Joseph-Mathias Noirot

prêtre et philosophe français

Jean Joseph-Matthias Noirot, couramment appelé Abbé Noirot, est un prêtre professeur de philosophie français né le à Latrecey (Haute-Marne)[1] et mort le à Paris.

Joseph-Mathias Noirot
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Abbé NoirotVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

BiographieModifier

Ordonné prêtre en 1817[2], il fut vicaire deux ans[3].

En 1820, il est professeur dans l'enseignement public. Il exerça comme aumônier et de professeur de philosophie dans divers collèges communaux et royaux[3]. Il fut l'aumônier du collège royal de Lyon de 1822 à 1826[4].

D' à , il enseigne au collège royal de Lyon (le lycée Ampère)[3]. Dès 1829, l'abbé fut chargé d'un cours à l'école de commerce de Lyon[4].

Sa manière d'enseigner le fit appeler le «Socrate chrétien»[3]. Il fut influent sur le catholicisme libéral de son temps[3],[5], en particulier l'élite catholique lyonnaise : l'abbé Odon Thibaudier, Camille Rambaud et Frédéric Ozanam[4].

Il commençait chaque cours en récitant le Veni Sancte Spiritus, à genoux au pied de la chaire[3].

Nommé inspecteur général en 1852[2], puis recteur d'académie à Lyon en 1854[3],[6] grâce à son ancien élève Hippolyte Fortoul[5]. À la retraite en 1856, il aida en philosophie les étudiants du Cercle du Luxembourg[3].

Professeur de Frédéric OzanamModifier

Frédéric Ozanam fut son élève. Il fut la personnalité la plus marquante de sa jeunesse [7].

HommagesModifier

Chevalier de la Légion d'honneur le [1]

Officier de la Légion d'honneur par décret du [1]

BibliographieModifier

Sur l'abbé NoirotModifier

  • Frédéric Ozanam, Gérard Cholvy, Artège Éditions, 2012, 320 p. Pages 93–94
  • Jean-François Condette, « 282) NOIROT Jean Joseph Matthias, abbé », dans Les recteurs d'académie en France de 1808 à 1940, Tome II, Dictionnaire biographique, Paris, Institut national de recherche pédagogique, 2006, p. 295-297. (Histoire biographique de l'enseignement, 12) Lire sur Persée
  • Marcel Vincent, Ozanam, une jeunesse romantique, Paris, Médiaspaul, 1994, p. 106-108
  • Guy Caplat (dir.), Les inspecteurs généraux de l'instruction publique : dictionnaire biographique 1802-1914, 1986
  • X. de MONTCLOS, « Joseph Noirot » dans Dictionnaire du monde religieux, T. 6, Le Lyonnais…, p. 319
  • Maurice Gontard, « L'Abbé Noirot, un Socrate chrétien (1793-1880) », Cahiers d'histoire, t.XIX, 1974, p. 64-91.
  • Guillaume-Alfred Heinrich, Notes sur l'abbé Noirot, Lyon, 1880.

De l'abbé NoirotModifier

  • Leçons de philosophie, professées au lycée de Lyon, publiées avec son autorisation par Jean Baptiste Tissandier, Lyon, A. Brun, 1852.
  • Discours prononcé à la séance solennelle de rentrée des Facultés de théologie, des sciences, des lettres... de Lyon, Lyon, Impr. de A. Vingtrinier, 1854.
  • Lycée impérial de Lyon. Discours prononcé à la distribution des prix, le , Lyon, impr. de A. Vingtrinier, 1855.
  • Discours prononcé à la séance solennelle de rentrée des Facultés de théologie, des sciences, des lettres... de Lyon, Lyon, Impr. de A. Vingtrinier, 1855.

RéférencesModifier

  1. a b et c « Jean Joseph-Matthias Noirot », base Léonore, ministère français de la Culture
  2. a et b Jean Matthias Noirot (1793-1880) sur data.bnf.fr
  3. a b c d e f g et h Henri Hours, « L'abbé Noirot, 1793-1880 », Église à Lyon, 1997, no 6. Lire en ligne
  4. a b et c Le cardinal de Bonald et la question du travail (1840-1870), Gabriel Mas, 2007 2. De “bons” prêtres, des prêtres animateurs d’œuvres, bâtisseurs d’églises…
  5. a et b [1]
  6. Historique du rectorat de Lyon (1808 → 2012) Recherches de Laurent Besson : [historique du rectorat - Académie de Lyon] en [PDF]
  7. Frédéric Ozanam, Gérard Cholvy, Artège Editions, 2012, 320 p.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier