Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hanif.
Ne doit pas être confondu avec hanafisme.

Le hanifisme est, selon la croyance islamique, le monothéisme préislamique. Le Coran en attribue l'origine à Abraham[1] dans la sourate 3 (La famille d'Imran), versets 67-68 : « Ibrahim ne fut ni juif ni chrétien, mais fut monothéiste (hanif) et soumis (muslim) [à Allah]. Et il n’était point du nombre des Associateurs » (Coran 3:67).

Plus généralement, il s'agirait, selon les musulmans, de la foi de ceux qui, pendant l'Âge de l'ignorance, ont rejeté les idoles et suivi l'exemple d'Abraham.

OrigineModifier

Les musulmans proposèrent une étymologie : taḥannafa signifie se détourner [de l’idolâtrie].

L'adjectif hanîf (pl. حُنَفاء [hunafā']), en arabe : حَنِيف [hanīf], signifierait vrai croyant. Le sens littéral du mot hanîf, selon eux, serait celui qui s'écarte vers quelque chose[2].

Dans le Coran, la sourate 6, versets 74-83, précise qu'Abraham s'est opposé à son propre père, lui-même adorateur des astres. Abraham indique qu'il ne peut adorer ces astres qui disparaissent tous les jours, qu'il ne les craint pas plus que ceux qui ne craignent pas de les imaginer arbitrairement comme divinités. Le verset 81 dit : « Et comment craindrais-je ceux que vous lui associez, si vous ne craignez pas de lui associer des divinités sans qu'aucun pouvoir vous ait été donné à cet égard ? Lequel des deux partis est le plus sûr ? Dites, si vous le savez. »

La sourate 53 donne quittance à Abraham d'avoir accompli tous les rites et toutes les obligations tels que Mahomet les formalisera par la suite pour tous les musulmans. Abraham est donc dit hanif, c'est-à-dire pieux.

RéférencesModifier

  1. La Bible et sa Culture, Ancien testament, sous la direction de Michel Quesnel et Philippe Gruson, Editions Desclée de Broewer
  2. Peters, F.E. (1994). Muhammad and the Origins of Islam. SUNY Press. (ISBN 0-7914-1875-8).

Liens internesModifier