Guillaume Ier de Misnie

aristocrate allemand

Guillaume Ier de Misnie, dit le Borgne (en allemand: der Einäugige), né le à Dresde[1] et mort le au château de Grimma, est margrave de Misnie, appartenant à la Maison de Wettin.

Guillaume Ier de Misnie
Image dans Infobox.
Guillaume le Borgne
Fonctions
Margrave de Misnie
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
GrimmaVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Famille
Père
Mère
Mathilde de Bavière (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoints
Anne de Brunswick-Göttingen (d)
Environ Elizabeth of Moravia (en) (environ depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de

BiographieModifier

Guillaume est le fils de Frédéric II le Sérieux et de Mathilde de Bavière. Il est à la tête du margraviat à partir de 1379 avec son frère aîné Frédéric III, à tour de rôle. Après la mort de ce dernier en 1381, le traité de Chemnitz de 1382 partage les possessions de Frédéric le Vaillant en trois parties : la première est donnée à Balthazar, son frère, et comprend la majeure partie de la Thuringe ; la seconde à Guillaume Ier comprend le margraviat de Misnie; la troisième à Frédéric le Belliqueux, puis Guillaume le Riche, et Georges son frère, l'Osterland , le Landsberg, le pays de la Pleisse, Orlamünde, Iéna, Kahla et Naumbourg. Il obtient aussi en 1395 la Marche de Brandebourg et devient le prince de la Maison de Wettin le plus puissant de l'époque. Il acquiert encore la seigneurie de Coldtiz et protège la cathédrale de Meissen dont il est le plus grand donateur. Il fonde le couvent des Augustins de Dresde en 1404.

Il épouse en premières noces en 1366 Élisabeth de Moravie fille de Jean-Henri de Moravie de la Maison de Luxembourg, qui meurt en 1400, et en secondes noces Anne de Brunswick. Ses deux mariages étant stériles, ses héritiers sont ses neveux Frédéric le Placide, Frédéric Ier le Belliqueux et Guillaume II le Riche.

RéférencesModifier

SourcesModifier

Liens externesModifier