Knicks Go

cheval de course américain

Knicks Go
Image illustrative de l’article Knicks Go

Race Pur-sang
Père Paynter
Mère Kosmo's Buddy
Père de mère Outflanker
Sexe M
Robe Grise
Naissance (8 ans)
Pays de naissance Drapeau des États-Unis États-Unis
Pays d'entraînement Drapeau des États-Unis États-Unis
Éleveur Angie Moore
Propriétaire Korea Racing Authority
Entraîneur Ben Colebrook (2018-2019)
Brad H. Cox (2019-2022)
Rating FIAH 129
Nombre de courses 25
Nombre de victoires 10 (5 places)
Gains en courses $ 9 258 135
Distinction Cheval d'âge de l'année sur le dirt (2021)
Cheval de l'année (2021)
Principales victoires Breeders' Futurity (2018)
Breeders' Cup Dirt Mile (2020)
Pegasus World Cup
Whitney Stakes (2021)
Breeders' Cup Classic (2021)

Knicks Go, né en 2016, est un cheval de course pur-sang américain, élu cheval de l'année aux États-Unis en 2021.

Carrière de course modifier

 
Knicks Go avant la Breeders' Cup Juvenile 2018

Né et élevé à GreenMount Farm dans le Maryland, passe aux ventes de foals de Keeneland à la fin de l'année 2016 où il trouve preneur pour $ 40 000, puis aux ventes de yearlings l'année suivante, où la Korea Racing Authority, l'organisme public des courses coréennes, débourse $ 87 000 pour l'acquérir. Le poulain est confié à l'entraîneur Ben Colebrook, qui le fait débuter en juillet 2018 à Ellis Park, dans le Kentucky. Knicks Go s'impose d'emblée, puis est dirigé vers un groupe 3 où il ne peut que figurer. Après un accessit dans une Listed, il crée une énorme surprise en s'imposant dans un groupe 1, le Breeders' Futurity, à Keeneland, où il s'est élancé à la cote astronomique de 70/1. Le voilà propulsé parmi les meilleurs 2 ans du pays, et il confirme ses bonnes dispositions en prenant la deuxième place de la Breeders' Cup Juvenile. Il court encore une fois à 2 ans, mais subit un net échec dans un groupe 2 à Churchill Downs.

Comptant parmi l'élite de sa génération et ayant comme les meilleurs de ses contemporains, la Triple Couronne comme horizon, Knicks Go va pourtant connaître une annus horibilis à 3 ans. Ses courses préparatoires au Kentucky Derby sont si quelconques que bien vite ses rêves classiques ne sont plus qu'un lointain souvenir. Au cours de l'année, le poulain traîne sa misère dans des groupe 3, et ne parvient pas à s'imposer en huit courses, prenant seulement deux accessits dans des courses de niveau intermédiaire. Difficile, très difficile, de voir en lui un futur "Horse of the year"...

Mais changement d'herbage réjouit les veaux. À la fin de l'année 2019, Kniks Go est transféré dans les boxes de Brad Cox, l'un des entraîneurs américains les plus en vue. Cox semble avoir trouvé les bons boutons et, pour sa rentrée, le cheval survole une allowance à Oaklawn Park, dans l'Arkansas. Sa seconde carrière est toutefois stoppée nette par une blessure qui le met sur la touche pour sept mois. Il ne réapparaît qu'en octobre, et s'envole à nouveau, transfiguré. Assez même pour retenter sa chance dans une épreuve de la Breeders' Cup. Ce sera la Breeders' Cup Dirt Mile, où il ne laisse aucune chance à ses adversaires. Encore bien frais en cette fin d'année, il enchaîne début janvier avec la Pegasus World Cup, et poursuit sa série d'invincibilité et voit son compte en banque enfler nettement. Il aurait pu exploser si Knicks Go avait remporté la Saudi Cup, la course la plus richement dotée au monde, avec 20 millions de dollars d'allocation. Mais cette fois il doit s'avouer vaincu et se contenter de la quatrième place d'une course remportée par l'Anglais Mishriff.

En juin 2021, Knicks Go fait une rentrée décevante dans le Metropolitan Handicap, quatrième à nouveau. Mais il remet vite les pendules à l'heure et renoue avec le succès dans un groupe 3 disputé à Prairie Meadows, dans l'Iowa, en prélude à un nouveau succès de groupe 1, les Whitney Stakes, qui lui assure une place au départ de la Breeders' Cup Classic, son objectif de fin d'année. Après une dernière victoire dans une course préparatoire, il s'y présente en favori face à une solide cohorte de 3 ans ayant croisé le fer dans les épreuves de la Triple Couronne : Medina Spirit (sulfureux vainqueur du Kentucky Derby, disqualifié pour dopage[1]), Essential Quality (Belmont Stakes) et Hot Rod Charlie, sur le podium des deux courses précitées. Mais aucun ne peut approcher Knicks Go, qui devient ainsi le sixième cheval à remporter deux épreuves différente de la Breeders' Cup. Cette victoire lui assure le titre suprême de Cheval de l'année aux États-Unis, et son rating de 129 est le plus haut décerné dans le monde en 2021. Knicks Go aurait pu s'en tenir là, mais il tente un dernier challenge au début de l'année 2022, un doublé dans la Pegasus World Cup avec en perspective un duel annoncé avec Life is Good, brillant vainqueur de la Breeders' Cup Dirt Mile. Ce jour-là Life is Good est intouchable et Knicks Go quitte la scène sur une deuxième place, et pas loin de dix millions de dollars de gains.

Résumé de carrière modifier

Date Hippodrome Pays Course Statut Distance Jockey Place Écart Vainqueur ou deuxième
2018, 2 ans
4 juillet Ellis Park   États-Unis Maiden   1 000 m Graham, JamesJames Graham 1er / 5 312 Artaban
21 juillet Saratoga   États-Unis Sanford Stakes Gr. 3 1 200 m Luis Saez 5e / 7 912 Sombeyay
8 septembre Arlington   États-Unis Arlington-Washington Futurity Listed 1 400 m Christopher Emigh 3e / 7 5 Big Drink of Water
6 octobre Keeneland   États-Unis Breeders' Futurity Gr. 1 1 700 m Albin Jiminez 1er / 13 512 Signalman
2 novembre Churchill Downs   États-Unis Breeders' Cup Juvenile Gr. 1 1 700 m Albin Jiminez 2e / 13 212 Game Winner
24 novembre Churchill Downs   États-Unis Kentucky Jockey Club Stakes Gr. 2 1 700 m Albin Jiminez 11e / 14 1834 Signalman
2019, 3 ans
9 février Tampa Bay Downs   États-Unis Sam F. Davis Stakes Gr. 3 1 700 m Albin Jiminez 5e / 9 13 Well Defined
9 mars Aqueduct   États-Unis Gotham Stakes Gr. 3 1 600 m Jose Lezcano 7e / 8 51 Haikal
13 avril Keeneland   États-Unis Lexington Stakes Gr. 3 1 700 m Albin Jiminez 4e / 10 8 Owendale
15 juin Churchill Downs   États-Unis Matt Winn Stakes Gr. 3 1 700 m Tyler Gaffalione 5e / 7 914 Mr. Money
11 août Ellis Park   États-Unis Ellis Park Derby   1 600 m Gabriel Saez 2e / 7 1/2 Gray Magician
7 septembre Louisiana Downs   États-Unis Super Derby Gr. 3 1 700 m Colby Hernandez 4e / 10 914 Rotation
4 octobre Keeneland   États-Unis Allowance   1 400 m Corey Lanerie 2e / 7 412 Looking At Bikinis
9 novembre Churchill Downs   États-Unis Commonwealth Turf Stakes Gr. 3 1 700 m Gabriel Saez 10e / 11 412 Mr Dumas
2020, 4 ans
22 février Oaklawn Park   États-Unis Allowance   1 700 m Joseph Talamo 1er / 9 712 Bruder Bob
4 octobre Keeneland   États-Unis Allowance   1 700 m Joel Rosario 1er / 6 1014 Casino Star
7 novembre Keeneland   États-Unis Breeders' Cup Dirt Mile Gr. 1 1 600 m Joel Rosario 1er / 12 312 Jesus' Team
2021, 5 ans
23 janvier Gulfstream Park   États-Unis Pegasus World Cup Gr. 1 1 800 m Joel Rosario 1er / 12 234 Jesus' Team
20 février Riyad   Arabie saoudite Saudi Cup   1 800 m Joel Rosario 4e / 14 812 Mishriff
5 juin Belmont Park   États-Unis Metropolitan Handicap Gr. 1 1 600 m Joel Rosario 4e / 6 314 Silver State
2 juillet Prairie Meadows   États-Unis Prairie Meadows Cornhusker Handicap Gr. 3 1 800 m Joel Rosario 1er / 6 10 ¼ Last Judgment
7 août Saratoga   États-Unis Whitney Stakes Gr. 1 1 800 m Joel Rosario 1er / 5 412 Maxfield
2 octobre Churchill Downs   États-Unis Lukas Classic Stakes Gr. 3 1 800 m Joel Rosario 1er / 6 4 Indepedence Hall
6 novembre Del Mar   États-Unis Breeders' Cup Classic Gr. 1 2 000 m Joel Rosario 1er / 8 2 ¾ Medina Spirit
2022, 6 ans
29 janvier Gulfstream Park   États-Unis Pegasus World Cup Gr. 1 1 800 m Joel Rosario 2e / 9 314 Life Is Good

Au haras modifier

À l'issue de sa carrière de course, Knicks Go rejoint le haras Taylor Made Farm où il fait la monte à $ 30 000[2].

Origines modifier

Knicks Go appartient à la deuxième génération des produits de Paynter, un cheval au destin particulier. Deuxième des Belmont Stakes, il remporte les Haskell Stakes à l'été 2012 avant de tomber gravement malade, frôlant la mort à plusieurs reprises. La chronique de ses infortunes et de sa guérison, sur les réseaux sociaux, lui vaut alors une certaine popularité et un Secretariat Vox Populi Award, une récompense décernée par le public. Surtout qu'enfin guéri (guérision désignée "Moment of the year" par la National Thoroughbred Racing Authority[3]) il réapparaît à 4 ans, après quasiment un an d'absence et, s'il ne parvient pas à remporter une course, il retrouve un très bon niveau, comme en témoignent son premier accessit dans les Awesome Again Stakes et sa participation, fut-elle infructueuse, à la Breeders' Cup Classic. Sa carrière d'étalon s'avéra plus modeste : initiée à $ 25 000 au grand haras WinStar Farm, dans le Kentucky, elle se poursuit à des altitudes plus modestes ($ 7 500 la saillie en 2023).

La mère, Kosmo's Buddy, fut acquise pour $ 40 000[4] à la fin d'une carrière longue et honorable (37 courses et 280 000 dollars de gains). Elle a donné plusieurs gagnants, mais aucun à haut niveau.

Pedigree modifier

Origines de Knicks Go (USA), mâle gris né en 2016
Père
Paynter
Awesome Again Deputy Minister Vice Regent
Mint Copy
Primal Force Blushing Groom
Prime Prospect
Tizso Cee's Tizzy Relaunch
Tizly
Cee's Song Seattle Song
Lonely Dancer
Mère
Kosmo's Buddy
Outflanker Danzig Northern Dancer
Pas de Nom
Lassie's Lady Alydar
Lassie Dear
Vaulted Allen's Prospect Mr. Prospector
Change Water
Aube d'Or Medaille d'Or
Cloudy and Warm (famille 1-w)[5]

Références modifier

  1. (en-US) Joe Drape, « Medina Spirit Stripped of 2021 Kentucky Derby Win », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  2. « Knicks Go to enter stud at $ 30 000 », sur www.bloodhorse.com (consulté le )
  3. « Paynter's Recovery Is 'Moment of the Year' », sur www.bloodhorse.com (consulté le )
  4. (en) Chris McGrath, « Knicks Go Adds Dash to Paynter's Palette », sur TDN | Thoroughbred Daily News, (consulté le )
  5. « Thoroughbred Bloodlines - Queen Bertha - Family 1-w », sur www.bloodlines.net (consulté le )