende

 

EntraîneursModifier

Le tableau suivant présente la liste des entraîneurs du club depuis 1902.

Rang Nom Période
1   Antonio Libero Scarpa 1902-1908
2   Giulio Fasolo 1908-1915
3 Activités suspendues 1915-1919
4   Fasolo, Casalini & Scala 1919-1922
5   Franz Sedlacek 1922-1923
6   Wilmas Wilhelm 1923-1924
7   Imre Bekey 1924-1928
8   Wilmas Wilhelm 1928-1931
9   Imre Bekey 1931-1933
10   Otto Krappan 1933-1934
11   József Viola 1934-1936
12   Walter Alt 1936-1937
13   András Kuttik 1937-1939
14   Eraldo Bedendo 1939-1940
15   Pietro Spinato 1940-1943
16   Italo Ferrero 1943
17   Pietro Spinato 1943-1944
18 Activités suspendues 1944-1945
19   Piero Spinato 1945-1947
20   Giovanni Vecchina 1947
21   Piero Spinato 1947
22   Elemér Berkessy 1947-1948
23   Giovanni Vecchina 1948
24   Carlo Rigotti 1948
25   Elemér Berkessy 1948-1949
26   Wilmas Wilhelm 1949-1950
Rang Nom Période
27   Alfredo Mazzoni 1950-1951
28   Fulvio Bernardini 1951-1953
29   Fioravante Baldi 1953
30   Aldo Campatelli 1953-1955
31   Béla Guttmann 1955-1956
32   Andreoli & Menti 1956
33   Piero Andreoli 1956-1957
34   Giovanni Varglien 1957-1958
35   Roberto Lerici 1958-1962
36   Manlio Scopigno 1962-1965
37   Aldo Campatelli 1965-1966
38   Antonio Pin 1966-1967
39   Umberto Menti 1967
40   Arturo Silvestri 1967-1968
41   Umberto Menti 1968-1969
42  /  Ettore Puricelli 1969-1971
43   Umberto Menti 1971-1972
44   Gianni Seghedoni 1972
45  /  Ettore Puricelli 1972-1975
46   Manlio Scopigno 1975-1976
47   Chinesinho 1976
48   Giovan Battista Fabbri 1976-1979
49   Renzo Ulivieri 1979-1980
50   Giulio Savoini 1980
51   Corrado Viciani 1981
52   Giancarlo Cadè 1981-1983 ?
Rang Nom Période
53   Bruno Mazzia 1983 ?-1983
54   Bruno Giorgi 1983-1986
55   Tarcisio Burgnich 1986-1987
56   Alfredo Magni 1987
57   Francesco Paolo Specchia 1987
58   Ernesto Galli 1987-1988
59   Battista Rota 1988-1989
60   Ernesto Galli 1989
61   Romano Fogli 1989
62   Sergio Gasparin 1989-1990
63   Giulio Savoini 1990
64   Giuseppe Caramanno 1990-1991
65   Antonio Pasinato 1991
66   Renzo Ulivieri 1991-1994
67   Francesco Guidolin 1994-1998
68   Franco Colomba 1998-1999
69   Edoardo Reja 1999-2001
70   Eugenio Fascetti 2001
71   Moro & Viviani 2001-2002
72   Andrea Mandorlini 2002-2003
73   Giuseppe Iachini 2003-2004
74   Maurizio Viscidi 2004-2005
75   Gianfranco Bellotto 2005
76   Maurizio Viscidi 2005
77   Giancarlo Camolese 2005-2006
78   Angelo Gregucci 2006-2009
Rang Nom Période
79   Rolando Maran 2009-2010
80   Nedo Sonetti 2010
81   Rolando Maran 2010-2011
82   Silvio Baldini 2011
83   Luigi Cagni 2011-2012
84   Massimo Beghetto 2012
85   Luigi Cagni 2012
86   Roberto Breda 2012-2013
87   Alessandro Dal Canto 2013
88   Giovanni Lopez 2013-2014
89   Pasquale Marino 2014-2016
90   Franco Lerda 2016
91   Pierpaolo Bisoli 2016-2017
92   Vincenzo Torrente 2017
93   Alberto Colombo 2017
94   Nicola Zanini 2017-2018
95   Franco Lerda 2018
96   Nicola Zanini 2018
97   Giovanni Colella 2018
98   Michele Serena 2018-2019
99   Giovanni Colella 2019
100   Domenico Di Carlo 2019-2021
101   Cristian Brocchi 2021-

Joueurs emblématiquesModifier

InfrastructuresModifier

StadeModifier

 
Panorama du stade Romeo-Menti.

L'équipe joue ses matchs à domicile au Stade Romeo-Menti, appartenant à la ville. Le stade a été construit en 1935 et a été appelé Campo Sportivo del Littorio, conformément aux influences fascistes de l'époque. Inauguré à l'occasion de la fête patronale du , avec une confrontation entre Vicence et les Hongrois de Saroksar (équipe de Budapest), il a été endommagé par les bombardements, restauré en quelques mois (avec suppression de la piste d'athlétisme) et réinauguré en 1946. Après la tragédie du Superga qui a occasionné la mort de 31 personnes, dont 18 footballeurs du Torino revenant de Lisbonne, par avion. La municipalité de Vicence décide, en 1949, de consacrer l'installation sportive à l'un d'entre eux, Romeo Menti. Le stade a subi plusieurs rénovations et des ajustements au fil des ans. Il a aujourd'hui une configuration "de style anglais", avec des gradins très près du terrain, au contraire de la majorité des autres stades de football en Italie.

Centre d'entraînementModifier

Depuis 2006, le club dispose d'un centre technique moderne, situé à Isola Vicentina. La propriété est répartie sur une superficie totale de 65 000 m2 et est divisé en deux parties symétriques, l'une consacrée à la première équipe avec vestiaires, entrepôts, locaux médicaux, gymnase, bureaux de direction, salles de réunion et une salle de conférence et une dédiée à l'académie avec les mêmes services, en plus d'une grande salle de sport réglementaire pour jouer à l'intérieur et y organiser des événements plus importants. À l'extérieur, le domaine est composé de cinq terrains de football, dont quatre en herbe et un en terre battue.

Après la mort prématurée de celui-ci, la direction du club a décidé de baptiser le centre technique du nom de Piermario Morosini (ancien joueur de Vicence pendant trois saisons de 2007 à 2009 puis en 2011).

Dans la culture populaireModifier

Vicenza, qui est l'un des clubs italiens ayant disputé le plus de championnats de Serie A, est présent dans de nombreuses œuvres de la culture italienne, au cinéma, à la télévision, en musique et même dans le monde ludique des jeux vidéo. Tito Buy, fondateur en 1902 et premier président de Vicenza, est l'arrière-grand-père de l'actrice Margherita Buy[38][39].

En 1987, dans le film Ultimo minuto réalisé par Pupi Avati, et avec Ugo Tognazzi, Elena Sofia Ricci, Marco Leonardi et Diego Abatantuono ; Vicenza, le stade Romeo Menti et les supporters de la Curva Sud sont crédités au générique. Dans ce film, l'intérieur et l'extérieur du stade Berici ont été utilisés comme lieux de tournage. Les couleurs rouge et blanc de l'équipe présentées dans le film et certaines de ses caractéristiques rappellent Vicence, l'emblème de l'équipe provinciale classique du football national de ces années-là. Le tournage de la courbe de Vicenza a été réalisé le 26 avril 1987 lors du match Vicenza-Cesena. Le stade est également reconnaissable à la présence des banderoles "biancorossi" des ultrà berici et du panneau publicitaire Pal Zileri placé au-dessus du centre de la Curva Sud.

À l'automne 2020, le tournage du film Mancino naturale, avec Claudia Gerini, Katia Ricciarelli et Massimo Ranieri, a été tourné au stade Romeo Menti : le personnage principal, un supporter de l'équipe Berici, a été nommé Paolo par ses parents en l'honneur de Paolo Rossi.

Dans le film Con la rabbia agli occhi (Avec la rage dans les yeux) de 1976, le match vu par le commissaire (Martin Balsam) sur le poste de télévision est Napoli-Lanerossi Vicenza du 20 octobre 1974, valable pour la 3e journée de la Serie A 1974-1975.

Dans le film Poliziotto senza paura (Policier sans peur) de 1978, le match vu par Walter (Maurizio Merli) au poste de télévision est Perugia-Lanerossi Vicenza le 15 janvier 1978, valable pour la 14e journée de la Serie A 1977-1978.

En été 2001, le biancorosso Stefan Schwoch, nouvellement acquis, a participé en tant que concurrent VIP au cinquième épisode du jeu télévisé Facce da quiz du 17 août 2001 sur Canale 5.

En 2003, Lanerossi Vicenza a été mentionné par l'acteur Carlo Gabardini dans l'épisode 127 Haute tension de la première saison de la sitcom Camera Café sur Italia 1.

L'attaquant biancorosso Julio González, accompagné en studio par des supporters de Vicenza, a participé en tant qu'invité à l'épisode du 30 janvier 2007 du talk-show télévisé Il bivio - Cosa sarebbe successo se... sur Italia 1, racontant sa vie après l'accident de voiture qui a provoqué l'amputation de son bras gauche.

L'acteur Carlo Verdone a mentionné Lanerossi Vicenza dans certains de ses films ; tandis que l'acteur Luca Zingaretti, qui était en ville pour un engagement théâtral en avril 2013, a été formé au Centro Tecnico Piermario Morosini avec les joueurs de Primavera de Vicence.

En avril 2018, l'acteur Rocco Siffredi a révélé qu'il était un fan de Lanerossi Vicenza depuis l'âge de 8 ans, postant par la suite sur différents réseaux sociaux[67][68] une photo de lui enfant portant le maillot biancorossa.

L'album Panini Calciatori de la saison 1995-1996 a utilisé comme couverture une photo de Gustavo Mendez de Vicenza alors qu'il sprinte avec George Weah lors du match Vicenza-Milan du 22 octobre 1995.

Le jeu vidéo PC Calcio 5.0 de la saison 1996-1997 a pour couverture globale la photo du capitaine biancorosso Giovanni Lopez aux prises avec le bianconero Christian Vieri prise lors du match Juventus-Vicenza du 1er mars 1997.

Le groupe de punk rock Derozer, basé à Vicence, a écrit la chanson Fedeli alla tribù (Fidèle à la tribu) en l'honneur du match à l'extérieur du club Berici à Stamford Bridge à Londres contre Chelsea en demi-finale retour de la Coupe des vainqueurs de coupe 1997-1998.

Toujours dans le domaine musical, une chanson de 2018 de la chanteuse Francesca Michielin est dédiée à Vicenza, inspirée par la relégation de l'équipe biancorossa en Serie Cadetta en 2001.

Aspects économiques et financiersModifier

ÉquipementiersModifier

Sponsors principauxModifier

  • 1981-1984 :   Yuma Jeans
  • 1984-1985 :   TreGima Mobili
  • 1986-1987 :   Acqua Recoaro
  • 1987-1989 :   Pulitalia
  • 1989-1998 :   Pal Zileri
  • 1998-1999 :   Belfe
  • 1999-2000 :   Caffè Vero
  • 2000-2002 :   Artel
  • 2002-2005 :   Caffè Vero
  • 2005-2007 :   Acqua Recoaro
  • 2007-2009 :   Fiera di Vicenza
  • 2009-2010 :   Fiamm
  • 2010-2017 :   Banca Popolare di Vicenza
  • 2017-2018 :   Acciaierie Valbruna
  • 2018- :   Diesel

SupportersModifier

HistoriqueModifier

Amitiés et rivalitésModifier

Les ultras de Vicence ont un partenariat solide avec les fans de Pescara depuis le , 1977: c'est le premier jumelage de l'histoire entre deux groupes de supporters ultras. Les fans de Vicenza sont depuis jumelés avec le Ravenne FC, l'US Cremonese, l'Udinese Calcio et l'AC Reggiana ; Ils nouent aussi des relations amicales avec le FC Metz, Roda JC Kerkrade (amitié née au cours des matches disputés contre les Néerlandais à la Coupe des vainqueurs de coupe) et l'ACR Messine (celui-ci en raison de l'amitié de ceux-ci avec Pescara).

Vicence entretient sa rivalité la plus profonde avec Hellas Vérone. Les autres principales rivalités historiques, au risque d'incidents, avec le Napoli, le Bologne FC, l'Atalanta Bergame, le Brescia Calcio, le Chelsea FC, la Triestina, Venise FC, SPAL, la Juventus, l'AC Milan et l'Inter.

PolémiqueModifier

Pour son 120e anniversaire, le L.R. Vicenza at vaidévoilé un maillot spécial. Designé par le président, il n'a pas du tout plu aux supporters et a même créé des tensions au sein de la formation italienne.

Si les couleurs traditionnelles (rouge et blanc) étaient bien présentes, les bandes historiquement droites ont été revisitées. Un changement pas du tout apprécié par les tifosis.

Lors d'un match Les supporters ont même demandés aux joueurs de se changer et de revenir avec le maillot classique. Renzo Rosso, président du club et designer pour DIESEL (sponsor principal du club) a constesté ce comportement.

Les supporters ont voulu s’entretenir avec leur président. Ce dernier a préféré annoncer à la presse qu’il souhaitait des excuses de leur part à propos du maillot. Il a également ajouté qu’il ne comprenait pas les critiques autour de ce nouveau maillot. Pour lui, les couleurs n’ont pas été bafouées. La tenue a juste été modernisée. En retour, les supporters ont décidé de boycotter la soirée anniversaire organisée par le club. [4].

AffluencesModifier

Affluences du Vicence Calcio depuis 1962-1963[5]
Stade Romeo-Menti

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

NotesModifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  3. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

RéférencesModifier

  1. « #879 – LR Vicence : Lane », sur footnickname.wordpress.com (consulté le )
  2. a b c d e et f « Paolo Rossi entre Vicenza et la Juve : un jeu de bluff et d'enveloppes », sur SOFOOT.com (consulté le )
  3. a et b « Roberto Baggio, du Calcio à Bouddha », sur L'Officiel de la Couture et de la Mode - Paris (consulté le )
  4. Antoine Rivalin, « L.R. Vicenza, un maillot anniversaire qui pose problème », sur footpack., (consulté le )
  5. « Historique des affluences », sur european-football-statistics.co.uk