Ouvrir le menu principal

Komitid
Image illustrative de l’article Komitid

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité en ligne
Format Freemium
Genre LGBT+
Prix au numéro 4,50 euros/mois
Date de fondation
Éditeur Connection
Ville d’édition Montreuil

Propriétaire Thierry Wilhelm
Directeur de publication Christophe Martet
Rédacteur en chef Christophe Martet
Site web komitid.fr

Komitid est un média LGBT+ français lancé en . Le directeur de la publication et rédacteur en chef est Christophe Martet[1]. Les journalistes de Komitid le définissent comme « un média fait par et pour les concerné.e.s »[2].

Sommaire

HistoriqueModifier

Komitid est lancé le , jour anniversaire des 5 ans de la loi sur le mariage homosexuel[2],[3],[4],[5]. Le nom de Komitid est inspiré de la chanson Committed to the cause (en français « dévoué à la cause »[6]) de The Radio Dept[5].

Né juste après les échecs financiers de Têtu et de Yagg, Komitid parie sur les abonnements et la publicité pour assurer sa viabilité économique, tout en offrant en accès libre pour une petite partie de son menu[7]. 20 minutes note que la naissance de Komitid s'inscrit dans le renouveau de la presse LGBT+ en France en 2018 : presque au même moment, Têtu est relancé et le site de rencontre Hornet crée un site d'information[5]. En janvier 2019 la rédaction du pure-player explique vouloir privilégier les articles de fonds et d'analyse, la majorité du contenu publié étant désormais réservé aux abonnés[8]. Christophe Martet y explique notamment que « le site ne pourra pas trouver son équilibre financier si le nombre d’abonné.e.s n’augmente pas significativement ».

Ligne éditorialeModifier

Ce média traite de politique, société, culture et d'actualité internationale sous le prisme LGBT+[2]. Pour le rédacteur en chef, son titre évoque une forme de responsabilité vis-à-vis des lecteurs[4]. Les premiers articles sont décrits par le site web gay E-llico (qui avait appelé à voter pour Emmanuel Macron dès le premier tour de l'élection présidentielle de 2017[9]) comme ayant un ton assez « gauche radicale » et proche de Yagg[7]. La rédaction ne revendique pas d'affiliation politique particulière.

C'est le média que choisit le comédien Océan pour faire son coming out trans en mai 2018[10],[11],[12],[13].

OrganisationModifier

DirigeantsModifier

Le directeur de publication et rédacteur en chef est Christophe Martet[1], qui a remplacé Jean-Benoît Richard en octobre 2018[14]. L'ancienne rédactrice en chef adjointe de Yagg, Maëlle Le Corre occupe le poste de rédactrice en chef adjointe.

RédactionModifier

Maëlle Le Corre est à l'origine du projet. Des journalistes passés par différents médias, dont Causette, Radio France Internationale ou Têtu, Anne-Laure Pineau, Fabien Jannic-Cherbonnel, Philippe Peyre, Olga Volfson, participent également à la création du média. En janvier 2019, Philippe Peyre est nommé chef de rubrique Famille / Politique, Olga Volfson cheffe de rubrique Représentations et Fabien Jannic-Cherbonnel, chef de rubrique International[15]. Komitid fait appel à de nombreux pigistes.

CapitalModifier

Komitid est lancé par l'éditeur multimédia Connection[6] qui appartient à Thierry Wilhelm[4] ; il est notamment au capital de plusieurs entreprises de presse tel que Mediapart, Causeur et a été dans celui de Yagg ou Terra Eco[4].

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Information légales », sur Komitid (consulté le 14 mars 2019).
  2. a b et c Émilie Laystary, « Komitid, Koï et autres médias spécialisés : il est urgent de donner la voix aux communautés », Mashable avec France 24,‎ (lire en ligne).
  3. Xavier Héraud, « Komitid, un nouveau souffle pour la presse LGBT? », Hornet Stories,‎ (lire en ligne).
  4. a b c et d Marie Kirschen, « Lancement de Komitid, un site pour “montrer toutes les facettes de la communauté LGBT+” », BuzzFeed,‎ (lire en ligne).
  5. a b et c Benjamin Chapon, « “Têtu”, “Komitid”, “Hornet”… Les médias LGBT sont de retour en force et plus ouverts », 20 minutes,‎ (lire en ligne).
  6. a et b Christine Lamiable, « Komitid : un journal LGBT et + si affinités », Grazia,‎ (lire en ligne).
  7. a et b « Médias : Komitid, nouveau venu dans l'info LGBT », sur E-llico, .
  8. « Komitid change et la rédaction vous dit pourquoi », sur Komitid, .
  9. Jacky Fougeray, « Présidentielle / Édito : Pour ne pas prendre le risque de se louper », E-llico,‎ (lire en ligne).
  10. Anne-Laure Pineau, « Le comédien et humoriste Océan fait son coming out trans », Komitid,‎ (lire en ligne).
  11. « L'humoriste Océan, jusque-là connu sous le pseudo Océanerosemarie, fait son coming-out trans », Libération,‎ (lire en ligne).
  12. « Le comédien Océan annonce son changement de genre », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  13. « Océan fait son coming out sur le site Komitid pour la journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, le 17 mai 2018 », sur PurePeople, .
  14. « Bienvenue à Christophe Martet qui rejoint l'équipe de Komitid comme directeur de publication. Son expérience dans les médias et ses engagements LGBT sont des atouts précieux qui permettront à Komitid de franchir une nouvelle étape dans son développement de média LGBT+ », sur @komitid_fr, .
  15. « L'équipe », sur Komitid (consulté le 14 mars 2019).

Liens externesModifier