Jacques-Alain de Sédouy

diplomate, conseiller d’État et historien français
Jacques-Alain de Sédouy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Conseiller d'État
-
Ambassadeur de France au Danemark
-
Patrick O'Cornesse (d)
Jean-Pierre Masset (d)
Représentant permanent de la France auprès de l'OCDE
-
Ambassadeur de France au Mexique
-
Ambassadeur de France en Jordanie
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
BayonneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jacques Alain Marie François Régis Le Chartier de SédouyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Société Chateaubriand (d)
Commission des archives diplomatiquesVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Famille François Lehideux.jpg
Vue de la sépulture.

Jacques-Alain de Sédouy, né Jacques-Alain Le Chartier de Sédouy le à Paris (16e) et mort le à Bayonne, est un diplomate, conseiller d’État et historien français.

BiographieModifier

FamilleModifier

Jacques-Alain Le Chartier de Sédouy est le fils du comte René Le Chartier de Sédouy, directeur et administrateur de sociétés, et de Jacqueline de Courtois de Langlade. Il est l'époux de Maitchou Lehideux, fille de François Lehideux et petite-fille de Fernand Renault.

CarrièreModifier

Jacques-Alain de Sédouy est licencié en droit, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et ancien élève de l’École nationale d'administration (promotion Albert-Camus 1962).

Après avoir été chef de cabinet à la Commission des Communautés européennes (1973-1976), il est ambassadeur en Jordanie, au Mexique, à l’OCDE[1] puis au Danemark, et enfin co-président adjoint de la conférence sur l’ancienne Yougoslavie (1994-1995).

Il est conseiller d’État en service extraordinaire de 1998 à , date à laquelle Jacques-Alain de Sédouy prend sa retraite du corps diplomatique. Il est membre de la Commission des archives diplomatiques de 2005 à 2013 et membre du comité de lecture de la Revue d'histoire diplomatique jusqu'à sa mort.

Avec un groupe d’ambassadeurs de France en activité et retraités, Jacques-Alain de Sédouy signe en 2010, dans le quotidien Le Monde, une lettre ouverte au président de la République Nicolas Sarkozy exprimant leurs préoccupations sur le conflit israélo-palestinien[2]

Il est vice-président de la Société Chateaubriand[3]. Il est inhumé au cimetière de Passy dans le caveau de la famille de sa femme.

 
Vue de sa sépulture au cimetière de Passy.

PublicationsModifier

  • Chateaubriand, un diplomate insolite, Librairie Académique Perrin, 1992. (ISBN 978-2262008994)
  • Le Comte Molé ou la séduction du pouvoir, Librairie Académique Perrin, 1994. (ISBN 978-2262010478)
  • Madame de Chateaubriand, Librairie Académique Perrin, 1996. (ISBN 978-2262011512)
  • Une enfance bien-pensante sous l’Occupation, Librairie Académique Perrin, 1998. (ISBN 978-2262013776).
  • Les Reines du Nord, Librairie Académique Perrin, 1999. (ISBN 978-2262015558)
  • Le Congrès de Vienne : l’Europe contre la France, 1812-1815, Librairie Académique Perrin, 2003. (ISBN 978-2262017101)
  • Le Concert européen. Aux origines de l’Europe 1814-1914, Fayard, 2010. (ISBN 978-2213634371) Prix Guizot de l’Académie française.
  • Ils ont refait le monde, 1919-1920. Le traité de Versailles, Tallandier, 2017, 346 p.

DistinctionsModifier

DécorationModifier

Prix littérairesModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier