Ouvrir le menu principal

Jacques Périès

personnalité politique française
Jacques Périès
Fonction
Membre du Conseil des Cinq-Cents
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jacques Périès, né à Castelnaudary le 22 novembre 1736, mort le 30 mars 1797 à Paris, était membre de la Convention, député au Conseil des Cinq-Cents.

Sommaire

BiographieModifier

Il était procureur-syndic à Castelnaudary, quand il fut élu, le 6 septembre 1792, membre de la Convention par le département de l'Aude, le 7e sur 8, avec 215 voix (369 votants), il répondit au 3e appel nominal, dans le procès du roi : « J'opine, comme législateur, pour une mesure de sûreté générale et non comme juge, à la réclusion de Louis Capet et de sa famille, pendant tout le temps de la guerre, et à leur déportation, à la paix, hors le territoire de la République. ». Attaché au parti girondin, Périès protesta contre le 31 mai, fut décrété d'arrestation et incarcéré. Il rentra à la Convention le 18 frimaire an III. Réélu député de l'Aude au Conseil des Cinq-Cents, le 22 vendémiaire an IV, par 151 voix (211 votants), il prit la parole pour appuyer le projet relatif aux mandats, quitta l'assemblée en l'an VI, et ne reparut plus sur la scène politique.

MandatsModifier

Travaux législatifsModifier

  • Opinion de Jacques Périès,... sur les subsistances. Paris, Impr. nationale, (s. d.). In-8° , 8 p.
  • Convention nationale. Compte rendu par Jacques Périès cadet, représentant du peuple, envoyé en mission par la loi du 14 germinal, pour surveiller et activer les réparations des routes et canaux dans douze départements. Imprimé par ordre de la Convention nationale. Paris, Impr. nationale, thermidor an III. In-8° , 2 p.

NotesModifier

SourcesModifier

Articles connexesModifier