Klausjürgen Wussow

acteur allemand

Klausjürgen Wussow, né le à Cammin (province de Poméranie, Pologne actuelle) et mort le à Rüdersdorf bei Berlin, est un acteur et doubleur germano-autrichien.

Klausjürgen Wussow
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Formation
Lycée Richard Wossidlo (d) (-années 1950)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoints
Ida Krottendorf (en) (de à )
Yvonne Wussow (d) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Barbara Wussow (d)
Alexander Wussow (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Albert Fortell (d) (gendre)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction
Wussow-tomb.JPG
Vue de la sépulture.

BiographieModifier

Klausjürgen Wussow naît à Cammin en province de Poméranie en 1929. Il est l'un des quatre fils d'un cantor et d'un professeur. Enfant, il joue sur la scène du théâtre de la ville de Waren dans le Mecklembourg[1]. Après son service militaire, Wussow étudie au lycée Richard Wossidlo de Waren à partir de 1946. L'un de ses camarades de classe est Heiner Müller. Wussow s'est marié quatre fois. Il a eu une fille de son premier mariage (1951 à 1960) avec l'actrice Jolande Franz (1927-2015)[2]. De son deuxième mariage avec l'actrice Ida Krottendorf (1960 à 1991) naissent deux enfants: Barbara et Alexander Wussow, tous deux également futurs acteurs. Son gendre est l'acteur Albert Fortell. Enfin, il se marie une troisième fois (de 1992 à 2003) avec la journaliste Yvonne Viehöfer, de 26 ans sa cadette. De cette dernière union naît Benjamin Wussow en 1993. Celui-ci vit désormais en Espagne en tant que missionnaire chrétien. En 2004, Wussow épouse Sabine Scholz, la veuve du boxeur Bubi Scholz.

Wussow s'est lourdement endetté, selon certaines informations à hauteur de trois millions d'euros, et il doit se déclarer en faillite personnelle en 2001[3]. Atteint de démence depuis juillet 2006, il vit dans une maison de retraite à Strausberg dans le Brandebourg . Au cours des derniers mois de sa vie, il doit être soigné après une syncope dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital évangélique de Rüdersdorf près de Berlin. Il y meurt le 19 juin 2007 à l'âge de 78 ans. Malgré une disposition testamentaire rédigée 2000, selon laquelle il doit être enterré à côté de sa seconde épouse Ida Krottendorf à Vienne-Grinzing, l'acteur est enterré le 30 juin 2007 après un service funèbre à l'église du Souvenir de Berlin, au cimetière Heerstrasse à Berlin-Westend. Selon sa demande, le sermon est prononcé par Jürgen Fliege, le pasteur de la télévision, qui effectue également la bénédiction sur la tombe[4].

ThéâtreModifier

Après ses débuts au Volksbühne de Schwerin, sa carrière théâtrale se poursuit au théâtre Hebbel-Theater et au Theater am Schiffbauerdamm à Berlin, ainsi qu'aux scènes municipales de Francfort-sur-le-Main, Düsseldorf, Cologne, Zurich et Munich. De 1964 à 1986, il est membre de l'ensemble du Burgtheater de Vienne.

TélévisionModifier

Dans les années 1960, il joue dans Die fünfte Kolonne. Dans les années 1970, Wussow travaille principalement comme acteur dans des séries télévisées, par exemple dans la série en 26 épisodes Der Kurier der Kaiserin. Il joue également dans Sergeant Berry, mais quitte la série après treize épisodes et est ensuite remplacé par Harald Juhnke. Il joue aussi dans la série Ringstraßenpalais.

Wussow se fait connaître d'un large public grâce à son rôle du professeur Brinkmann dans les 70 épisodes de la série télévisée La Clinique de la Forêt-Noire (1985-1988) diffusée sur la chaîne allemande ZDF.

 
Maison de la famille Brinkmann dans la série La clinique de la Forêt-Noire

Wussow obtient un congé pour le tournage de la série par Claus Peymann, qui est alors le directeur du Burgtheater. En raison de l'énorme succès de la série hospitalière de Glottertal, il quitte l'ensemble du Burgtheater en 1986 après ses dernières apparitions théâtrales à Vienne. Environ 28 millions de téléspectateurs par épisode regardent la série à l'époque, ce qui assure sa popularité. Comme c'était son souhait de carrière d'origine de devenir médecin (voir aussi les livres de Wussow, Mein Leben als Chefarzt et Professor Brinkmann und ich), il se consacre au rôle du professeur Brinkmann avec un plaisir particulier. De 1996 à 2003, Wussow joue de nouveau un rôle de médecin en chef dans les 23 épisodes de la série ARD Klinik unter Palmen.

Doublage et autres activitésModifier

En plus d'être acteur, Wussow se fait également un nom en tant qu'auteur, peintre et acteur de doublage (notamment comme Frollo dans le film de Walt Disney Le Bossu de Notre Dame). Wussow participe également à un certain nombre de productions radiophoniques ; Par exemple, en 1957 dans le rôle de Peter Koslowski dans le film en cinq parties Am Grünen Strand der Spree, produit par le SWF sous la direction de Gert Westphal .

HonneursModifier

Wussow est fait officier de l'Ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne, la citoyenneté honoraire de la République d'Autriche et une chaire honoraire autrichienne. Il est également récompensé de la Goldene Kamera (1985) et d'un Bambi (1985).

FilmographieModifier

Émissions radio (sélection)Modifier

Livres audio (sélection)Modifier

Bibliographie et travaux (sélection)Modifier

  • Barbara Wussow, Alexander Wussow: Klausjürgen Wussow. Sein Leben mit Ida Krottendorff. Erinnerungen. Mit einem Vorwort von Maximilian Schell und Wolfgang Rademann. Edel Vita, Hamburg 2009, (ISBN 978-3-941378-16-2).
  • Klausjürgen Wussow: Mein Leben als Chefarzt Dr. Brinkmann von der Schwarzwaldklinik. Bastei Lübbe, Köln 1985, (ISBN 3-404-10725-X).
  • Klausjürgen Wussow: Professor Brinkmann und ich. Bastei Lübbe, Köln 1987, (ISBN 3-404-10934-1).
  • Klausjürgen Wussow: Bitterer Kaffee. Bastei Lübbe, Köln 1994, (ISBN 3-404-12260-7).

RéférencesModifier

  1. Die Welt Klausjürgen Wussow - ein Leben zwischen Extremen von 20. Juni 2007, abgerufen am 16. April 2017
  2. Julia Prosinger: „Schmeiß weg. Gibt alles neu“ – Nachruf auf Jolande Wussow. In: Tagesspiegel, 8. Oktober 2015. Abgerufen am 9. Oktober 2015.
  3. Millionen-Schulden auf bild.de
  4. Trauerspiel um Beerdigung beendet. In: Kölnische Rundschau. 28. Juni 2007. Abgerufen am 11. Dezember 2019. Hans-Jürgen Mende: Lexikon Berliner Begräbnisstätten. Pharus-Plan, Berlin 2018, (ISBN 978-3-86514-206-1). S. 497.
  5. Liste der von Wussow gesprochenen Hörbücher in Audible

Liens externesModifier