Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dauzat.
Pierre-Emmanuel Dauzat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (60 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Parentèle

Pierre-Emmanuel Dauzat, né le 7 octobre 1958[1], est un traducteur et essayiste français.

BiographieModifier

Issu d'une famille très catholique (il la définit « à la limite de l'intégrisme ») de onze enfants, dont le père est militaire avant de devenir professeur de français à Nîmes, il obtient le baccalauréat à quinze ans, fait des études à l'Institut d'études politiques de Paris[2] et réussit le concours pour entrer à La Documentation française, mais il démissionne juste avant sa titularisation[3].

Il est le petit-neveu du linguiste Albert Dauzat (1877-1955) et descendant de Champollion[4].

« Pierre-Emmanuel » n'est pas son prénom de baptême, mais celui qu'il s'est choisi.

TraducteurModifier

En 2017, il avait traduit plus de 350 ouvrages[5], dont près d'un tiers sous pseudonymes, et plus d'un millier d'articles dans une quinzaine de langues différentes (anglais, allemand, italien, espagnol, russe, suédois, serbo-croate, latin, grec ancien et moderne, hébreu biblique, yiddish, ourdou, indonésien)[4].

EssayisteModifier

Ses intérêts portent essentiellement sur l'histoire des religions, tout particulièrement du judaïsme et du christianisme.

Quelques traductionsModifier

Œuvre personnelleModifier

  • Le suicide du Christ, PUF, 1998.
  • Le nihilisme chrétien, PUF, 2001.
  • L'invention de Marie-Madeleine, Bayard, 2001.
  • Judas, de l'Évangile à l'Holocauste, Bayard, 2006
  • Les sexes du Christ : essai sur l'excédent sexuel du christianisme, Denoël, 2007.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier