Ouvrir le menu principal

Johann Pauls

commandant des gardiens SS du camp de concentration-extermination du camp du Stutthoff
Article général Pour un article plus général, voir Procès du Stutthof.
Johann Pauls
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Commandant de camp de concentration nazi (en)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 38 ans)
GdańskVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique
Membre de
Grade militaire
Condamné pour

L'Oberscharführer SS Johann Pauls était commandant des gardiens SS du camp de concentration-extermination du Stutthoff. Il est né le à Danzig et mort le à Biskupia Gorka. Il était alors Oberscharführer SS et commandant des gardiens (sous-officier).

Sommaire

BiographieModifier

Johann Pauls était le 3e enfant de Johann August Pauls et Minna Steingräber. Accusé et déféré lors du Procès du Stutthof, il fut condamné à mort et exécuté par pendaison en public le 4 juillet 1946.

Carrière SSModifier

Il adhéra au NSDAP de l'État libre de Danzig le , en même temps que dans la SS. Du 21 juillet 1939 au 31 octobre 1941, il fait partie de la Police (réserve). Du au 11 mars 1943, il est dans la Waffen-SS (Infanterie) et SS-Schütze de réserve.

En avril 1943, il est muté au camp de Sachsenhausen. En tant qu'Oberscharführer SS, il commande l'équipe des gardiens du Stutthof jusqu'à la fin de la guerre en 1945.

Après la guerreModifier

ProcèsModifier

Il fut jugé lors du premier procès du Stutthof par la Cour criminelle spéciale soviéto-polonaise qui se tint à Gdańsk du 25 avril 1946 au 31 mai 1946. Jugé en compagnie de 12 autres gardiens et kapos, il fut convaincu de crimes de guerre, de même que 10 autres accusés, et condamné à mort.

ExécutionModifier

Il fut exécuté par pendaison le 4 juillet 1946 sur la colline de Biskupia Gorka (en allemand Stolzenberg), près de Dantzig. Les autorités polonaises avaient dressé là une rangée de cinq potences doubles en T sauf celle du centre qui était triple, en Pi.

Il fut amené sur le lieu de l'exécution en même temps que les 10 autres condamnés (5 hommes et 5 femmes). Les condamnés étaient sur les plateaux arrière de 11 camions, pieds et poings liés. Il fut cravaté au nœud coulant d'une corde, au centre du gibet central et poussé hors du camion. À sa gauche, Gerda Steinhoff, à sa droite, un kapo inconnu[1].

On pense généralement que l'exécution fut filmée :

« Durant une visite du Musée du Camp, un film « Gibets du Stutthoff » fut projeté. Dans ce film (Newsreel) il y a des scènes de femmes SS dans le box des accusés, comme par exemple Jenny Barkmann, quand elle écoute, debout, le verdict de mort. Peut-être ce film des exécutions est-il dans les archives du Musée ou dans des archives russes[2]. »

Autres condamnés exécutésModifier

Exécutions du 4 juillet 1946.

Gardiennes SS exécutéesModifier

Dans l'ordre de leur suspension aux potences, de gauche vers le centre :

Kapos et gardiensModifier

SourcesModifier

BibliographieModifier

NotesModifier

  1. voir le site internet "Death on the gallow"
  2. Femmes et pendues, fin de la page

Liens externesModifier