Ouvrir le menu principal

Gyda Eiriksdatter

reine de Norvège semi légendaire de l'époque Viking
Gyda Eiriksdatter
Harald Haarfagres saga - Gyda 1 - C. Krohg.jpg
Fonction
Liste des reines consorts norvégiennes
jusqu'en
-
Titre de noblesse
Reine consort
Biographie
Naissance
Décès
Après Voir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Jusqu'en Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Gyða EiríksdóttirVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Eirik of Hordaland (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Ålov (d)
Frode Haraldsson (d)
Sigtrygg Haraldsson (d)
Rørek Haraldsson (d)
Torgils Haraldsson (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Gyda Eiriksdottir de Hordaland ( vieux norrois Gyða Eiríksdóttir) est une reine de Norvège semi légendaire de l'époque Viking. Elle apparaît uniquement dans la Harald Hårfagres saga contenue dans l' Heimskringla de Snorri Sturluson[1].

BiographieModifier

La légende de Gyda présente l'unification de la Norvège comme liée à « une histoire d'amour ». Gyda née vers 852 dans l'Hordaland est la fille du roi Eirik d'Hordaland, (norvégien Eirik af Hordaland), le souverain d'un des petits royaumes qui se partageaient la Norvège.

Le roi Harald demande à ses hommes d'aller lui cherché une jeune fille nommée Gyda et fille du roi Erik qui était élévée en fosterage chez un puissant paysan du Valdres [2]. Il voulait la prendre comme concubine, car elle avait la réputation d'être hautaine. Lorsque les messagers lui présente leur demande elle leur répond qu'elle refuse de perdre sa virginité avec un roi dont le domaine se limitait à quelques provinces ... Elle poursuit qu'il lui semblait étrange que personne ne s'empare de la royauté en Norvège comme Gorm l'Ancien l'avait fait au Danemark ou Éric à Uppsala ! Les messagers comprirent qu'il ne pouvaient pas la contraindre à les suivre et s'apprêtaient à partir quand elle leur demanda de dire à Harald qu'elle n’accepterait de devenir sa femme que quand il aurait soumis toutes la Norvège et régnerait aussi souverainement que les rois précités... Harald piqué au vif refuse d'envoyer une troupe pour la saisir et la lui ramener de force et fait le serment de de plus se couper les cheveux ni même les peigner avant d'être devenu le souverain de toute la Norvège. Lorsque qu'après la bataille de Hafrsfjord le pouvoir de roi Harald s'étendit sut tout le pays [3] il demande à ses hommes de lui amener Gyda et il en fait sa concubine. Ils ont plusieurs enfants: Ålov Årbot Haraldsdotter l'ainée [4]puis Hroerk et ensuite Sigtrygg, Frodi et Thorgils[5].

La plupart des spécialistes contemporains estiment que cette est histoire est représentative des romances qui étaient populaires à l'époque de la composition de la Heimskringla au XIIIe siècle.

Notes et référencesModifier

  1. (no)Snorre Sturlasøn, « Harald Haarfagres saga », Heimskringla.no (consulté le 25 mai 2016)
  2. l'un des pays de l'Oppland au nord de la ville actuelle d'Oslo
  3. et changea son surnom de « Hirsute  » contre celui de « à la Belle Chevelure »
  4. « Ålov Årbot (Haraldsdotter) (Ólöf árbót) », Det Norske Samlaget (consulté le 25 mai 2016)
  5. Snorri Sturluson, Heimskringla traduit du vieil islandais introduit et annoté : Histoire de Harald à la Belle Chevelure dans Histoire des rois de Norvège, par François-Xavier Dillmann, « L’aube des peuples », Gallimard, Paris, 2000 (ISBN 2-07-073211-8), chapitres 3 et 4 p.120-121 & 20 p.138