Jean-Baptiste-Joseph Boulliot

Jean-Baptiste-Joseph Boulliot
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
Saint-Germain-en-Laye (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion

Jean-Baptiste-Joseph Boulliot est un ecclésiastique et historien français. Né à Philippeville le , il est mort le à Saint-Germain-en-Laye.

BiographieModifier

Il fit ses études au collège des Jésuites à Dinant, puis entra à l’abbaye de Valdieu, de l’ordre des Prémontrés, où il fit profession en 1779[1]. Il se rendit ensuite à Paris, y reçut la prêtrise et fut chargé par ses supérieurs d’enseigner la théologie dans diverses maisons de leur ordre.

Il prête serment à la Constitution civile du clergé et est un des vicaires généraux de Jean-Baptiste Gobel, évêque de Paris, en 1793. Il devient ensuite curé des Mureaux, près de Meulan (1811)[2]. Aumônier de la maison d'éducation de la Légion d'honneur, aux Loges, située aux Loges, dans la forêt de Saint-Germain, en 1822.

Il apporta de l'aide à Antoine-Alexandre Barbier, pour la rédaction du Dictionnaire des ouvrages anonymes et pseudonymes composés, traduits ou publiés en français, avec les noms des auteurs, traducteurs et éditeurs[3].

Il obtint, peu de temps après, la cure du Mesnil, qu’il desservit, tout en continuant à demeurer à Saint-Germain-en-Laye, jusqu'à son décès.

PublicationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Il est donc un élève de Remacle Lissoir.
  2. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t. 1, Ch. Delagrave, 1876, p. 348.
  3. L'Ami de la religion et du roi, 1834, p. 56.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :