Ouvrir le menu principal

Alain Le Chartier de Sédouy, ou simplement Alain de Sédouy, le 15 novembre 1929 à Paris, est un journaliste, réalisateur, scénariste et producteur de télévision français.

Sommaire

BiographieModifier

Alain Henri Le Chartier de Sédouy est le fils d'Alain Le Chartier de Sédouy et de son épouse Jacqueline, née de La Laurencie, fille du musicologue Lionel de La Laurencie. Il est un cousin germain du diplomate Jacques-Alain de Sédouy.

Journaliste à Paris-Presse, Alain de Sédouy couvre l’insurrection de Budapest en 1956[1].

Il est envoyé spécial en Algérie de 1958 à 1961.

Carrière à la télévisionModifier

Il rencontre André Harris à l’ORTF en 1963. Ensemble ils produisent un magazine baptisé Zoom. En mai 68, après un long conflit, et jugeant qu’ils avaient accordé une place trop importante aux mouvements étudiants, la direction de l’ORTF les congédie pour « attitude anti-républicaine »[2]. Harris et Sédouy se font « virer à grands coups de pied dans le cul »[3] du service public.

Harris et Sédouy produisent en 1969 le film documentaire de Marcel Ophüls, Le Chagrin et la Pitié [4] qui sera longtemps interdit de diffusion à la télévision.

Alain de Sédouy est à l’origine de création de la chaîne Canal+ en 1983 avec Pierre Lescure et Marc Tessier[5].

Alain de Sédouy est membre du conseil d'administration de la Société civile des auteurs multimédia (SCAM)[6].

FilmographieModifier

RéalisateurModifier

  • Avanti cosi : patrons à l’italienne, (2009)
  • Le Destin d’un capitaine, (2008)
  • L’Esprit de Prague, (2005)
  • L'Armée Rouge, (1999)
  • L’Histoire oubliée : les harkis, en collaboration avec Eric Deroo, France 3 , 1993
  • Les Enracinés, (1981)
  • Le Pont de singe, (1976)
  • Français si vous saviez, (1973)
  • Mai 68, (1968)
  • Zoom , (1968)
  • Munich ou la paix pour cent ans, avec Marcel Ophüls. (1967) [7].
  • Côté cours, (1966)
  • La Bécane, (1966)
  • Les Algériens de Paris, (1966)
  • Habitations à loisirs modérés, (1964)
  • Seize millions de jeunes, (1964)

ProducteurModifier

  • Bouton rouge (1967)
  • Le Destin d’un capitaine, (2008)
  • L’Esprit de Prague, (2005)
  • The Revenge of the Romanovs, (2001)
  • L’Armée Rouge, (1999)
  • Les Goumiers marocains, (1993)
  • Le Chagrin et la Pitié - Chronique d'une ville française sous l'occupation (1969)
  • Mai 68, (1968)
  • Zoom, (1968)
  • Munich ou la paix pour cent ans, (1967)
  • Côté cours, (1966)
  • La Bécane, (1966)
  • Les Algériens de Paris, (1966)
  • Habitations à loisirs modérés, (1964)
  • Seize millions de jeunes, (1964)

CommentairesModifier

  • Le Piège indochinois, réalisé par Éric Deroo, (2004)

PublicationsModifier

BibliographieModifier

  • Muriel Rivière de La Souchère, Individu, mémoire, Histoire : Alain de Sédouy, parcours et filmographie, mémoire de maîtrise en Histoire contemporaine, dir. Maryline Crivello. Université d'Aix en Provence , 2003[8].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier