Gustave Klotz

architecte français

Gustave Klotz, né le à Strasbourg et mort le dans la même ville, est un architecte français puis allemand.

Gustave Klotz
StrasbourgCath Vestibule 05.jpg
L'architecte soutenant un pilier
de sa cathédrale.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
StrasbourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Façade de l'ancienne halle aux blés de Sélestat

BiographieModifier

Petit fils d'Antoine Klotz, lui-même architecte de l'Œuvre Notre-Dame pendant la période révolutionnaire.

Élève d'Henri Labrouste[1], il fut architecte de l'Œuvre Notre-Dame de 1837 à 1880. Chargé de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, il est le premier à la considérer comme un monument historique : « restituer et non composer » devient le mot d'ordre[2]. En 1871 il opte pour la nationalité allemande afin de préserver la mission qui lui tient à cœur. En 1872 il remet au maire, Ernest Lauth, un rapport intitulé 1870 : Cathédrale de Strasbourg. Réparation générale des dégâts causés par le bombardement.

Klotz réalisa entre autres la tour de croisée actuelle de la cathédrale, dite tour Klotz, dans un style néo-byzantin. Une statue représentant l'architecte Gustave Klotz tenant les clefs de la cathédrale se trouve dans le vestibule néo-gothique de l'éntrée nord

Également architecte du département, Gustave Klotz se voit confier de nombreux chantiers : la Préfecture, le Palais de Justice de Strasbourg, la caserne de gendarmerie, les tribunaux, les prisons, le dépôt d’étalons, l'établissement thermal de Niederbronn ou l'asile psychiatrique de Stephansfeld (Brumath). À Sélestat il construit la Halle aux Blés – qui accueille désormais la Bibliothèque humaniste – et dresse les plans pour la restauration de église Saint-Georges[3].

HommagesModifier

Une rue de Strasbourg porte son nom[4].

Une rue porte également son nom à Wolxheim, où il possédait une maison de campagne.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Barry Bergdoll, Marc Le Cœur et Corinne Bélier, « Labrouste and his school », in Henri Labrouste: Structure Brought to Light, The Museum of Modern Art, New York, 2013, p. 193 (ISBN 9780870708398)
  2. Benoît Jordan, Histoire de Strasbourg, J.-P. Gisserot, Paris, 2006, p. 89 (ISBN 978-287747-870-0)
  3. François Joseph Fuchs, « François Gustave Klotz », in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 21, p. 2016
  4. Maurice Moszberger (dir.), Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, Le Verger, Barr, 2012 (nouvelle éd. révisée), p. 210 (ISBN 9782845741393)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Hélène Chove, Gustave Klotz : architecte de la tour de croisée de la cathédrale de Strasbourg, Université de Strasbourg, 1996, 2 vol., 95 + 141 p. (mémoire de maîtrise d'Histoire de l'art)
  • François Joseph Fuchs, « François Gustave Klotz », in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 21, p. 2016
  • Gustave Klotz, 1810-1880 : d'après ses notes, ses lettres, ses rapports, impr. Muh-Leroux, Strasbourg, 1965, 862 p.
  • François Igersheim, L'Alsace et ses historiens, 1680-1914 : la fabrique des monuments, Presses universitaires de Strasbourg, Strasbourg, 2006, 524 p. (ISBN 978-2-86820-269-7)

Liens externesModifier