Ouvrir le menu principal

La Colombe (Loir-et-Cher)

ancienne commune française du département de Loir-et-Cher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Colombe.

La Colombe
La Colombe (Loir-et-Cher)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loir-et-Cher
Arrondissement Blois
Canton La Beauce
Intercommunalité Communauté de communes des Terres du Val de Loire
Statut Commune déléguée
Maire délégué Anne-Marie Caqueret-Micheletto
2016-2020
Code postal 41160
Code commune 41056
Démographie
Population 214 hab. (2013)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 53′ 19″ nord, 1° 22′ 20″ est
Altitude Min. 118 m
Max. 153 m
Superficie 18,36 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Beauce la Romaine
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 15.svg
La Colombe

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

Voir sur la carte topographique de Loir-et-Cher
City locator 15.svg
La Colombe

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
La Colombe

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
La Colombe

La Colombe est une ancienne commune française située dans le département de Loir-et-Cher en région Centre-Val de Loire.

Elle intègre la commune nouvelle de Beauce la Romaine avec le statut de commune déléguée le [1].

Sommaire

GéographieModifier

Lieux-dits et écartsModifier

  • Cireaux, le Plessis, la Gahandière, Villecelier.

ToponymieModifier

  • La Combe en 1793, La Colombe en 1801[2].

HistoireModifier

En tant que la huitième fille directe de l'abbaye de Cîteaux, l'abbaye cistericienne de l'Aumône, dit le Petit Cîteaux, fut fondée en 1121, dans la forêt de Cîteaux près du village de la Colombe[3].

Le samedi 25 août 1481, le roi Louis XI visita cette abbaye cistercienne[4].

Absorption entre 1790-1794 de la Gahandière[2].

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2016 En cours Anne-Marie Caqueret-Micheletto[5]    
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 décembre 2015 Anne-Marie Caqueret-Micheletto    

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 214 habitants, en augmentation de 16,94 % par rapport à 2008 (Loir-et-Cher : 1,71 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
420407389431456506479506516
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
508511515460454462462467451
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
431402398310287296287287269
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2013
227212193149127119169205214
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Pyramide des âgesModifier

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (28,4 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (26,3 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,3 % contre 48,4 % au niveau national et 48,6 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,4 %, 15 à 29 ans = 12,9 %, 30 à 44 ans = 23,5 %, 45 à 59 ans = 16,5 %, plus de 60 ans = 24,7 %) ;
  • 49,7 % de femmes (0 à 14 ans = 19 %, 15 à 29 ans = 11,9 %, 30 à 44 ans = 25 %, 45 à 59 ans = 11,9 %, plus de 60 ans = 32,1 %).
Pyramide des âges à La Colombe en 2007 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
1,2 
9,4 
75 à 89 ans
10,7 
15,3 
60 à 74 ans
20,2 
16,5 
45 à 59 ans
11,9 
23,5 
30 à 44 ans
25,0 
12,9 
15 à 29 ans
11,9 
22,4 
0 à 14 ans
19,0 
Pyramide des âges du département de Loir-et-Cher en 2007 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90  ans ou +
1,6 
8,3 
75 à 89 ans
11,5 
14,8 
60 à 74 ans
15,7 
21,4 
45 à 59 ans
20,6 
20,3 
30 à 44 ans
19,2 
16,2 
15 à 29 ans
14,7 
18,5 
0 à 14 ans
16,7 

ÉconomieModifier

  • Exploitations agricoles.

Culture locale et patrimoineModifier

 
Vestiges de la Grange aux Dîmes, hameau de la Gahandière.

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

RéférencesModifier