Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wilson.

Jim Wilson
Fonctions
Ministre ontarien du Développement économique, de la Création d'emplois et du Commerce

(4 mois et 3 jours)
Premier ministre Doug Ford
Prédécesseur Steven Del Duca
Successeur Todd Smith
Chef de l'opposition officielle de l'Ontario

(1 an, 2 mois et 12 jours)
Premier ministre Kathleen Wynne
Prédécesseur Tim Hudak
Successeur Patrick W. Brown
Chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario
(intérim)

(10 mois et 7 jours)
Prédécesseur Tim Hudak
Successeur Patrick W. Brown
Membre de l'Assemblée législative de l'Ontario
En fonction depuis le
(20 ans et 13 jours)
Élection 3 juin 1999
Réélection 2 octobre 2003
10 octobre 2007
6 octobre 2011
12 juin 2014
7 juin 2018
Circonscription Simcoe—Grey
Prédécesseur Circonscription créée

(8 ans, 7 mois et 29 jours)
Élection 6 septembre 1990
Circonscription Simcoe—Ouest
Prédécesseur George McCague
Successeur Circonscription abolie
Biographie
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Alliston (Ontario, Canada)
Nationalité Canadienne
Parti politique Progressiste-conservateur (Jusqu'au 2 novembre 2018)
Indépendant
Diplômé de Université de St. Michael's College
Université de Toronto

Jim Wilson, né le à Alliston en Ontario, est un homme politique canadien, siégeant à l'Assemblée législative de l'Ontario à titre d'indépendant. Il a autrefois été ministre du Développement économique, de la Création d'emplois et du Commerce de l'Ontario au sein du gouvernement Ford.

Jim Wilson a occupé les fonctions de chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario par intérim de 2014 à 2015, à la suite de la démission de Tim Hudak[1]. Il est le député de la circonscription de Simcoe—Grey à l'Assemblée législative de l'Ontario depuis sa création en 1999. Il a également représenté la circonscription de Simcoe—Ouest de 1990 jusqu'à son abolition en 1999.

Sommaire

Scandale sexuelModifier

Le 2 novembre 2018, Jim Wilson remet sa démission de sa fonction de ministre et se désiste du caucus progressiste-conservateur, « pour recevoir des traitements pour des problèmes de dépendance» [2]. On apprend la semaine suivante qu'il a plutôt démissionné en raison d'accusations d'inconduite sexuelle qui pèsent sur lui[3].

Résultats électorauxModifier

Élection générale ontarienne de 2014
  Parti Candidat Votes % ± %
     Progressiste-conservateur Jim Wilson 26 238 47,14 % -7,19
     Libéral Lorne Kenney 17 385 31,24 % +8,93
     Néo-démocrate David Matthews 7 837 14,08 % -0,58
     Vert Jesseca Dudun 4 198 7,54 % -1,16

RéférencesModifier

  1. « Les conservateurs ont un nouveau chef intérimaire », sur www.radio-canada.ca, (consulté le 17 juillet 2014)
  2. Claudine Brulé, « Démission surprise du ministre ontarien Jim Wilson », sur www.radio-canada.ca, (consulté le 7 novembre 2018)
  3. Ève Caron, « Doug Ford s'explique sur Jim Wilson : il dit qu'il voulait protéger la présumée victime », sur www.radio-canada.ca, (consulté le 7 novembre 2018)

Liens externesModifier