Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dumont.
Jean-Noël Dumont
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (72 ans)
LyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Né à Lyon en 1947, Jean-Noël Dumont est un philosophe français et professeur de philosophie, formateur d'un grand nombre de professeurs de philosophie, et fondateur du Collège Supérieur.

Sommaire

BiographieModifier

Dès 1968, Jean-Noël Dumont construit sa pensée philosophique sur la question de Dieu[1]. Il crée en 1970 avec Xavier Lacroix[2] le Centre Kierkegaard qui propose d'ouvrir la philosophie à tout public, et en assure l'animation jusqu'en 1979[1].

Il est agrégé de philosophie à l'âge de 23 ans[1],[2].

Il a été enseignant en classes préparatoires à l'externat Sainte-Marie Lyon pendant plus de quarante années[1], jusqu'en 2012[3].

Après avoir enseigné à l'université Jean-Moulin-Lyon-III, Jean-Noël Dumont a fondé au cœur de Lyon le Collège Supérieur de philosophie en 1999, centre de réflexion et de formation, ouvert à tous[2], et à la fois maison d'étudiants et pôle intellectuel rassemblant professeurs et grand public, qui a innervé tout le tissu lyonnais[1]. À partir de la retraite, il enseigne au Séminaire provincial Saint-Irénée de Lyon.

Il a été responsable de la collection « Les Chemins de la foi » au CERF[1]. Son enseignement et ses travaux mettent toujours en valeur l'interrogation réciproque de la philosophie et de la religion[4]. Jean-Noël Dumont est souvent « appelé « le Socrate chrétien », comme l'abbé Noirot, un professeur de philosophie du XIXe siècle qui n'a pas écrit de livres mais dont la paternité intellectuelle fut énorme »[1].

Il est élu à l'Académie catholique de France en 2010[3]. Membre de l'association « Les Apprentis philosophes », il préside l'Association des Amis de Montalembert (AADM)[3] et de l'association des philosophes chrétiens[5].

DistinctionModifier

  :  : il reçoit les Palmes académiques[6].

BibliographieModifier

AuteurModifier

  • Pour une alternative catholique. Suivi de trois études sur Montalembert, Péguy, Cavanaugh, Cerf, 2017, (ISBN 978-2-204-12064-7), 217 p.
  • Houellebecq : la vie absente, éditions Manucius, 2017, (ISBN 978-2-84578-676-9), 110 p.
  • Exercices de liberté, éd. Le Collège Supérieur, 2015.
  • Le Sens du plaisir : ce que le cheval noir veut dire à son cocher, éd. Le Collège Supérieur, 2012.
  • Péguy : l'axe de détresse, Michalon, 2005, 128 p., (ISBN 978-2-84186-259-7)[7]
  • Premières leçons sur le Manifeste du parti communiste de Marx, PUF, 1999, (ISBN 2-13-049308-4), 130 p.
  • Premières leçons sur L'Apologie de Socrate de Platon ; suivies de L'Apologie de Socrate de Xénophon, PUF, 1998, (ISBN 2-13-048378-X), 118 p.
  • Premières leçons sur les "Pensées" de Blaise Pascal, PUF, 1996, 116 p.
  • Le Tiers invisible et autres chroniques intempestives, Desclée Mame, 1995.
  • Mon histoire commence en, éditions Paroles d'Aube, coll. Mémoire du rêve, Vénissieux, 1995, (ISBN 2-909096-37-8), 87 p.

CollectifModifier

Articles/chapitresModifier

  • « Autour de Charles de Montalembert : un parti catholique ? », Les catholiques et la démocratie, (dir.), Lyon, éd. Le Collège Supérieur, 2012, p. 29-51.
  • « L'Éducation ou l'âme révélée » dans “Mon Âme exalte le Seigneur”, conférences de Carême 2011 à Notre-Dame de Fourvière, Parole et Silence, 2011.
  • « L'image souillée de Dieu », Valeurs actuelles, 8 décembre 2011 Lire en ligne
  • « Jeanne d'Arc au tribunal », dans Esprit no 337, août-septembre 2007, Le procès : la justice mise à l'épreuve, (ISBN 978-2-909210-58-2), 263 p.
  • « Le bouddhisme » dans Révélation et traditions, Droguet & Ardant, Fayard, Limoges, 1986, (ISBN 2-7041-0277-5), 291 p.

ÉditorialisteModifier

  • Le Collège supérieur Bulletin d'information[8]
    • « A propos d'un programme controversé : la Métaphysique », no 1, 4e trimestre 1999.
    • « Yonville, village citoyen ? », no 2, 1er trimestre 2000.
    • « La place publique », no 3, 2e trimestre 2000.
    • « De la nature à la création », no 4 3e trimestre 2000 trimestre 2000.
    • « Exercice de liberté », n ° 6, 1er trimestre 2001.
    • « La plainte », no 7, 2e trimestre 2001.
    • « La mesure et l'incommensurable », no 8, 3e trimestre 2001.
    • « De l'esprit », no 16, 3e trimestre 2003.
    • « Voici mon corps ? », no 17, 4e trimestre 2003.
    • « De l'oppression ordinaire », no 21, 4e trimestre 2004.

PréfacierModifier

  • en collaboration avec Daniel Moulinet à : Charles de Montalembert : L'Église libre dans l'État libre, précédé des Intérêts catholiques au XIXe siècle, Charles de Montalembert, Paris, Le Cerf, 2010, 475 p.
  • Jubilation, Damon, Peintures d'Hubert Damon, poèmes d'Emmanuel Damon, Emmanuel Damon, Le Cerf, 2010.

RéférencesModifier

  1. a b c d e f et g Olivia de Fournas et Clotilde Hamon, « Portraits de catholiques lyonnais engagés », Famille chrétienne, 30/11/2016. [PDF] Lire en ligne
  2. a b et c Biographie de Jean-Noël Dumont sur collegesuperieur.com
  3. a b et c Jean-Noël Dumont sur epparis.org
  4. https://www.decitre.fr/livres/houellebecq-9782845786769.html
  5. https://www.infochretienne.com/lassociation-philosophes-chretiens-organise-colloque-credulite-croyance-foi/
  6. « Philippe Paturel à La Verpillière, Jean-Noël Dumont et Jean-Michel Garde à Lyon ont reçu les Palmes académiques à l'occasion du 8 décembre. » dans Maristes, 2e trimestre 2016, no 115, p.105. [PDF] Lire en ligne
  7. Présentation Péguy : l'axe de détresse sur michalon.fr
  8. [PDF] Lire en ligne Référencés sur Google search

Articles connexesModifier

Liens externesModifier