Ouvrir le menu principal
Jean Rivero
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Commission de la nationalité (d) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Prix Balzan ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean Rivero, né le 19 mars 1910 à Alès (Gard) et mort le 19 juin 2001[1], est un juriste et professeur de droit public français. Ses thèmes de prédilection sont le droit constitutionnel, les libertés fondamentales et les libertés publiques[2].

Sommaire

BiographieModifier

Jean Rivero est assistant à la faculté de droit de Paris de 1935 à 1938[3], puis professeur à la faculté de droit de Poitiers de 1939 à 1954. Il est accompagné par le professeur Pistulin durant les années 1945 à 1948, maître de conférences. [3]. Il est professeur émérite de l'université Paris-II Panthéon-Assas depuis 1979[4].

Il participe à deux colloques de droit constitutionnel à Aix-en-Provence, sur le domaine de la loi et du règlement (1977) et sur les cours constitutionnelles et les droits fondamentaux (1981)[5]. Avec Léo Hamon et François Luchaire, il fut parmi les premiers auteurs à diffuser la jurisprudence du Conseil constitutionnel[5].

Dans une réponse aux critiques du commissaire du gouvernement Bernard Chenot qui avait raillé « les faiseurs de système », il fait l'apologie des systèmes des universitaires. Il y soutiendra ainsi que "les systèmes [sont] indispensables au droit administratif qu'en fait, les contempteurs de "systèmes" tombent eux-mêmes sous la condamnation qu'ils portent, et apparaissent comme des « faiseurs de systèmes » parce qu'ils sont de remarquables juristes, et que tout juriste est faiseur de systèmes"[6].

Hommages et distinctionsModifier

  • En 1986, il obtient le prix Balzan pour les droits fondamentaux de la personne[3].
  • Un prix de thèse « Jean Rivero » a été créé en 2013[7]. Délivré conjointement par l'AFDA et l'AFDC, le prix récompense tous les deux ans une thèse portant sur le droit des libertés, sous la forme d'une publication au sein de la « Bibliothèque de droit public » des éditions LGDJ.

Œuvres et publicationsModifier

OuvragesModifier

  • Jean Rivero, Les mesures d'ordre intérieur administratives : essai sur les caractères juridiques de la vie intérieure des services publics, Sirey, 1934, 403 p.
[Thèse de doctorat : Droit : Paris : 1934][8]
  • Jean Rivero (avec Georges Vedel), Les problèmes économiques et sociaux dans la Constitution de 1946, Paris, Librairie sociale et économique, collection " Droit social ", 1947, 60 p.
  • Jean Rivero, Cours de droit administratif comparé, éd. Les Cours de droit, 4 vol., 1955-1958.
  • Jean Rivero (avec Jean Waline), Droit administratif, éd. Dalloz, coll. " Précis Droit public ", Paris, 26e éd., 2016, (1re éd. 1958), 540 p.
  • Jean Rivero, Libertés publiques, vol. 1 : Les droit de l'homme, Paris, PUF, coll. « Thémis Droit », , 9e éd. (1re éd. 1973), 271 p. (ISBN 2130530966, présentation en ligne).
  • Jean Rivero, Libertés publiques, vol. 2 : Le régime des principales libertés, Paris, PUF, coll. « Thémis Droit », , 7e éd. (1re éd. 1977), 288 p. (ISBN 2130530974)
  • Jean Rivero, Le Conseil constitutionnel et les libertés (Chroniques et notes jurisprudentielles), Paris, PUAM et Economica, coll. « Droit public positif », , 2e éd. (1re éd. 1984), 192 p. (ISBN 978-2717812251)
  • Jean Rivero (avec René Savatier), Droit du travail, PUF, 13e éd., 1993, 646 p.

Principaux articlesModifier

  • « Droit public et droit privé : conquête ou statu quo ? », Dalloz, 1947, p. 69-72.
  • « La notion juridique de laïcité », Dalloz, 1949, p. 137 (reproduit in APD, 2004, p. 259).
  • « Apologie pour les "faiseurs de systèmes" », Dalloz, 1951, chr. 23, p. 99-102.
  • « Existe-t-il un critère du droit administratif ? », RDP, 1953, n° 2, p. 279-296.
  • « La question : " Existe-t-il un critère du droit administratif ? " est-elle toujours actuelle ? », in Le professeur Jean Rivero ou la liberté en action [Colloque du 3 décembre 2010 à l’université Montesquieu-Bordeaux IV], F. Mélin-Soucramanien et F. Melleray (dir.), Paris, Dalloz, coll. " Thèmes et commentaires ", 2012, p. 67-74.
  • « La réforme du contentieux administratif », RDP, 1953, p. 937.
  • « Jurisprudence et doctrine dans l'élaboration du Droit administratif », EDCE, 1955, p. 23.
  • « Hauriou et l’avènement de la notion de service public », in Mélanges Achille Mestre, Sirey, 1956, p. 461-471.
  • « Droit du travail et droit administratif », Droit social, 1960, p. 609-612.
  • « La distinction du fait et du droit dans la jurisprudence du Conseil d’État français », Le fait et le droit. Études de logique juridique (Travaux du centre national de recherches de logique), C. Perelman (dir.), éditions Bruylant 1961, p. 130.
  • « Le Huron au Palais-Royal ou réflexions naïves sur le recours pour excès de pouvoir », Dalloz, 1962, chr. VI, pp. 37-40 (rééd. Pages de doctrine, LGDJ, 1980, vol. 2, p. 329-334).
  • « Le système français de protection des citoyens contre l’arbitraire administratif à l’épreuve des faits », in Mélanges Jean Dabin, t. II : Droit positif, éd. Bruylant-Sirey, 1963, p. 814.
  • « Maurice Hauriou et le droit administratif», in La pensée du doyen Maurice Hauriou et son influence (Journées Hauriou), Toulouse, mars 1968, Paris, Pédone, 1969, p. 150.
  • « La protection des Droits de l’Homme dans les rapports entre personnes privées », in Mélanges René Cassin, tome 3, Pédone, 1971, p. 311-322.
  • « Le juge administratif, gardien de la légalité administrative ou gardien administratif de la légalité ? », in Mélanges Marcel Waline : Le juge et le droit public, LGDJ, 1974, t. II, p. 701-717.
  • « Idéologie et techniques dans le droit des libertés publiques », in Mélanges Jean-Jacques Chevallier : Histoire des idées et idées sur l’histoire, éd. Cujas, 1977, p. 247-258.
  • « Nouveaux propos naïfs d’un Huron sur le contentieux administratif », EDCE, n° 31, 1979-1980, p. 27-30.
  • « Fin d’un absolutisme », Pouvoirs, n°13, Le Conseil constitutionnel, avril 1980 (juillet 1991), p. 5-16.
  • « À propos de la loi Sécurité et liberté : filtrer le moustique et laisser passer le chameau » (note sous la décision du Conseil constitutionnel du 20-21 janvier 1981), AJDA, juin 1981, p. 275.
  • « Laïcité scolaire et signes d'appartenance religieuse », RFDA, 1990, n°1, p. 1.
  • « Dualité de juridictions et protection des libertés », RFDA, 1990, n°5, p. 734.
  • « Les deux finalités du service public industriel et commercial », CJEG, 1994, n° 500, p. 375-378.
  • « L’administré face au droit administratif », AJDA, 1995, p. 147.
  • « État de droit, État du droit », in Mélanges Guy Braibant : L’état de droit, Dalloz, 1996, p. 609-614.
  • « Les limites de la liberté », in Mélanges Jacques Robert : Libertés, Montchrestien, 1998, pp. 189-194.

BibliographieModifier

OuvragesModifier

  • Collectif, Le professeur Jean Rivero ou la liberté en action (Colloque du 3 décembre 2010 à l’université Montesquieu-Bordeaux IV), F. Mélin-Soucramanien et F. Melleray (dir.), Paris, Dalloz, coll. " Thèmes et commentaires ", 2012, 133 p. : sommaire en ligne.

ArticlesModifier

  • Colloque " Le Printemps de la recherche : en l'honneur de Jean Rivero ", in RFDA, 2009, n°5, p. 1037-1080 :
    • Jacques Moreau, " Présentation ", p. 1037.
    • Sébastien Hourson, " Jean Rivero, annotateur ", p. 1039.
    • Benjamin Defoort, " L'usage des métaphores par Jean Rivero : regard sur une conception de la doctrine ", p. 1048.
    • Grégory Houillon, " Jean Rivero. Démocratie et administration ", p. 1057.
    • Fabrice Cazaban, " Jean Rivero, comparatiste ", p. 1066.
  • Jérôme Travard, " Jean Rivero et les lois du service public ", AJDA, 2010, p. 987.
  • Jean-Claude Venezia, " Jean Rivero ", in Mélanges Jean-Claude Venezia : Écrits de circonstance, Presses universitaires d’Aix-en-Provence, 2011, p. 13-16.
  • Jean-Claude Venezia, " Jean Rivero, les thèses et leurs préfaces ", RFDA, 2011, p. 1053.
  • Jean-Claude Venezia, " Jean Rivero et les rapports de synthèse. Colloques d’Aix-en-Provence, 1978-1993 « Un trésor est caché là-dedans » ", in Revue française de droit constitutionnel, 2012/4, n° 92, p. 270.

Notes et référencesModifier

  1. « Décès du constitutionnaliste Jean Rivero », sur La Croix (consulté le 23 janvier 2016)
  2. « Hommage », sur droits-fondamentaux.u-paris2.fr (consulté le 22 janvier 2016)
  3. a b et c « Jean Rivero », sur www.balzan.org (consulté le 22 janvier 2016)
  4. « Jean Rivero: Livres, bibliographie de l'auteur - Librairie Eyrolles », sur www.eyrolles.com (consulté le 22 janvier 2016)
  5. a et b Louis Favoreu et Didier Maus, « In memoriam », Revue française de droit constitutionnel, vol. n° 49,‎ , p. 3–3 (ISSN 1151-2385, lire en ligne, consulté le 22 janvier 2016)
  6. Jean Rivero, « Apologie pour les "faiseurs de système" », Recueil Dalloz, no chronique XXIII,‎ , p. 99-102 (lire en ligne)
  7. « Association française de droit constitutionnel » (consulté le 18 septembre 2017)
  8. SUDOC 051013932

AnnexesModifier