HMS B2
Image illustrative de l’article HMS B2
Le HMS B2
Type Sous-marin
Classe classe B
Fonction militaire
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Commanditaire Royal Navy
Constructeur Vickers
Chantier naval Barrow-in-Furness
Fabrication acier
Lancement
Armé
Statut perdu le
Équipage
Équipage 2 officiers et 13 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 43.4 m
Maître-bau 3.8 m
Tirant d'eau 3.4 m
Déplacement 292 tonnes en surface
321 t en plongée
Propulsion 1 moteur à essence Vickers 16 cylindres
1 moteur électrique
Puissance essence : 600 ch (450 kW)
électrique : 180 ch (134 kW)
Vitesse 12 nœuds (22 km/h° en surface
6.5 nœuds (12 km/h) en plongée
Profondeur 30.5 m
Caractéristiques militaires
Armement 2 tubes lance-torpilles d’étrave de 18 pouces (457 mm)
Rayon d'action 1000 nautiques (1900 km) à 8.7 nœuds (16.1 km/h) en surface
Localisation
Coordonnées 51° 07,153′ nord, 1° 27,32′ est
Géolocalisation sur la carte : Angleterre
(Voir situation sur carte : Angleterre)
HMS B2
HMS B2

Le HMS B2 était l’un des 11 sous-marins britanniques de classe B construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle.

ConceptionModifier

La classe B était une version agrandie et améliorée de la classe A qui la précédait. Ces sous-marins avaient une longueur totale de 43,4 m, un maître-bau de 3,8 m et un tirant d'eau moyen de 3,4 m. Ils avaient un déplacement de 292 tonnes en surface et 321 tonnes immersion. Les sous-marins de la classe B avaient un équipage de deux officiers et treize matelots[1].

Pour la navigation en surface, les navires étaient propulsés par un unique moteur à essence Vickers à 16 cylindres de 600 chevaux-vapeur (447 kW) qui entraînait un unique arbre d'hélice. Lorsqu’il étaient en immersion, l’hélice était entraînée par un moteur électrique de 180 chevaux (134 kW). Ils pouvaient atteindre 12 nœuds (22 km/h) en surface et 6,5 nœuds (12 km/h) sous l’eau[1]. En surface, la classe B avait un rayon d'action de 1 000 milles marins (1 900 km) à 8,7 nœuds (16,1 km/h)[2].

Ces navires étaient armés de deux tubes lance-torpilles de 18 pouces (450 mm) à l’avant. Ils pouvaient transporter une paire de torpilles de rechange, mais en général, ils ne le faisaient pas, car en compensation ils devaient abandonner un poids équivalent de carburant[3].

EngagementsModifier

Le HMS B2 a été construit par Vickers à leur chantier naval de Barrow-in-Furness. Il a été lancé le et achevé le 9 décembre 1905. Le bateau a été perdu lorsqu’il est entré accidentellement en collision avec le SS Amerika à 4 milles marins (6,4 km) au nord-est de Douvres, aux premières heures du 4 octobre 1912. Il était commandé par le lieutenant P.B. O’Brien et faisait partie de plusieurs sous-marins envoyés à Douvres pour participer aux exercices de la Manche pendant la longue période précédant la Première Guerre mondiale. Le B2 était en surface et a été heurté juste à l’avant du kiosque. L’accident a causé la mort de 15 membres de l’équipage. Le seul survivant fut l’officier à la passerelle à ce moment, le Lt Pulleyne. Le navire n’a pas été récupéré afin de ne pas déranger les corps. Ces dernières années, l’épave a été découverte par des plongeurs amateurs[4].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Gardiner & Gray, p. 87
  2. Akermann, p. 123
  3. Harrison, chapitre 27
  4. Innes McCartney, Lost Patrols: Submarine Wrecks of the English Channel,

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier