Hannoël
Sapin de Noël avec une étoile de David
Sapin de Noël avec une étoile de David

Signification .
Commence 24 décembre
Finit 25 décembre
Lié à Noël et Hanoucca

Hannoël, Noëlukkah ou en anglais Chrismukkah, une fête hybride entre la fête de Noël et la fête juive de Hanoucca, qui sont célébrées à la même période. Hannoël est fêté par des familles juives qui célèbrent Noël comme une fête culturelle sécularisée ou comme une fête ironique et alternative.

HistoireModifier

Hanoucca est une fête juive d'institution rabbinique (elle ne figure pas dans la Bible hébraïque) commémorant la libération du temple de Jérusalem vers 165 av. J.-C. par les Maccabés contre l'empire grec des Séleucides, la réinauguration de l'autel des offrandes dans le Second Temple de Jérusalem, et le miracle de la fiole d'huile[1]. Elle est fêtée pendant huit jours, fin décembre à une date variable selon le calendrier hébraïque. Pour nombre de familles juives, elle est devenue un substitut de Noël, et les enfants reçoivent des cadeaux[2].

Noël comme anniversaire de Jésus de Nazareth n'est pas fêtée aux premiers siècles par les premières communautés chrétiennes, souvent issues des communautés juives. La date du 25 décembre ne figure pas dans la Bible et les Évangiles. Lorsque le Christianisme devient la religion officielle de l'Empire romain à la fin du IVe siècle, l’Église christianise les fêtes païennes du solstice d'hiver, comme les Saturnales, Sol invictus ou encore Yule. Elle intègre progressivement à Noël des traditions non-bibliques, telles que le sapin de Noël ou le Père Noël. Certains chrétiens protestants puritains décident pour cette raison de ne pas célébrer Noël au XVIe siècle[3],[4].

Avec la modernité, la sécularisation et la déchristianisation de la société occidentale conduisent à un nouveau déphasage entre Noël et le Christianisme. De même que les athées et agnostiques fêtent Noël, certains Juifs décident de célébrer Noël comme une fête culturelle[5],[6]. Dans les années 1990, la série Friends présente les personnages juifs Ross et Monica célébrant Noël avec leurs amis non-juifs, comme de nombreux foyers juifs américains contemporains.

Le mot-valise Chrismukkah est popularisé à partir de décembre 2003 par la série télévisée américaine Newport Beach, dans laquelle le personnage Seth Cohen évoque cette fête familiale, issue de son foyer interconfessionnel avec un père juif et une mère protestante[7]. De 2003 à 2007, différents épisodes sont déclinés sur cette idée durant les quatre saisons[8]. En décembre 2004, Hannoël figure dans Time Magazine comme l’un des buzzwords de l'année. En 2005, le fondateur de Chrismukkah.com, Ron Gompertz, écrit un livre humoristique de recettes de Hannoël appelé Chrismukkah ! The Merry Mish-Mash Holiday Cookbook, suivi de Chrismukkah – Everything You Need to Know to Celebrate the Hybrid Holiday[9],[10]. Il est traduit en français par Noëlukkah ou Hannoël[11].

Notes et référencesModifier

  1. « E-TALMUD, un centre de ressource pour initier les enfants au judaïsme », sur E-Talmud.com (consulté le 6 décembre 2019)
  2. « La fête de Hanoucca », sur www.ajcf.fr, Amitié judéo-chrétienne de France
  3. Élodie Maurot, « Noël, objet d’histoire », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 6 décembre 2019)
  4. Marie Lefebvre-Billiez, « Noël chrétien, Noël païen ? », Réforme,‎ (lire en ligne)
  5. Gary Assouline, « Hanouka tombe à la même période que Noël, mais ça n'a rien à voir », HuffingtonPost,‎ (lire en ligne)
  6. Michael McCarthy, « Have a merry little Chrismukkah », USA TODAY,‎ (lire en ligne, consulté le 28 décembre 2006)
  7. Rachel Samoul, « Chrismukkah, quand Noël et Hanouka se rencontrent », sur Kef Israël, (consulté le 6 décembre 2019)
  8. Etkin, Jamie, « 'The O.C.' 10th Anniversary: Creator Josh Schwartz On Mistakes, Mischa Barton's Exit, Chrismukkah & More », Huffington Post, (consulté le 5 août 2013)
  9. Alice Pfeiffer, « Cinq idées pour fuir l’esprit de Noël », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 6 décembre 2019)
  10. « Tu fais quoi pour Chrismukkah? », sur Slate.fr, (consulté le 6 décembre 2019)
  11. « Hanoucca - A chacun son Hanoucca : David, 30 ans », sur www.crif.org, Conseil représentatif des institutions juives de France, (consulté le 6 décembre 2019)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier