Jean Martineau

personnalité politique française

Jean Martineau, né le 15 juillet 1901 à Saligny (Vendée) et mort le à Legé (Loire-Atlantique), est un homme politique français.

Jean Martineau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
LegéVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de

BiographieModifier

Issu d'une famille d'agriculteurs, il exerce cette même profession après des études achevées avec le certificat d'études.

Engagé dans le syndicalisme agricole, il fonde en 1936 la fédération des syndicats chrétiens d'exploitants agricoles, dont il est le président.

Après la Seconde Guerre mondiale, il rejoint le Mouvement républicain populaire et figure en deuxième position sur la liste de ce parti, menée par Édouard Moisan, pour l'élection de la seconde assemblée constituante, en Loire-Inférieure, en juin 1946. Le résultat de cette liste lui permet d'être élu député.

Très peu actif pendant cette courte législature, il se représente néanmoins, dans les mêmes conditions, aux élections de novembre, et est réélu.

En 1948, il est l'auteur d'une loi sur l'organisation du marché du sel de l'ouest, favorable aux paludiers de Guérande, qui est alors couramment désignée comme « loi Martineau ».

Il s'intéresse aussi au problème des baux ruraux, et rapporte d'ailleurs en une loi à ce sujet.

En 1951, en l'absence d'apparentement dans le département, et compte tenu de la poussée du RPF, qui fait liste commune avec une partie de la droite locale, le résultat de la liste MRP, sur laquelle il figure toujours en deuxième position, est insuffisant pour lui permettre de conserver son siège.

Il s'éloigne alors de la vie politique, se consacre à son activité professionnelle. En 1964, il entre à la chambre d'agriculture, mandat qu'il conserve jusqu'en 1976.

SourcesModifier

Biographie sur le site de l'assemblée nationale