Keith Rowley

Keith Rowley
Illustration.
Keith Rowley en 2015.
Fonctions
Premier ministre de Trinité-et-Tobago
En fonction depuis le
(5 ans, 10 mois et 15 jours)
Élection 7 septembre 2015
Réélection 10 août 2020
Président Anthony Carmona
Paula-Mae Weekes
Prédécesseur Kamla Persad-Bissessar
Président de la Communauté caribéenne

(5 mois et 29 jours)
Secrétaire Irwin LaRocque
Prédécesseur Ralph Gonsalves
Successeur Gaston Browne
Biographie
Nom de naissance Keith Christopher Rowley
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance (Trinité-et-Tobago)
Nationalité trinidadienne
Parti politique Mouvement national du peuple
Diplômé de Université des Indes occidentales

Keith Rowley
Premiers ministres de Trinité-et-Tobago

Keith Rowley, né le , est un homme d'État trinidadien, membre du Mouvement national du peuple. Il est Premier ministre de Trinité-et-Tobago depuis le .

Carrière politiqueModifier

Chef de l'oppositionModifier

Rowley a siégé à plusieurs comités parlementaires. En 2004, il a présidé le Comité mixte restreint du Parlement qui a examiné et fait des recommandations pour la retransmission en direct des débats parlementaires. Après la défaite du Mouvement national du peuple aux élections générales de 2010, il a été nommé chef de l'opposition[1].

Premier ministreModifier

 
Rowley avec le Premier ministre indien Narendra Modi.

Rowley a dirigé le Mouvement national du peuple lors des élections de septembre 2015, au cours desquelles son parti a obtenu 23 sièges sur 41 à la Chambre des représentants pour former le gouvernement, battant l'ancien gouvernement de coalition du Partenariat du peuple. Le 9 septembre 2015, Rowley a été assermenté en tant que nouveau Premier ministre par le président Anthony Carmona[2], et est crédité pour la relance du secteur local du gaz naturel et jeté les bases de l'exploration pétrolière et gazière, le plus grand secteur économique de Trinité-et-Tobago.

Rowley a de nouveau mené le Mouvement national du peuple à la victoire lors des élections de 2020 pour un autre mandat au gouvernement. Il a prêté serment en tant que Premier Ministre de Trinité-et-Tobago le 19 août auprès de la présidente Paula-Mae Weekes après que le parti d'opposition a demandé que des recomptages soient effectués dans les circonscriptions marginales.

Son gouvernement pâtit d'une chute de popularité en raison de la récession économiques et de la politique fiscale suivie[3].

Président de la CARICOMModifier

Le 30 décembre 2020, lors de la conférence des États membres de la Communauté caribéenne (CARICOM), Rowley est élu nouveau président de la CARICOM pour les six mois suivants, succédant à Ralph Gonsalves[4]. En tant que président, il annonce vouloir employer les mêmes actions collectives, coordonnées et ciblées qui ont permis de contrôler la propagation du Covid-19 dans les États membres de la CARICOM. Il annonce également que la moindre pression exercée sur les systèmes de santé profitera directement à la situation économique et financière[4].

Sous sa présidence, il est confronté à plusieurs tensions internationales notamment avec le Venezuela. La Communauté caribéenne a exprimé sa déception suite aux propos du président vénézuélien, Nicolás Maduro, dans lesquelles ce dernier affirme que son pays prendra possession des deux-tiers du territoire son voisin, le Guyana[5]. La CARICOM défend la position du Guyana, pays membre de l'organisation et l’intégrité de ses frontières actuelles. La déclaration de la CARICOM est signée par Keith Rowley en tant que président. Jusqu’ici, Rowley a soutenu le régime vénézuélien ce qui lui a attiré la colère de Washington. Les Américains souhaitant le départ de Nicolas Maduro.

Son mandat s'achève le 30 juin 2021. Il est remplacer le lendemain par Gaston Browne[6].

Notes et référencesModifier

  1. Joel Julien, « Manning skips Rowley swearing-in » [archive du ], sur Trinidad Express Newspaper, (consulté le 5 juillet 2010)
  2. "Rowley sworn in as T&T PM", Stabroek News, 9 September 2015.
  3. « Trinidad and Tobago: Local Elections Held », sur www.telesurenglish.net,
  4. a et b (en-US) « New Year Statement by the Incoming Chairman of the Caribbean Community (CARICOM) Dr the Honourable Keith Rowley Prime Minister of Trinidad and Tobago », sur CARICOM, (consulté le 3 février 2021)
  5. « Le Venezuela veut "reconquérir" les deux tiers du Guyana », sur Martinique la 1ère (consulté le 9 juillet 2021)
  6. (en-US) Correspondent, « PM Gaston Browne sworn in as new Chairman of CARICOM », sur Associates Times a Caribbean News website, (consulté le 9 juillet 2021)

Article connexeModifier

Liens externesModifier