Jérôme Nury

personnalité politique française

Jérôme Nury
Illustration.
Jérôme Nury en juin 2017.
Fonctions
Député de la 3e circonscription de l’Orne
En fonction depuis le
(3 ans et 17 jours)
Élection
Législature XVe
Groupe politique LR
Prédécesseur Yves Goasdoué
Premier Vice-Président
du conseil départemental de l'Orne

(1 an, 11 mois et 2 jours)
Successeur Alain Lambert
Conseiller général puis départemental
de l'Orne
En fonction depuis le
(16 ans, 3 mois et 10 jours)
Élection 28 mars 2004
Réélection 27 mars 2011
22 mars 2015
Circonscription Canton de Tinchebray
(2004-2015)
Canton de Domfront
(depuis 2015)
Président de la communauté de communes du Pays de Tinchebray
puis communauté de communes du canton de Tinchebray
puis Domfront Tinchebray Interco

(9 ans et 3 mois)
Successeur Bernard Soul
Maire de Tinchebray-Bocage

(2 ans, 6 mois et 7 jours)
Prédécesseur commune crée
Successeur Josette Porquet
Maire de Tinchebray

(6 ans, 9 mois et 3 jours)
Prédécesseur Thérèse Lemorellec
Successeur commune fusionnée
Biographie
Date de naissance (47 ans)
Lieu de naissance Valence (Drôme)
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique Les Républicains
Enfants 4
Diplômé de Université Lumière-Lyon-II

Jérôme Nury, né le , est un homme politique français. Membre du parti Les Républicains, il est député de la 3e circonscription de l’Orne depuis 2017.

BiographieModifier

Après avoir été élève au lycée du Sacré Cœur à Privas (Ardèche), Jérôme Nury est étudiant en histoire à l'Université Lumière-Lyon-II et obtient un DEA dans sa spécialité.

Ancien assistant parlementaire du député-maire de Privas et centriste UDF Amédée Imbert, il s'enracine dans l'Orne[1] en 1997, étant attaché parlementaire pendant quinze ans de Sylvia Bassot, mais aussi élu 1er adjoint de Tinchebray en 2001, puis maire en . On lui doit la transformation de Tinchebray en station de sport d'hiver après la réussite de Tinchebray plage. Par la suite il devient conseiller général de l'Orne en 2004 et conseiller régional de Basse-Normandie en 2010.

Il est le créateur, le , de l'une des premières[2] communes nouvelles[3],[4],[5] en Basse-normandie, Tinchebray-Bocage, regroupement de sept communes[6],[7],[8] ; cité en exemple dans d'autres départements[9],[10]. Pour cette initiative, il reçoit le prix des acteurs publics à l'Assemblée nationale ainsi qu'au Sénat [11], destiné à maintenir et renforcer les services publics et à lancer des projets au service des habitants[12].

Précurseur dans le numérique, il reçoit le des mains de Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales, le prix de l'innovation périurbaine[13] pour le dispositif « Auto Free », service d'écomobilité partagée proposant aux 2 800 habitants de la commune quatre voitures électriques à un tarif abordable[14],[15], qui avait déjà été récompensé par le concours national les Marianne d'or de la République le [16].

En , Tinchebray-Bocage[17] est doté d'une salle de spectacle, le « Colys'haie »[18] pouvant accueillir 2300 personnes, projet dont il est à l'origine.

Président du groupe les Républicains de l'Orne, il soutient[19] la candidature de François Fillon à la présidentielle de 2017.

Jérôme Nury est marié et père de 4 enfants.

Candidat dans la troisième circonscription de l'Orne pour les élections législatives de 2017, il arrive en seconde position du premier tour derrière la candidate LREM avec 33,47 % des suffrages. Le , il remporte le second tour avec 56,08 % des voix[20],[21].

Détail des mandats et fonctionsModifier

Mandats et fonctions actuelsModifier

Anciens mandatsModifier

PublicationModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Orne : jerome nury en successeur ? », sur lefigaro.fr, Le Figaro, .
  2. Voir Liste des communes nouvelles créées en 2015.
  3. chaine public sénat, « commune nouvelle un mariage de raison », sur www.publicsenat.fr,
  4. « interview Jérôme Nury regroupement des communes », sur lefigaro.fr, Le Figaro,
  5. « Arrêté du 23 décembre 2014 portant création de la commune nouvelle de Tinchebray-Bocage », sur legifrance.gouv.fr,
  6. « l'exemple de Tinchebray-Bocage », sur letelegramme.fr,
  7. « tf1 reportage tinchebray bocage commune nouvelle », sur youtube.fr,
  8. « la campagne du XXIe siècle », sur lemonde.fr, Le Monde,
  9. « Morez, la communauté des communes Arcade envisage de créer une commune nouvelle », sur voixdujura.Fr,
  10. « Communes. Fusion dans le mené », sur letélégramme.fr,
  11. « Tinchebray-Bocage honorée à l'assemblée nationale », sur l'orne combattante,
  12. « la commune nouvelle, c'est fantastique ! », sur google book, .
  13. « cinq lauréats recompensés », sur cget.gouv.fr,
  14. « autofree », sur youtube
  15. « france3 reportage autopartage autofree », sur youtube,
  16. « Une Marianne d'or pour le projet d'auto-partage électrique », sur ouest-france.fr, .
  17. « Jérôme Nury, maire d’une commune nouvelle en Normandie : « La population française est prête à ces changements » », sur lest-eclair.fr,
  18. « Beaucoup de monde pour l'inauguration du Colys'haie à Tinchebray », sur ouest-france.fr,
  19. « Jérôme Nury soutient François Fillon », sur l'orne combattante,
  20. [1]« Jérôme Nury élu député de la 3e circonscription de l’Orne avec 56 % des voix », sur L'Orne Combattante, (consulté le 18 juin 2017).
  21. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  22. « Jérôme Nury démissionne », sur Europe 1,

Liens externesModifier