Guy Thomas (journaliste)

Guy Thomas Né le à Versailles (Yvelines) et mort le 25 mars 1992, était un journaliste français.

il fut président de FR3 de 1981 à 1982.

Guy Thomas devient journaliste à la France industrielle en 1944, après ses études à la faculté de droit de Paris.

De 1947 à 1960, il est dirigeant national du Mouvement familial et rural et rédacteur en chef de son organe Foyer rural et de Clair foyer. Il entre ensuite à Europe n°1, où il est chargé des questions agricoles et rurales.

En 1967, il dirige la Vie des métiers et collabore en 1969 au magazine l'Expansion avant de retrouver Europe 1 où il présente une chronique économique à partir de 1971.

En 1975, il est recruté par Antenne 2 nouvellement créée pour y présenter le journal de 20 heures. Il quitte la chaîne en 1977, après l'arrivée de Jean-Pierre Elkabbach et retourne à l'Expansion comme éditorialiste. En 1980, il est rédacteur en chef de la Lettre de l'Expansion et collabore également à l'hebdomadaire Valeurs actuelles et à Europe 1, où il anime chaque jour à 7 h 45, une rubrique, les dossiers de Guy Thomas dans laquelle il tente d'assurer une médiation entre l'administration et les administrés.

Après l'arrivée de la gauche au pouvoir en 1981, il remplace Claude Contamine au poste de président de FR3[1] mais n'est pas confirmé dans son poste par la Haute Autorité de la communication audiovisuelle qui nomme André Holleaux à ce poste en 1982.

Guy Thomas était titulaire de la Médaille militaire et de la Croix de guerre.

Ouvrages[2]Modifier

  • Le Guide pratique des formalités (1981-1989), Éditions Prat
  • Au nom de la loi (1985), France Loisirs
  • Justice, vous osez dire justice ? (1990), Éditions n°1


RéférencesModifier