Guillaume de Hohenzollern-Sigmaringen

Guillaume de Hohenzollern
Wilhelm von Hohenzollern
Description de cette image, également commentée ci-après
Le prince Guillaume de Hohenzollern en 1905.

Titre

Prince de Hohenzollern


(13 ans, 5 mois et 5 jours)

Prédécesseur Léopold de Hohenzollern
Biographie
Titulature Prince régnant de Hohenzollern (1905-1918)
Prince de Hohenzollern
Dynastie Maison de Hohenzollern-Sigmaringen
Nom de naissance Wilhelm August Karl Joseph Peter Ferdinand Benedikt von Hohenzollern-Sigmaringen
Naissance
Château de Benrath (Prusse)
Décès (à 63 ans)
Sigmaringen (Allemagne)
Père Léopold de Hohenzollern-Sigmaringen
Mère Antonia de Portugal
Conjoints Marie-Thérèse de Bourbon-Siciles (1867-1909)
Adelgonde de Bavière
Enfants Augusta Victoria de Hohenzollern
Frédéric de Hohenzollern
François Joseph
Religion Catholicisme romain

Description de l'image Hohenzollern-Sigmaringen.JPG.

Le prince Guillaume de Hohenzollern (en allemand : Wilhelm von Hohenzollern), né le  au château de Benrath[1] et mort le  au château de Sigmaringen[1] est le dernier prince régnant de la maison de Hohenzollern du au .

BiographieModifier

 
Le prince Guillaume de Hohenzollern-Sigmaringen en 1869.

Le prince Guillaume de Hohenzollern est le fils aîné du prince Léopold de Hohenzollern et de son épouse l’infante Antonia de Portugal. Ses frères cadets sont Ferdinand Ier, roi de Roumanie et le prince Charles-Antoine de Hohenzollern. De 1880 à 1886, le prince Guillaume, en sa qualité de neveu aîné du roi Charles Ier privé de descendance, est son héritier présomptif. Il renonce à ses droits au trône roumain le .

En 1905, il succède à son père à la tête de la principauté de Hohenzollern, mais le , dans le contexte de la proclamation de la république de Weimar il renonce à ses privilèges craignant une attaque armée contre le château de Sigmaringen où il résidera jusqu'à son décès. Il y pratique assidûment la chasse jusqu'à ses derniers jours[2].

Famille et descendanceModifier

Le prince Guillaume se marie à deux reprises. La première fois, le , il épouse à Sigmaringen[1] Marie-Thérèse, princesse de Bourbon-Siciles (1867-1909), fille de Louis de Bourbon, prince des Deux-Siciles, comte de Trani et de Mathilde, duchesse en Bavière. Ce mariage, célébré avec faste - l'épouse est la nièce de l'empereur d'Autriche et du roi des Deux-Siciles - en présence de Guillaume II, est un échec sur le plan privé car les deux époux vivent rapidement de manière séparée, leurs enfants voyant très peu leur mère qui décède prématurément des suites de la sclérose en plaques[3].

De ce premier mariage sont nés trois enfants[4] :

Veuf depuis 1909, le prince Guillaume épouse le à Munich[5] Adelgonde, princesse de Bavière (1870-1958), fille de Louis III, roi de Bavière. Il n'y a pas eu de postérité de cette seconde union.

RéférencesModifier

  1. a b et c Alain Giraud, et al, L'Allemagne Dynastique, tome V Hohenzollern, Waldeck, 1988, p. 244
  2. Karen Kuehl, Anette Hähnel, Das Fürstliche Haus Hohenzollern, Private Einblicke in die Fotoalben, Messkirch, 2011, p. 117
  3. Karen Kuehl, Anette Hähnel, Das Fürstliche Haus Hohenzollern, Private Einblicke in die Fotoalben, Messkirch, 2011, p. 58
  4. Alain Giraud, et al, L'Allemagne Dynastique, tome V Hohenzollern, Waldeck, 1988, p. 254-5
  5. Alain Giraud, et al, L'Allemagne Dynastique, tome V Hohenzollern, Waldeck, 1988, p. 245

BibliographieModifier

  • (de) Karen Kuehl et Anette Hähnel, Das Fürstliche Haus Hohenzollern : Private Einblicke in die Fotoalben, Messkirch, Gmeiner, , 160 p. (ISBN 978-3-83921-222-6).

Liens externesModifier