HMIS Sutlej (U95)

HMIS Sutlej
Image illustrative de l’article HMIS Sutlej (U95)
Le Sutlej à Kōchi, île de Shikoku, Japon en février 1946.
Type Sloop
Classe Black Swan
Histoire
A servi dans Drapeau de l'Empire britanniques des Indes Royal Indian Navy
Drapeau de l'Inde Indian Navy
Constructeur William Denny and Brothers
Chantier naval William Denny and Brothers, Dumbarton - Ecosse
Commandé
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Mis au rebut en 1979
Équipage
Équipage 180 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 91,29 m
Maître-bau 11,43 m
Tirant d'eau 3,4 m
Déplacement 1 270 t
Propulsion 2 × arbres d'hélices
2 × turbines à vapeur
Puissance 3 600 ch (2 700 kW)
Vitesse 19 nœuds (35,2 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 6 × canons de 102 mm (3 × 2)
4 × canon de 40 mm AA pom-pom
4 × mitrailleuses Vickers de 12,7 mm (4 × 1)
Rayon d'action 7 500 milles marins (13 900 km) à 12 nœuds (22 km/h)
Carrière
Indicatif Pennant number U95

Le HMIS Sutlej est un sloop, de la classe Black Swan, servant dans la Royal Indian Navy (RIN) qui participa aux opérations navales pendant la Seconde Guerre mondiale.

Après l'indépendance de l'Inde, il est en service dans la Indian Navy (marine indienne) en tant que INS Sutlej.

Construction et conceptionModifier

Le Sutlej est commandé le dans le cadre de programmation de 1939 pour le chantier naval de William Denny and Brothers à Dumbarton en Ecosse. La pose de la quille est effectuée le , le Sutlej est lancé le et mis en service le .

La classe Black Swan était une version allongée des sloops antérieurs de la classe Egret. L'armement principal se composait de six canons antiaériens QF 4 pouces Mk XVI dans trois tourelles jumelles, avec la quatrième tourelle de 4 pouces de la classe Egret supprimée pour permettre l'ajout d'un quadruple canons 2 livres pom-pom antiaérien de courte portée. L'armement anti-sous-marin se composait de lanceurs de charges de profondeur avec 40 charges de profondeur transportées [1],[2].

HistoriqueModifier

Avec la Seconde Guerre mondiale en cours, le Sutlej est immédiatement déployé pour la défense de convois en mer d'Irlande. En août, il est déployé dans le cadre de l'escorte du convoi WS11 à travers les approches nord-ouest, avec le HMS Repulse, le HMS Encounter, le HMAS Nestor, le HMS Sennen, le HMS Totland et le HMS Derbyshire. Lorsque le convoi est divisé en navires rapides et lents, le Sutlej et le Totland escortent la section lente jusqu'à Freetown. Elle a ensuite rejoint le Repulse, le Encounter, le Derbyshire et le HMS Woodruff comme escorte vers l'océan Indien.

À mi-chemin, en septembre, il reçoit l'ordre de rejoindre la British Mediterranean Fleet (flotte britannique de la Méditerranée) et se rend à Suez, où il est déployé pour la défense antiaérienne.

Après que le Japon soit entré en guerre, il est transféré aux Indes orientales en décembre 1941 dans la Eastern Fleet (Flotte d'Orient). Il est ensuite déployé pour escorter des convois militaires à Singapour, dans le golfe du Bengale, sur la côte ouest de l'Inde, ainsi que dans le golfe Persique et Aden tout au long de 1942 et au début de 1943.

En , il rejoint à nouveau la Flotte méditerranéenne à Alexandrie, où il continue son service d'escorte. En juillet, il fait partie de la force opérationnelle amphibie pour l'opération Husky, l'invasion alliée de la Sicile. En septembre, le Sutlej soutient des opérations militaires lors de la défense des îles de la mer Égée.

En , il est transféré à la flotte d'Orient et déployé pour escorte de convoi dans la mer d'Oman et la baie du Bengale. En , il est déployé pour des opérations anti-sous-marines dans l'océan Indien.

Après un radoub à Bombay, il est de nouveau déployé dans le golfe du Bengale et soutient des attaques amphibies en Birmanie et en Malaisie. Il fait partie de la force opérationnelle pendant l'opération Dracula pour l'assaut amphibie sur Rangoon par l'armée indienne britannique et la British Army. Les autres membres de ce groupe de travail sont le HMIS Cauvery, le HMIS Godavari, le HMIS Kistna, le HMIS Narbada, et le HMIS Hindustan.

Le groupe d'escorte poursuit ensuite sa mission d'interception des troupes japonaises se retirant des Îles Andaman.

À la fin de la guerre, après la capitulation japonaise, il est en rénovation à Bombay.

Le HMIS Sutlej n'est pas remis en service avant , en grande partie à cause des perturbations en Inde après la fin de la Seconde Guerre mondiale. En 1947, après l'indépendance de l'Inde, il est en service dans la marine indienne comme INS Sutlej et reclassé comme frégate. En 1955, il est converti en navire d'étude. Il est déclassé le . Inscrit sur la liste des démolitions en 1979, il est vendu pour la ferraille la même année en Inde[3].

Notes et référencesModifier

  1. Gardiner and Chesneau 1980, p. 57.
  2. Hague 1993, p. 16.
  3. Geoffrey B. Mason, « HMIS Sutlej (U 95) - Modified Bittern-class Sloop », sur Service Histories of Royal Navy Warships in World War II,

BibliographieModifier

  • (en) Blackman, Raymond V. B. (1971). Jane's Fighting Ships 1971–72. London: Sampson Low, Marston & Company. (ISBN 0-354-00096-9).

Blair, Clay (2000). Hitler's U-Boat War: The Hunted 1942–1945. New York: Modern Library. (ISBN 0-679-64033-9).

  • (en) Colledge, J. J.; Warlow, Ben (2006) [1969]. Ships of the Royal Navy: The Complete Record of all Fighting Ships of the Royal Navy (Rev. ed.). London: Chatham Publishing. (ISBN 978-1-86176-281-8).
  • (en) Gardiner, Robert; Chesneau, Roger (1980). Conway's All The World's Fighting Ships 1922–1946. London: Conway Maritime Press. (ISBN 0-85177-146-7).
  • (en) Gardiner, Robert; Chumbley, Stephen (1995). Conway's All The World's Fighting Ships 1947–1995. Annapolis, Maryland, USA: Naval Institute Press. (ISBN 1-55750-132-7).
  • (en) Hague, Arnold (1993). Sloops: A History of the 71 Sloops Built in Britain and Australia for the British, Australian and Indian Navies 1926–1946. Kendal, England: World Ship Society. (ISBN 0-905617-67-3).

Liens externesModifier