Ouvrir le menu principal

Jacob Isaac Niemirower

rabbin roumain
Jacob Isaac Niemirower
Fonction
Sénateur roumain
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
BucarestVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion

Jacob Isaac Niemirower (en hébreu יעקב יצחק נימירובר (Yaakov Itzhak Niemirower)), né le à Lviv (Galicie, en Ukraine) et décédé le à Bucarest, était un théologien juif de Roumanie, rabbin, philosophe et historien du judaisme, grand-rabbin des Juifs de Roumanie entre 1921-1939, sénateur.

Il a dirigé la communauté juive de Roumanie sur le chemin de la modernisation de la vie communautaire, promouvant le « judaïsme culturel »[1] , l'ouverture sur la culture roumaine et les cultures d'autres peuples. Il a soutenu avec enthousiasme l'émancipation des Juifs et le sionisme et défendu avec courage les droits de la minorité juive dans son pays.

Sommaire

BiographieModifier

Le rabbin Jacob Isaac Niemirower est né le à Lemberg, en ukrainien Lviv, en Galicie orientale alors sous la domination de l'Empire austro-hongrois, dans la famille du commerçant juif Nakhum Niemirower. Alors qu'il était enfant, sa famille s'établit à Iași, en Moldavie roumaine. Il fut initié à l'étude de la Torah par son grand-père paternel, puis par le melamed (instituteur) Mendel Barach. C'est ainsi qu'il entra en contact avec le hassidisme. Il fut aussi disciple du célèbre rabbin et dayan Isaac Aaron Ettinger, de Lemberg.

En 1890, il partit étudier à Berlin, où il approfondit sa connaissance de la Haskala et des écrits philosophiques.

Une influence marquante fut son amitié avec le philosophe Moritz Lazarus. En 1895, après des études de philosophie, d'histoire et d'orientalistique dans la capitale allemande, il soutint sa thèse de doctorat avec mention très bien à l'Université de Berne. Sa thèse de doctorat traitait des interactions entre le libre arbitre, la récompense et le châtiment.

Niemirower poursuivit dans le même temps ses études au Séminaire théologique rabbinique néo-orthodoxe de Berlin auprès du rabbin Azriel Hildesheimer, l'un des idéologues les plus en vue de ce courant de pensée du judaïsme allemand.

À la fin de ses études, il obtint des mains du rabbin Ernst Abraham Biberfeld le diplôme de rabbin orthodoxe. En 1896, il obtint aussi une seconde habilitation en tant que rabbin de la part du rabbin Hamburger, de Mecklenburg-Strelitz, proche du courant judaïsme conservateur

OuvragesModifier

  • זכרון נחום Sichron Nachum Festpredigten, Casualreden und aus synagogalen Vorträgen

Jassy H. Goldner, 1903

  • יבנה מודרנית - Eine moderne Jabne Akademie, Vienne, 1909
  • Ochire asupra istoriei comunităţii izraelite din Iaşi (Aperçu sur l'histoire de la communauté israélite de Iaşi)
  • Incursiuni in istoria evreilor (Incursions dans l'histoire des Juifs)

NotesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Neue Deutsche Biographie, Band 19, Berlin, Duncker und Humblot 1999, (l'article sur Niemirower dans la Nouvelle Biographie Allemande tome 19,p. 238 Duncker et Humblot, 1999,Berlin, Nauwach, édité par le comité d'histoire de l'Académie bavaroise des sciences)
  • G. Wigoder - Evreii în lume - Dicţionar biografic, redacţie română - Viviane Prager- Editura Hasefer, Bucureşti, 2001 (G, Wigoder - les Juifs dans le monde - dictionnaire biographique - édition roumaine sous la direction de Viviane Prager, Éditions Hasefer, Bucarest, 2001)

Liens externesModifier