Jean-Marc Langlois-Berthelot

Jean-Marc Langlois-Berthelot, dit Jean-Marc Montguerre, est un écrivain et diplomate français.

Jean-Marc Langlois-Berthelot
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Pseudonyme
Jean-Marc MontguerreVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Philippe Langlois-Berthelot (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Maxence Langlois-Berthelot (d)
Gilles-Antoine LangloisVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions

BiographieModifier

Jean-Marc Langlois-Berthelot est un écrivain et diplomate français qui s'est fait connaître pour ses nombreux romans[1]. Il a été primé à plusieurs reprises par l'Académie française.

Après avoir travaillé comme chercheur en biochimie à l'ENS Ulm il devient diplomate dans plusieurs institutions internationales de l'ONU, notamment en Asie et au Moyen-Orient. Il a aussi fondé la revue L'Échauguette en compagnie d'autres auteurs célèbres tels que Paul Claudel, Henri Mondor et André Maurois.

Il est le fils de Philippe Langlois-Berthelot, ancien doyen à la Banque de France et le père de Marcelline Langlois-Berthelot (libraire et éditeur), Gilles-Antoine Langlois (Ecrivain et Professeur en Histoire et Architecture) et Maxence Langlois-Berthelot (diplomate et financier).

ŒuvresModifier

  • En un si bref combat, pièce en 2 actes (1949)
  • Amour sacré, amours profanes, poèmes (1949) - Prix Caroline Jouffroy-Renault de l'Académie française
  • Quatre poèmes pour une offrande (1950)
  • Essai pour une rose des vents (frontispice d'Antoinette Langlois-Berthelot, 1951)
  • Douze siècles à Châtenay-Malabry, la Vallée-aux-Loups (1953)
  • L'Habitant de mes pensées (1954)
  • Journées : 1954-1955 (1955)
  • Tu aimeras, roman (1956)
  • Les Élèves, roman (1958)
  • François Xavier au Quartier Latin (1961) - Prix Montyon, de l'Académie française
  • François Xavier dans les chemins d'Orient

RéférencesModifier

Liens externesModifier