Hymenaea protera

Hymenaea protera est une espèce éteinte d'arbres préhistoriques appartenant à la famille des Fabaceae. La plupart des ambres néotropicaux proviennent de sa résine fossilisée, notamment le fameux ambre dominicain[1].

DescriptionModifier

H. protera poussait jadis sur une large étendue depuis le sud de l'actuel Mexique jusqu'aux proto-Grandes Antilles, dans le nord de l'Amérique du Sud et sur le continent africain. Les études morphologiques et génétiques ont révélé que cette espèce était plus proche de la seule espèce du genre Hymenaea vivant encore en Afrique de l'Est que de celles, beaucoup plus nombreuses, qui vivent aux Amériques.

Datation en République dominicaineModifier

 
Fragment d'ambre domicain contenant un termite.

En 1993, de l'ADN vieux de 40 et 35 millions d'années a été extrait d'un chloroplaste d'une feuille d’H. protera conservée dans l'ambre de la mine de La Toca, en République dominicaine. Des datations plus récentes de cet ambre (2007) indiquent un âge sensiblement plus récent, entre 20,4 et 13,8 Ma (millions d'années), soit du Miocène inférieur à moyen (étages Burdigalien et Langhien)[2].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Hymenaea protera » (voir la liste des auteurs).

RéférencesModifier

  1. (en) George Poinar, « Palaeoecological perspectives in Dominican amber », Annales de la Société entomologique de France, Abingdon-on-Thames, Taylor & Francis, vol. 46, nos 1-2,‎ , p. 23-52 (DOI 10.1080/00379271.2010.10697637, lire en ligne [PDF], consulté le ).
  2. (en) Santiago R. Ramírez, Barbara Gravendeel, Rodrigo B. Singer, Charles R. Marshall & Naomi E. Pierce, « Dating the origin of the Orchidaceae from a fossil orchid with its pollinator », Nature, vol. 448, no 7157,‎ , p. 1042–1042 (PMID 17728756, DOI 10.1038/nature06039, lire en ligne)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :