Ouvrir le menu principal

Jean-Joseph Weerts

peintre académique français d'origine belge
Ne doit pas être confondu avec Jean de Weert.
Jean-Joseph Weerts
Weerts (2).jpg
Portrait.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Lieu de travail
Mouvement
Distinction

Jean-Joseph Weerts, né à Roubaix le et mort à Paris le , est un peintre français d'origine belge.

Sommaire

BiographieModifier

Né à Roubaix, rue des Fabricants, de parents belges, il s'initie au dessin dans le cabinet de travail de son père, un constructeur-mécanicien, puis à l'Académie des beaux-arts de Roubaix, où il devient l'élève de Constantin Mils en 1858. Artiste pensionné de la ville de Roubaix, il entre en 1867 à l'École impériale des beaux-arts de Paris, où il est l'élève d'Alexandre Cabanel.

Il produit près de sept cents œuvres : portraits, peinture d'histoire ou d'inspiration religieuse. La Mort de Bara, en 1883, lui vaut la Légion d'honneur. Il décore également un certain nombre de bâtiments publics dans toute la France, tel que l'hôtel de ville de Roubaix, où il peint l'épisode de la charte de 1469 dans la salle Pierre de Roubaix (1913). En 1900, il est nommé Rosati d'honneur[1].

Il est enterré à Paris au cimetière du Père-Lachaise (82e division)[2] et une rue de Roubaix porte son nom. Un monument en son hommage, exécuté par le sculpteur Alexandre Descatoire, se trouve au parc Barbieux[3].

Œuvres dans les collections publiquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Archives de la ville de Fontenay aux-Roses.[source insuffisante]
  2. Paul Bauer, Deux siècles d'histoire au Père Lachaise, Mémoire et Documents, (ISBN 978-2914611480), p. 782
  3. « L'hommage de Roubaix au peintre J.-J. Weerts », Le Petit Parisien,‎ (lire en ligne)
  4. univ-lyon2.fr
  5. histoireimage.org

AnnexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :