Jean-Louis Crimon

journaliste français
Jean-Louis Crimon
Naissance (73 ans)
Corbie, Somme (Drapeau de la France France)
Activité principale
Descendants
François Crimon, Florence Crimon
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Jean-Louis Crimon, né le à Corbie, dans la Somme, est un écrivain français. Il est le fils de Georges Crimon (jardinier) et de Juliette Zanda (ouvrière dans le textile). Il est lui-même le père de Florence et François Crimon.

BiographieModifier

Jean-Louis Crimon est professeur d'économie familiale et sociale à Doullens de 1976 à 1977, puis professeur de philosophie à la cité scolaire d'Amiens de 1977 à 1979.

En , il commence sa carrière de journaliste au Courrier picard qu'il quitte en 1983, pour travailler à Radio France Picardie comme journaliste jusqu'en 1992. Il est ensuite envoyé spécial permanent de Radio France à Copenhague, chargé de la couverture de l'actualité quotidienne des trois pays scandinaves (Danemark, Norvège et Suède), de la Finlande et des trois pays Baltes (Lituanie, Lettonie et Estonie). De 1995 à 2000, il exerce la fonction de directeur de Radio France Picardie.

De 2000 à 2002, il est grand reporter à France Culture. L'année suivante, il est présentateur du 22 h et du flash de minuit, puis jusqu'en 2006, présentateur des journaux de 7h et de 7h30. Enfin, de 2006 à 2009, il est rédacteur en chef de la nuit et présentateur du journal de 22h.

De à , il est bouquiniste sur les quais de Seine, 41 quai de la tournelle.

De à , il est professeur de français en Chine à Chengdu, à l'université normale du Sichuan[1],[2].

ŒuvresModifier


PrixModifier

  • Prix Tristan-Bernard pour Verlaine avant-centre[3]
  • Prix Bordelaise de Lunetterie pour Rue du Pré aux chevaux

Notes et référencesModifier

  1. « Jean-Louis Crimon », sur Fête du Livre Merlieux et Fouquerolles (consulté le ).
  2. « Jean-Louis Crimon persiste et Chine », sur Courrier Picard, (consulté le ).
  3. « Biographie de Jean-Louis Crimon », sur Le Figaro (consulté le ).

Liens externesModifier