Julien Jouga

Compositeur et chef de chœur sénégalais
Julien Jouga

Naissance
Ziguinchor
Décès (à 70 ans)
Dakar
Activité principale chef de chœur
Activités annexes compositeur
Lieux d'activité Sénégal
Années d'activité 1950-2001

Œuvres principales

Messe du Cap des Biches
Jamm

Julien Jouga, né le à Ziguinchor et mort à Dakar le (à 70 ans), est un chanteur, chef de chœur et compositeur sénégalais, ayant surtout œuvré dans le domaine de la musique liturgique catholique. Il est également connu comme un promoteur du dialogue islamo-chrétien.

BiographieModifier

Julien Jouga naît le à Dakar[1] mais passe sa jeunesse en Casamance, à Ziguinchor[2]

En 1950, il crée la chorale paroissiale Saint-Joseph de Medina et le chœur sénégalais. Il se lie d'amitié avec Doudou N'diaye Rose, avec qui il voyage et joue pendant plus de trente-cinq ans[3]. Il est le premier Africain élu au Bureau mondial du chant choral au sein de la Fédération internationale de la musique chorale (en)[4].

Il meurt le (à 70 ans) à Dakar, trois jours après Léopold Sédar Senghor aux funérailles duquel il avait prévu de jouer avec Doudou N'diaye Rose[5].

ŒuvreModifier

Julien Jouga compose de nombreuses œuvres chorales. À ses débuts, ces œuvres sont grégoriennes et en latin. Mais, à partir du concile Vatican II, il compose ses textes dans différentes langues du Sénégal (wolof, diola, sérère, mais aussi créole)[2].

Il a travaillé avec Maxime Le Forestier, Manu Dibango et surtout Doudou N'diaye Rose[2].

Son morceau Jamm du disque éponyme, sorti en 1996, et enregistré avec Doudou N'diaye Rose, est particulièrement célèbre car utilisé comme générique du journal télévisé en langue wolof[6].

Notes et référencesModifier

  1. « Messe Ouolof du cap des biches » (consulté le 8 novembre 2019).
  2. a b et c Bator Dieng, « Les musiques sacrées au Sénégal », sur Music In Africa, (consulté le 8 novembre 2019).
  3. « Sénégal: L’Église catholique salue la mémoire du percussionniste Doudou Ndiaye Rose », sur cath.ch, (consulté le 8 novembre 2019).
  4. Lucie Sarr, « Julien Jouga, chantre du dialogue islamo-chrétien au Sénégal », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne).
  5. Félix Nzale, « Un autre « grand » s'est éteint », sur Sud Quotidien, (consulté le 8 novembre 2019).
  6. Lamine Bâ, « 5 magnifiques compositions de Julien Jouga », sur Music In Africa, (consulté le 8 novembre 2019).