Hanako Jimi

femme politique japonaise

Hanako Jimi (自見英子, Jimi Hanako?), née le , est une femme politique japonaise, représentant le Parti libéral-démocrate japonais à la Chambre des conseillers du Japon. Elle est nommée en 2019 dans le gouvernement Abe IV au poste de secrétaire parlementaire chargée de la Santé, du Travail et des Affaires sociales, ainsi qu'en 2022 dans le gouvernement Kishida II en tant que secrétaire parlementaire chargée des relations avec le secrétariat du Cabinet.

Hanako Jimi
Illustration.
Hanako Jimi en 2022.
Fonctions
Ministre japonaise auprès du Premier ministre, chargée d'Okinawa et des Territoires du Nord, chargée de la Consommation et de la Sécurité alimentaire
Ministre responsable de la Revitalisation régionale
Ministre d'État chargée des politiques liées aux Aïnous et chargée de l'Exposition universelle d'Osaka
En fonction depuis le
(10 mois et 4 jours)
Premier ministre Fumio Kishida
Gouvernement Kishida II
Prédécesseur Hiromichi Watanabe (Okinawa & Territoires du Nord)
Kenji Wakamiya (Consommation, Sécurité alimentaire & Exposition universelle d'Osaka)
Secrétaire parlementaire chargée des relations avec le bureau du Cabinet
En fonction depuis le
(1 an, 11 mois et 5 jours)
Premier ministre Fumio Kishida
Gouvernement Kishida II
Prédécesseur Yasutaka Nakasone (ja), Yumi Yoshikawa, Munekiyo Koichi (ja) et Harumi Takahashi
Secrétaire parlementaire chargée de la Santé, du Travail et des Affaires sociales

(1 an et 17 jours)
Premier ministre Shinzo Abe
Gouvernement Abe IV
Prédécesseur Masayoshi Shintani
Successeur Okuma Kazuhide
Takashi Koyari
Conseillère du Japon
En fonction depuis le
(8 ans et 7 jours)
Élection 10 juillet 2016
Réélection 10 juillet 2022
Législature 24e, 25e et 26e
Présidente du Bureau des femmes du parti libéral-démocrate

(1 an)
Prédécesseur Yumi Yoshikawa
Successeur Rui Matsukawa
Biographie
Date de naissance (48 ans)
Lieu de naissance Sasebo (Préfecture de Nagasaki, Japon)
Nationalité Japonaise
Parti politique PLD
Père Shozaburo Jimi
Conjoint Gaku Hashimoto
Diplômée de Université de Tsukuba
Université Tōkai
Site web Site personnel de Hanako Jimi

Jeunesse et carrière pré-électorale

modifier

Jimi naît le , à Sasebo, dans la préfecture de Nagasaki. Elle passe sa jeunesse dans la ville de Kitakyūshū, dans la préfecture de Fukuoka[1]. Elle obtient un premier diplôme en relations internationales de l'Université de Tsukuba, avant de se reconvertir dans le domaine médical[1]. Elle obtient en 2004 son diplôme de médecine de l'Université Tōkai, et de se spécialiser par la suite en pédiatrie[2].

Elle exerce à l'hôpital Toranomon (ja), à Tokyo[2].

Carrière électorale

modifier

Elle se présente en 2016 aux élections à la Chambre des conseillers du Japon de la même année, sur la liste proportionnelle du Parti libéral-démocrate japonais[3]. Ce dernier récoltant assez de voix, Jimi est élue pour la première fois à la Chambre des conseillers[4].

En 2019, elle est nommée dans le gouvernement Abe IV en tant que secrétaire parlementaire chargée de la Santé, du Travail et des Affaires sociales[2]. Elle est ainsi en première ligne lors de la pandémie de coronavirus au Japon, notamment lors de l'incident du paquebot Diamond Princess[5]. Jimi est également responsable de la mise en place d'une loi visant à pouvoir refuser l'entrée au Japon d'étrangers ayant des antécédents de non paiement de frais médicaux[6].

Elle occupe à partir d'octobre 2021 jusqu'en octobre 2022 le poste de présidente du Bureau des femmes du PLD[2].

En 2022, elle obtient le poste de secrétaire parlementaire chargée des relations avec le secrétariat du Cabinet dans le gouvernement Kishida II[2].

Prises de positions

modifier
 
Hanako Jimi, accompagnée de Yasutaro Matsuki, lors du lancement d'une campagne de reforme sur le droit du travail au Japon en 2023.

Jimi est très impliquée dans les problématiques liées à l'accès aux soins infantiles, et crée notamment, avec Taro Yamada (ja), une « Agence pour l'Enfant », un organisme gouvernemental dont le but est de mettre en place des politiques spécialisées sur l'enfance, qu'elles soient d'ordre médicales, éducationnelles, ou liées au bien-être[7]. Cette agence se veut également être un lieu de prévention et de signalement de potentiels abus parentaux sur les enfants[8].

Controverses

modifier

Jimi crée la controverse en 2020, où sa liaison extraconjugale avec Gaku Hashimoto (en), alors Ministre d'État chargé de la Santé, du Travail et des Affaires sociales, est dévoilée. La liaison a été découverte après qu'il a été rendu public qu'Hashimoto restait passer la nuit dans les bureaux de Jimi, prétextant des réunions sur l'incident paquebot Diamond Princess, alors que ces derniers passaient en réalité leurs nuits ensembles[9]. Jimi et Hashimoto se marient après la divulgation du scandale et le divorce d'Hashimoto le 29 décembre 2021[10].

Elle crée également la polémique lors d'une soirée de collecte de fonds publics en 2021 à Tokyo, alors que la ville mettait en place des mesures prioritaires pour empêcher la propagation du Covid-19. Cet évènement, organisé par Jimi et l'Association médicale japonaise, ne respectait pas les mesures mises en place par le gouvernement et la ville de Tokyo[11].

Références

modifier
  1. a et b (ja) « 議員情報 自見 はなこ議員の顔写真 自見 はなこ(じみ はなこ) », sur Archives de la Chambre des conseillers du Japon (consulté le )
  2. a b c d et e (ja) « 自見 はなこ 内閣府大臣政務官 », sur Communiqué officiel du Cabinet du Premier Ministre (consulté le )
  3. (ja) « 38歳女性医師が日医連推薦候補、2016年参院選 », sur M3 (ja),‎ (consulté le )
  4. (ja) « 比例代表 自由民主党 », sur NHK,‎ (consulté le )
  5. (ja) « 政務官が語る「ダイヤモンド・プリンセス」の真実 -自見はなこ・厚労政務官に聞く◆Vol.1 », sur M3 (ja),‎ (consulté le )
  6. (ja) « 8)「日本はお人よしの国ではない」医療費未払いは入国拒否も », sur Mainichi shinbun,‎ (consulté le )
  7. (ja) « こども庁は時代の要請「チルドレン・ファースト」の好機に », sur Mainichi shinbun,‎ (consulté le )
  8. (ja) « 「こども庁」って本気なの? », sur NHK,‎ (consulté le )
  9. (ja) « コロナ指揮の橋本・厚労副大臣と政務官、不倫報道で注意 », sur Asahi shinbun,‎ (consulté le )
  10. (ja) « 自民・橋本岳氏と自見英子氏が結婚へ 29日に婚姻届提出 », sur Mainichi shinbun,‎ (consulté le )
  11. (ja) « 日本医師会会長ら自民議員のパーティー出席 会見で釈明 », sur Asahi shinbun,‎ (consulté le )

Annexes

modifier

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier