Antoine-Ulrich de Brunswick-Wolfenbüttel (1714-1774)

noble allemand

Antoine-Ulrich de Brunswick-Wolfenbüttel (en allemand : Anton Ulrich von Braunschweig-Wolfenbüttel), né le à Bevern et mort le à Kholmogory, duc de Brunswick-Lünebourg, généralissime de l'armée de la Russie, est le mari d'Anna Leopoldovna de Russie, qui règne comme régente de leur fils Ivan VI pendant un an de 1740 à 1741.

BiographieModifier

Antoine Ulrich est le deuxième fils de Ferdinand-Albert II de Brunswick-Wolfenbüttel et de Antoinette de Brunswick-Wolfenbüttel[1]. La sœur de sa mère, Élisabeth-Christine de Brunswick-Wolfenbüttel[2], épouse de Charles VI, empereur du Saint Empire romain, arrange son mariage avec la duchesse Élisabeth de Mecklembourg-Schwerin (connue sous le nom d'« Anna Leopoldovna »), fille de Charles-Léopold de Mecklembourg-Schwerin, et petite-fille du tsar Ivan V. Le mariage a lieu en 1739 et est conçu pour renforcer les relations entre les maisons de Romanov et de Habsbourg[1]. En 1740, leur fils, Ivan VI, devient empereur[3]. Ernst Johann von Biron est d'abord régent, mais Anna organise un coup d'état et devient régente. Elle est renversée par un autre coup d'état en 1741[3].

La nouvelle impératrice, Élisabeth, emprisonne Antoine Ulrich, son épouse, et leurs enfants pour le reste de leur vie. Les années d'emprisonnement sont dures, et la famille se voit régulièrement refuser beaucoup de choses nécessaires. Pratiquement toutes les communications avec le monde extérieur, à l'exception de quelques fonctionnaires, sont interdites. Le gouverneur d'Arkhangelsk leur rend visite régulièrement pour en savoir davantage au sujet de leur santé. En 1762, Catherine permet au duc de quitter la Russie, à la condition d'y laisser ses enfants ; mais il refuse. Il perd la vue avant de mourir. Il est enterré très discrètement, et il est interdit aux soldats de révéler le lieu de sa sépulture, mais son cercueil est décoré avec de l'argent.

Les enfants survivants sont libérés de prison sous la garde de leur tante, la reine douairière du Danemark Juliane-Marie de Brunswick, le . Ils s'installent dans le Jutland, où ils vivent, dans une confortable maison d'arrêt de Horsens pour le reste de leur vie, sous la tutelle de Juliana et à la charge de Catherine. Après avoir vécu en tant que prisonniers, ils ne sont pas habitués à la vie sociale, et gardent une petite « cour » de 40/50 personnes, toutes danoises, sauf le prêtre. La pension accordée par Catherine est payée jusqu'à la mort du dernier d'entre eux en 1807.

FamilleModifier

Antoine Ulrich et Anna Leopoldovna ont les enfants suivants[4] :

  • Ivan VI (1740-1764) (empereur de Russie de 1740 à 1741) ;
  • Catherine Antonovna de Brunswick (1741-1807) ;
  • Enfant (né et mort en 1742) ;
  • Elizabeth Antonovna de Brunswick (1743-1782) ;
  • Peter Antonovich de Brunswick (1745-1798) ;
  • Alexei Antonovich de Brunswick (1746-1787).

RéférencesModifier

BibliographieModifier

  • Michel Huberty et Patrick Chevassu, L'Allemagne dynastique : Brunswick - Nassau - Schwarzbourg, t. III, Le Perreux-sur-Marne, Alain Giraud, , 607 p. (ISBN 978-2-90113-803-7).

Liens externesModifier