Jardy
Race Trotteur français
Père Cygnus d'Odyssée
Mère Courtisane
Père de mère Petit Sam
Sexe Mâle
Naissance 1997
Pays de naissance Drapeau de la France France
Éleveur Haras des Coudraies
Propriétaire Écurie Wildenstein
Entraîneur Philippe Allaire
Jean-Michel Bazire
Jockey Jean-Philippe Mary
Driver Jean-Michel Bazire
Record 1'10"7[1]
Nombre de courses 98
Nombre de victoires 24
Gains en courses 2 154 540 [1]
Principales victoires Prix de Paris
Prix René Ballière
Saint-Léger des Trotteurs
Prix de Vincennes
Prix du Président de la République

Jardy est un cheval de course trotteur français né en 1997. Il se fit notamment remarquer par un rare triplé dans le Prix de Paris en 2005, 2006 et 2007.

Carrière de courseModifier

Jardy entame sa carrière à la fin de son année de 2 ans sous la férule de son premier entraîneur, Philippe Allaire. C'est d'abord au trot monté qu'il se met en évidence, s'imposant comme l'un des leaders de sa génération, avec à la clé des victoires dans le Saint-Léger des Trotteurs, le Prix de Vincennes et le Prix du Président de la République. Mais ses incursions au trot attelé montrent ses dispositions dans la discipline, comme en témoigne sa victoire dans le Prix Doynel de Saint-Quentin. En 2003, après un échec dans le Prix de Cornulier, où il est distancé pour ses allures, il se retire durant plusieurs mois et passe sous l'entraînement de Jean-Michel Bazire, qui axe sa carrière de cheval d'âge sur le trot attelé : Jardy ne fera plus qu'une seule apparition sous la selle, soldée par une nouvelle disqualification dans le Cornulier 2006. Entretemps, il est devenu l'un des meilleurs chevaux français, et se voit consacré durant le meeting d'hiver 2005-2006, avec une première victoire dans le Prix de Paris. L'hiver suivant, il fait encore mieux en s'octroyant l'accessit d'honneur dans le Prix d'Amérique de Gigant Neo et un deuxième Prix de Paris. S'il échoue dans l'Elitloppet 2006, sa victoire dans le Prix René Ballière l'année suivante, confirme sa polyvalence, lui que l'on cataloguait surtout comme un cheval de tenue. Au cours de l'hiver suivant, il se fait discret dans les courses préparatoires mais termine cinquième du Prix d'Amérique d'Offshore Dream et ajoute, à 10 ans et avant de partir à la retraite quelques mois plus tard, un troisième et dernier Prix de Paris à son palmarès, égalant ainsi Bellino II et Vourasie, triple lauréats de l'épreuve.

Au harasModifier

Jardy connaîtra un succès limité comme reproducteur, se réclamant essentiellement de sa fille, la précoce Vanika du Ruel 1'10, lauréate du Critérium des 3 ans, du Prix de l'Étoile, du Prix Albert Viel et, sur tapis vert, du Critérium des Jeunes.

PalmarèsModifier

AtteléModifier

MontéModifier

OriginesModifier

Origines de Jardy[1], mâle, bai.
Père
Cygnus d'Odyssée
Workaholic (US) Speedy Crown (sv) (US) Speedy Scot (US)
Missile Toe (US)
Ah So Speedy Count
Lalita Hanover
Nymphe d'Odyssée Seddouk Carioca II
Arlette III
Étoile d'Odyssée Fandango
Odyssée P
Mère
Courtisane
Petit Sam Florestan (US) Star's Pride (US)
Roquépine
Talisca Kerjacques
Colombe II
Ninon Rose Fondon Quasipyl
Ralène
Violette VI Pacha Grandchamp
Olivette J

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Trot-pedigree.fr - Jardy » (consulté le )