Ouvrir le menu principal

Juan Asensio

critique littéraire français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Asensio.
Juan Asensio
Juan Asensio in 2001.jpg
Juan Asensio en 2001.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (48 ans)
LyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Site web

Juan Asensio (né en 1971) est un critique littéraire français.

BiographieModifier

Juan Asensio naît le [1] à Lyon[2].

FormationModifier

Juan Asensio est élève à Sainte-Marie Lyon jusqu'à une classe de khâgne.

Licencié en philosophie et diplômé d'études approfondies ès lettres modernes de l'université Lyon-III-Jean-Moulin, il mène ensuite à Paris-X-Nanterre, selon ses dires[3], une recherche sur la figuration du diable dans les romans de Georges Bernanos, Julien Green et François Mauriac mais, dirigé par Monique Gosselin-Noat, il abandonne cette thèse en cours de route[4].

Il intègre aussi, une année durant, l'École des hautes études en sciences de l'information et de la communication (CELSA) dans le cadre d'un mastère spécialisé en journalisme[5].

Activités littérairesModifier

Alors qu'il est étudiant, Juan Asensio cofonde avec Gaël Fons Dialectique — de tendance maurrassienne[6] — et Les Brandes[n 1].

Ayant écrit dans plusieurs hebdomadaires et revues, dont Études[7], Valeurs actuelles[8], L'Atelier du Roman, la Revue des deux Mondes, Contrelittérature, Les Études bernanosiennes, Nunc, Cancer !, Immédiatement, Les Provinciales, La Sœur de l'ange[3] ou encore Raskar Kapac, Accattone, Livr'arbitres et La Femelle du requin, il a été également membre du comité de rédaction des revues Esprits libres[9] et Libres.

À partir de 2010, il fait partie du jury du Prix du livre incorrect[10].

StalkerModifier

En [11],[12], il fonde un blogue[13] à l'adresse juanasensio.com, auquel il donne comme nom « Stalker » — du nom du film d'Andreï Tarkovski[14] — et comme sous-titre « dissection du cadavre de la littérature ».

Il y effectue une critique de la littérature principalement contemporaine qui se veut « réactionnaire »[14], érudite et polémique. Pierre Assouline loue son « indépendance » et Valeurs actuelles sa « liberté de ton totale »[15].

En 2009, il revendique 40 000 « visiteurs uniques » par mois[15].

CommentairesModifier

En 2008, Ariel Wizman qualifie Stalker de meilleur blogue littéraire de l'année sur Canal +[15].

En 2014, Benoît Poelvoorde dit « [ne lire] aucune critique, sauf sur le site Stalker »[16].

PublicationsModifier

OuvragesModifier

  • Essai sur l'œuvre de George Steiner : la parole souffle sur notre poussière, Paris-Montréal-Budapest, L'Harmattan, coll. « L'Ouverture philosophique », , 250 p. (ISBN 2-7475-0751-3).
  • La Littérature à contre-nuit : textes sur la littérature et le mal, Cluny, A contrario, coll. « La Sœur de l'ange : les inédits », (réimpr. 2007), 298 p. (ISBN 978-2-35122-027-6).
  • La critique meurt jeune, Monaco-Paris, Le Rocher, , 245 p. (ISBN 2-268-05792-5). Réédition en 2007 chez Sulliver.
  • Maudit soit Andreas Werckmeister !, Arles, La Nuit, coll. « Maëlstrom », , 106 p. (ISBN 978-2-917431-09-2).
  • Avec William Kidd et Julie Ouelette, Sous le soleil de Satan, Caen, Lettres modernes Minard, coll. « Archives Bernanos » (no 11), , 99 p. (ISBN 978-2-256-90489-9).
  • La Chanson d'amour de Judas Iscariote, Paris, Le Cerf, coll. « Cerf littérature », , 125 p. (ISBN 978-2-204-09073-5).
  • Le temps des livres est passé (préf. Pierre Mari), Nice, Ovadia, coll. « Les Carrefours de l'être », 2019 (ISBN 978-2-36392-305-9).

PréfacesModifier

Autres contributionsModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Revue dont il fut par ailleurs l'unique rédacteur.

RéférencesModifier

  1. Notice BnF.
  2. « Juan Asensio », sur larevuetroiscentsoixante.com.
  3. a et b « Juan Asensio », juanasensio.com.
  4. « Le Grand Large du soir de Julien Green », juanasensio.com, 1er avril 2007.
  5. « Le maljournalisme à la française : une année au Celsa », sur juanasensio.com, .
  6. Fiammetta Venner, Extrême France : les mouvements frontistes, nationaux-radicaux, royalistes, catholiques traditionalistes et provie (thèse de doctorat en science politique remaniée), Paris, Grasset, , 518 p. (ISBN 2-246-66601-5, lire en ligne), p. 216.
  7. [1].
  8. « Juan Asensio », valeursactuelles.com.
  9. Notice BnF.
  10. « Première sélection du prix du Livre Incorrect [sic] », sur blog.prix-litteraires.info, .
  11. Dominique Autié, « La Zone, quatre années de tranchées », 14 mars 2008.
  12. Dimitri Laurent, « Toute grande forme d’admiration est aussi une grande forme de détestation », sur lerideau.fr, .
  13. « Cyberpolémiques littéraires », Les Échos, 29 septembre 2006.
  14. a et b « Enquête sur les blogs littéraires », sur magazine-litteraire.com, .
  15. a b et c Julie Malaure, « Le tout-à-l’ego des blogs littéraires », sur valeursactuelles.com, .
  16. Geneviève Simon, « La 3ème [sic] édition de l'intime festival veut titiller la curiosité », sur lalibre.be, .

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :