Ouvrir le menu principal

Isatou Touray

militante des droits des femmes gambienne
Isatou Touray
Isatou Touray no Brasil.jpg
Fonction
Vice-président de la République de Gambie
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (64 ans)
BanjulVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Sokoto State University (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Parti politique

Isatou Touray, née le à Bathurst, est une femme politique et une militante féministe gambienne.

Elle s'engage en particulier contre les pratiques de mutilations génitales féminines. Dans le domaine politique, en septembre 2016, elle annonce sa candidature à la présidence de la Gambie, première femme à être candidate, mais se retire en faveur d'Adama Barrow en novembre 2016. Le 2 février 2017, elle est nommée ministre dans le gouvernement de Barrow, puis vice-présidente en mars 2019.

BiographieModifier

Isatou Touray est née le 17 mars 1955, à Bathurst (aujourd'hui appelée Banjul) capitale de ce qui est à l'époque une colonie britannique. Elle effectue ses études dans divers établissements de cette ville. Elle travaille ensuite comme enseignante tout en étant étudiante au Gambia College, en gestion familiale et en anglais[1]

Après cette formation universitaire, Touray travaille comme enseignante et en tant que travailleuse humanitaire en Gambie. Plus tard, elle reprend des études en pédagogie et en anglais à l' Usmanu Danfodiyo Université de Sokoto , auNigeria, et un Master en Études du développement à l'Institute of Social Studies, à La Haye et à l'Université du Sussex.

Elle travaille depuis sur les droits des femmes en Gambie. Elle s'engage en particulier contre les violences faites aux femmes. Elle est  la co-fondatrice et la directrice générale de l'organisation GAMCOTRAP, contre les mutilations génitales féminines. Elle est également organisatrice de la Campagne One Billion Rising en Afrique de l'ouest (Gambie, Sénégal, Guinée-Bissau, Mali et Sierra Leone). One Billion Rising est une campagne internationale lancée par Eve Ensler, auteure de la pièce Les Monologues du vagin, contre les violences faites aux femmes[2],[3]. Elle est mariée, et a, avec son mari, Alagie Malang Touray, quatre enfants. Elle s'engage également sur le terrain politique, dans l'opposition au président Yahya Jammeh, qui semble inamovible.

En septembre 2016, elle annonce sa candidature à la présidence de son pays, première femme de Gambie ainsi candidate. Elle se rallie ensuite, comme l'essentiel des partis d'opposition, au candidat Adama Barrow, en novembre 2016. Le 2 février 2017, elle est nommée ministre du Commerce et de l’Intégration régionale[4]. Elle est nommée vice-présidente le 15 mars 2019[5].

RéférencesModifier

  1. (en) « Who Is Dr. Isatou Touray, The Independent Presidential Candidate For 2016 Elections? », The Fatu Network,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Isatou Touray – The Gambia », sur nebillionrising.org
  3. Eve Ensler, « Finissons-en avec la violence exercée contre les femmes ! », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. « Gambie : des figures historiques de la lutte contre Yahya Jammeh dans le gouvernement d’Adama Barrow », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  5. « Le vice-président de la Gambie limogé », sur BBC News Afrique (consulté le 16 mars 2019)