Ouvrir le menu principal

Istria

piève de Corse
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Istria (homonymie).

Istria est une ancienne piève de Corse. Située dans le sud de l'île, elle relevait de la province de Sartène sur le plan civil et du diocèse d'Ajaccio sur le plan religieux.

GéographieModifier

Istria désigne l'ensemble des territoires en rive gauche du Taravo à l'aval des Bains de Guitera. Elle est limitée à l'ouest par le Taravo qui la sépare de la piève d'Ornano, au nord par la haute vallée du Taravo (piève de Talavo) et à l'est par une longue crête entre Istria et Scopamène reliées par le col de Vaccia entre Olivese et Aullène. Elle s'étend au sud jusqu'au golfe de Valinco.

La piève d'Istria désigne, en descendant le Taravo, les territoires des communes de :

Les quatre premières communes forment la Cruscaglia et les trois dernières constituent le Vallinco.

Les pièves limitrophes d'Istria sont :

  Ornano Ornano Talavo  
Ornano N Scopamène
O    Istria    E
S
Viggiano Tallano

HistoireModifier

Au XVIe siècle vers 1520, le fief d'Istria était divisé en deux pièves : Valle et Cruscaglia.

La piève de Valle avait pour lieux habités[1] :

La piève de Cruscaglia avait pour lieux habités[1] :

Le 15 mai 1768, par le traité de Versailles, Gênes charge la France d’administrer et de pacifier la Corse. Passant sous administration militaire française, le fief d'Istria est dissous et les pièves civiles de Cruscaglia et de Valle sont fusionnées par arrêté du Conseil d'État le 2 novembre 1771 pour former la piève d'Istria. Celle-ci devient en 1790 le canton d'Istria, lui-même démembré en 1793 et réparti entre deux nouveaux cantons[2] :

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b CORSE : Éléments pour un dictionnaire des noms propres
  2. Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique : Corse, CNRS,