Joseph Norbert Provencher

évêque catholique
Joseph Norbert Provencher
Image dans Infobox.
Fonctions
Évêque diocésain
Archidiocèse de Saint-Boniface
-
Vicaire apostolique
Archidiocèse de Saint-Boniface
-
Évêque catholique
à partir du
Évêque auxiliaire (en)
Archidiocèse de Québec
-
Évêque titulaire
Juliopolis (en)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
Saint-BonifaceVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Activité
Autres informations
Religion
Consécrateurs

Joseph Norbert Provencher, né le à Nicolet et mort le à Saint-Boniface, était un prélat canadien de l'Église catholique. Il fut le premier évêque du diocèse de Saint-Boniface. En fait, son arrivée dans cette région en 1818 est considérée comme étant la naissance de l'Église catholique dans l'Ouest canadien.

BiographieModifier

Joseph Norbert Provencher est né le à Nicolet, fils de Jean-Baptiste Provencher, un cultivateur, et d'Élisabeth Proulx[1],[2],[3],[4]. Puisque sa famille était nombreuse et n'était pas riche, il commença ses études seulement lors de l'ouverture d'une école gratuite à Nicolet en 1801. De 1802 à 1803, il étudia au collège Saint-Raphaël de Montréal avant de revenir à Nicolet. Lors de l'ouverture du séminaire de Nicolet en 1804, il y commença son cours classique et y étudia jusqu'en 1808. De 1808 à 1809, il retourna au collège Saint-Raphaël en tant que régent et y fit également des études théologiques. De 1809 à 1811, il retourna à nouveau au séminaire de Nicolet pour poursuivre ses études en théologie et pour enseigner la méthode et les belles-lettres[4].

Le , il a été ordonné prêtre[1],[2],[4]. Il fut alors nommé vicaire à la cathédrale de Québec. En 1812, il est nommé vicaire à Vaudreuil, puis, l'année suivante, à Deschambault. En 1814, il fut nommé curé de la paroisse Saint-Joachim de Pointe-Claire, puis, en 1816, curé de la paroisse de Kamouraska[4].

En 1817, 22 résidents de la colonie de la rivière Rouge, un établissement de la Compagnie de la Baie d'Hudson dans l'Ouest canadien, dont la population était majoritairement composée d'Irlandais et d'Écossais catholiques envoyèrent une pétition demandant un missionnaire permanent[4]. Le gouverneur local, le comte de Selkirk, et les Métis qui résidaient dans la colonie, demandèrent également l'envoi d'un prêtre[5]. L'archevêque de Québec, Joseph-Octave Plessis, confia cette tâche à Joseph Norbert Provencher, malgré les objections de ce dernier, incluant le fait qu'il ne parlait pas anglais[4]. Le , il partit de Montréal, accompagné d'un autre prêtre, Sévère Dumoulin, et d'un séminariste, Guillaume Edge, à bord d'un canoe pour se rendre à la Rivière Rouge[4],[5]. Le , il arriva au fort Douglas, qui deviendra plus tard Winnipeg ; ce qui est considéré comme la naissance du catholicisme dans l'Ouest canadien. En effet, ils étaient les premiers prêtres à se rendre à la colonie de la rivière Rouge. À cause de sa grande taille, il a été surnommé le « géant de l'Ouest »[5].

Les trois missionnaires avaient reçu pour tâches principales d'apprendre les langues autochtones ainsi que d'évangéliser et de baptiser les Autochtones. Ils devaient également régulariser la situation des catholiques qui vivaient dans la colonie, c'est-à-dire, entre autres, de bénir les mariages de colons avec les femmes autochtones et de baptiser leurs enfants. Ainsi, ils effectuèrent 72 baptêmes en moins de deux semaines suivant leur arrivée[4]. Le , la première chapelle fut inaugurée et placée sous le patronage de saint Boniface[4].

Le , il est nommé évêque auxiliaire de l'archidiocèse de Québec[1],[2],[6]. Par la même occasion, il est nommé évêque titulaire de Juliopolis en Galatie[1],[2]. Le , dans l'église paroissiale de Trois-Rivières, il est consacré évêque avec l'archevêque Joseph-Octave Plessis, archevêque de Québec, comme consécrateur et les évêques Bernard-Claude Panet et Jean-Jacques Lartigue comme co-consécrateurs[1],[2],[5].

Lorsque le vicariat apostolique du Nord-Ouest fut créé le par détachement de l'archidiocèse de Québec, Joseph Norbert Provencher en devint le premier vicaire apostolique[1],[2],[3],[7]. Le , le vicariat apostolique du Nord-Ouest a été élevé au rang de diocèse et adopta alors le nom de diocèse de Saint-Boniface[7],[2]. Joseph Norbert Provencher en devint alors le premier évêque[1],[2],[3],[5],[7].

Il meurt à la Saint-Boniface le à l'âge de 66 ans[1],[2],[3],[4],[5],[8],[9]. Il est inhumé dans la cathédrale Saint-Boniface[8],[10].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g et h (en) « Bishop Joseph Norbert Provencher », sur Catholic-Hierarchy (consulté le ).
  2. a b c d e f g h et i (en) « Metropolitan Archdiocese of Saint-Boniface », sur GCatholic.org (consulté le ).
  3. a b c et d Stanley Gordon, « Provencher, Joseph-Norbert », sur L'Encyclopédie canadienne, (consulté le ).
  4. a b c d e f g h i et j Lucien Lemieux, « Provencher, Joseph-Norbert », sur Dictionnaire biographique du Canada (consulté le ).
  5. a b c d e et f (en) Aidan Geary, « On its 200th anniversary, a glimpse at the birth of the Roman Catholic Church in Manitoba », CBC News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. (en) « Archdiocese of Québec », sur Catholic-Hierarchy (consulté le ).
  7. a b et c (en) « Archdiocese of Saint-Boniface », sur Catholic-Hierarchy (consulté le ).
  8. a et b R.P. Alexandre Dugré, S.J., Mgr Provencher : Premier évêque de l'Ouest canadien, Montréal, L'Œuvre des tracts, 20 p. (lire en ligne [PDF]).
  9. (en) James G. Mullens, « Provencher, Joseph-Norbert (1787-1853) », sur Encyclopeida of the Great Plains (consulté le ).
  10. (en) « Bishop Joseph-Norbert Provencher », sur Find a Grave (consulté le ).

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Antoine S. Lussier, Mgr Joseph Norbert Provencher and the Roman Catholic Church in Western Canada, 1818-1851, Le Pas (Manitoba), A.S. Lussier.
  • Cyprien Tanguay, Répertoire général du clergé canadien, par ordre chronologique depuis la fondation de la colonie jusqu'à nos jours, Montréal, Eusèbe Senécal & fils, .
  • Donatien Frémont, Mgr Provencher et son temps, Winnipeg, Éditions de la liberté, .
  • Georges Dugas, Monseigneur Provencher et les missions de la Rivière-Rouge, Montréal, C.-O. Beauchemin et fils, , 331 p. (lire en ligne).
  • J.-M.J. Bouillat, Les contemporains : Mgr Provencher, premier évêque de Saint-Boniface (Canada) (1787-1853) (lire en ligne).
  • R. P. Alexandre Dugré, S. J., Mgr Provencher : Premier évêque de l'Ouest canadien, Montréal, L'Œuvre des tracts, (lire en ligne [PDF]).  

Liens externesModifier