Juliane-Marie de Brunswick

reine consort du Danemark
Juliane-Marie de Brunswick
Description de cette image, également commentée ci-après
La reine Juliane-Marie.

Titre

Reine consort de Danemark et de Norvège


(13 ans, 6 mois et 6 jours)

Prédécesseur Louise de Grande-Bretagne
Successeur Caroline-Mathilde de Hanovre
Biographie
Titulature Princesse de Brunswick-Wolfenbüttel
Dynastie Maison de Welf
Distinctions Ordre de l'Union parfaite
Nom de naissance Juliane Marie von Braunschweig-Wolfenbüttel-Bevern
Naissance
Wolfenbüttel (Brunswick-Wolfenbüttel)
Décès (à 67 ans)
Palais de Fredensborg (Danemark-Norvège)
Sépulture Cathédrale de Roskilde
Père Ferdinand-Albert II de Brunswick-Wolfenbüttel
Mère Antoinette de Brunswick-Wolfenbüttel
Conjoint Frédéric V de Danemark
Enfants Frédéric de Danemark
Religion Luthéranisme danois

Description de cette image, également commentée ci-après

Juliane Marie de Brunswick (en allemand : Juliana Maria von Braunschweig-Wolfenbüttel), née le à Wolfenbüttel (principauté de Brunswick-Wolfenbüttel) et décédée le au palais de Fredensborg (royaume de Danemark et de Norvège), est reine consort de Danemark et de Norvège entre 1752 et 1766, seconde femme du roi Frédéric V de Danemark, la mère du régent Frédéric, prince héréditaire de Danemark, et régente elle-même de facto de 1772 à 1784.

BiographieModifier

Fille de Ferdinand-Albert II de Brunswick-Wolfenbüttel et d'Antoinette de Brunswick-Wolfenbüttel, elle épouse Frédéric V de Danemark en 1752, un an seulement après la mort de la première reine, Louise de Grande-Bretagne.

Après la mort de son mari en 1766, le nouveau roi Christian VII de Danemark montre des signes de folie. Le pouvoir tombe à partir de 1770 entre les mains de la nouvelle reine Caroline-Mathilde de Hanovre et de son amant Johann Friedrich Struensee, médecin du roi. Leur politique libérale leur aliène la noblesse et Juliane Marie se retrouve au centre de l'opposition : elle participe en 1772 au coup d'État qui fait chuter Struensee et exile Caroline Mathilde.

Le fils handicapé de Juliane Marie, le prince héréditaire Frédéric, est nommé régent, mais la réalité du pouvoir reste dans les mains de sa mère. Son gouvernement, appuyé sur le principal ministre Ove Høegh-Guldberg, est d'un conservatisme extrême.

Le prince héritier Frédéric, futur Frédéric VI, leur retire le pouvoir en s'emparant de la régence en 1784, à l'âge de seize ans.

Titres et honneursModifier

TitulatureModifier

  • : Son Altesse la princesse Juliane-Marie de Brunswick-Wolfenbüttel.
  • : Sa Majesté la reine de Danemark et de Norvège.
  • : Sa Majesté la reine douarière de Danemark et de Norvège.

Armes et monogrammeModifier

Liens externesModifier