Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Rougeot.
Jacques Rougeot
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Président
Mouvement initiative et liberté
-
André Decocq (d)
Président
Union nationale inter-universitaire
-
René Deheuvels (d)
Olivier Vial (d)
Professeur des universités
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (81 ans)
Nationalité
Activités
Critique littéraire, militant politiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Membre de

Jacques Rougeot est un critique littéraire et militant politique français né le [1].

BiographieModifier

Docteur ès lettres (1978)[2], professeur émérite de langue française à l'université Paris Sorbonne-Paris IV, il fut l'un des fondateurs et le président du comité d'honneur de l'Union nationale inter-universitaire. Il était aussi un des fondateurs du Mouvement Initiative et Liberté dont il a été le premier président.

Dans les années 1980, il écrit dans la revue du Club de l'horloge, Contrepoint[3], groupe auquel il a par ailleurs appartenu[3].

Il a dirigé quelque temps la « thèse de Nantes » d'Henri Roques, soutenue en 1985 puis annulée en 1986, avant d'être remplacé par Jean-Claude Rivière.

OuvragesModifier

  • La Contre-Offensive, Paris, La Pensée universelle, , 159 p. (notice BnF no FRBNF34564317).
  • Socialisme à responsabilité limitée : le roi est nu, Paris, France-Empire, , 190 p. (notice BnF no FRBNF34654356).
  • La Voie droite, Paris, Union nationale inter-universitaire, , 31 p. (ISBN 2-905086-21-1).
  • UNI : 40 ans de combats, 40 affiches, Paris, Union nationale inter-universitaire, , 100 p. (ISBN 978-2-9533575-0-9).
  • Ah ! Laissez-nous respirer ! : contre la censure des bien-pensants, Paris, chez l'auteur, , 84 p. (ISBN 978-2-8106-0324-4).

RéférencesModifier

  1. notice BnF no FRBNF12307051.
  2. Thèse sur Guilheragues épistolier.
  3. a et b Mathias Bernard, « L’opposition de droite après l’alternance de mai-juin 1981 », Histoire@Politique, vol. 1, no 28,‎ , p. 97-107 (DOI 10.3917/hp.028.0097).

Liens externesModifier