James Allison (ingénieur automobile)

James Allison
Allison fry 2014.jpg
James Allison (à gauche) et Pat Fry en 2014
Biographie
Naissance
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

James Allison, né à Louth dans le Lincolnshire en Angleterre, le , est un concepteur, ingénieur automobile. Il est le fils de John Allison, ancien officier de la RAF.

BiographieModifier

Formé à l'école d'Abingdon-on-Thames, Allison poursuit ses études à Cambridge jusqu'en 1991 et rejoint le département aérodynamique de l'écurie Benetton Formula. Après quelques années de succès chez Benetton au côté de Rory Byrne ou Ross Brawn, il rejoint Larrousse en tant que chef de l'aérodynamique avant de revenir chez Benetton à la tête du département aérodynamique au milieu des années 1990. En 2000, il rejoint la Scuderia Ferrari alors au sommet de la discipline, pour cinq ans, avant de revenir chez Benetton (repris en main par Renault) dans le rôle de directeur technique adjoint en 2005.

James Allison, au sein de la structure d'Enstone, conçoit des châssis performants capable de concurrencer Red Bull Racing. Le , Allison quitte son poste de directeur de l'équipe technique pour être remplacé par Nick Chester.

Le , Allison devient directeur technique chez Ferrari où il entame un travail de restructuration du département aérodynamique devenu obsolète. N'étant pas le concepteur de la Ferrari F14 T conduite par Fernando Alonso, peu performante face aux Mercedes, il n'a que peu d'influence lors de la saison 2014. Il en corrige certains défauts, notamment au niveau du moteur, en 2015 avec la Ferrari SF15-T. Sebastian Vettel remporte trois victoires pour sa première saison chez Ferrari.

Avec l'assentiment du directeur de l'écurie Maurizio Arrivabene, il choisit de partir d'une feuille blanche pour concevoir sa première monoplace complète pour 2016. Le décès de son épouse après le Grand Prix d'Australie l'obligeant à passer plus de temps en Grande-Bretagne, il quitte la Scuderia fin .

Allison fait son retour en F1 dans l’écurie Mercedes-AMG en 2017.

CarrièreModifier

Monoplaces conçuesModifier

Notes et référencesModifier