Guido Stampacchia

mathématicien italien

Guido Stampacchia, né le à Naples et mort le à Paris[1], est un mathématicien italien du XXe siècle, connu pour ses travaux sur la théorie des inégalités variationnelles, le calcul de la variation et de la théorie des équations aux dérivées partielles elliptiques.

BiographieModifier

Stampacchia est né à Naples (Italie), le fils d'Emanuele Stampacchia et Giulia Campagnano. Il fait ses études au Liceo Giambattista Vico (it), à Naples, dans des disciplines classiques, bien que montrant une forte aptitude pour les mathématiques et la physique.

Études supérieuresModifier

En 1940, il est reçu à l'École normale supérieure de Pise pour les études de premier cycle en mathématiques pures. Il est engagé dans l'armée en , mais néanmoins réussit à passer les examens au cours de l'été avant de joindre le mouvement de résistance contre les Allemands pour la défense de Rome, en septembre. Il est libéré en .

En 1944, il reçoit une bourse à l'université de Naples, ce qui lui a permis de continuer ses études sous la supervision de Renato Caccioppoli and Carlo Miranda (it).

CarrièreModifier

Il renonce en 1945 à continuer ses études à l'École normale supérieure de Pise, préférant un poste d'assistant qui lui est offert à l'Istituto Universitario Navale. En 1952, il remporte le concours national pour la chaire à l'université de Palerme. Il est nommé professeur en Probation à l'université de Gênes, plus tard la même année et a été promu Professeur en 1955.

Il épouse une condisciple, Sara Naldini[2], en . Leurs enfants Mauro[3], Renata, Giulia, et Franca sont nés en 1949, 1951, 1955 et 1956, respectivement.

Stampacchia a été actif dans la recherche et l'enseignement tout au long de sa carrière. Il fait d'importantes contributions à un certain nombre de domaines, y compris le calcul de la variation, les inégalités variationnelles et équations différentielles.

En 1967 Stampacchia est élu président de l'Union mathématique italienne. C'est à cette époque que ses efforts de recherche se portent vers le nouveau domaine des inégalités variationnelles, qu'il modélise d'après les conditions aux limites pour les équations aux dérivées partielles[4]. Il est également directeur de l'Istituto per le Applicazioni del Calcolo du Conseil national de la recherche, à partir de [5] à 1974.

Stampacchia accepte le poste de professeur d'analyse mathématique à l'université de Rome en 1968 et retourne à l'École normale supérieure de Pise en 1970. Il souffre de problèmes cardiaques, pendant l'automne 1973, mais continue ses activités avec la même intensité. Il est professeur invité à l'université du Sussex en , puis passe un mois au Collège de France en mai-juin. Il passe la période de mars à , à l'Institut Courant de l'université de New York, puis à l'université du Minnesota à Minneapolis. Il retourne à Paris en , où il subit une grave attaque cardiaque dont il se remit lentement à l'hôpital Boucicaut. Mais il subit une autre attaque cardiaque et meurt à l’hôpital le .

Distinctions et hommagesModifier

Guido Stampacchia est reçu à l'Académie des Lyncéens, le .

Il reçoit le prestigieux prix Antonio-Feltrinelli[6].

La médaille Stampacchia, un prix international décerné tous les trois ans pour les contributions au calcul des variations, est créé en 2003.

Œuvres choisiesModifier

NotesModifier

  1. Archives en ligne de Paris 15e, année 1978, acte de décès no 1028, cote 15D 551, vue 30/31
  2. Sara Naldini (1922-2014) est la fille du professeur Lamberto Naldini (1894-1963)
  3. Professeur Mauro Stampaccha est membre de la faculté de sciences politiques et sociales à l'université de Pise
  4. (en) Guido Stampacchia on The MacTutor History of Mathematics archive
  5. Silvia Mazzone, Guido Stampacchia « https://web.archive.org/web/20120405054211/http://guerin.ballarat.edu.au/ard/itms/CIAO/ORBNewsletter/documents/ORB11-Stamp.pdf »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),
  6. (it) PREMI «Antonio Feltrinelli» FINORA CONFERITI
  7. Brezis, Haim, « Review: An introduction to variational inequalities and their applications, David Kinderlehrer et Guido Stampacchia », Bull. Amer. Math. Soc. (N.S.), vol. 7, no 3,‎ , p. 622–627 (DOI 10.1090/s0273-0979-1982-15073-x, lire en ligne)

RéférencesModifier

Notes biographiquesModifier

  • (it) Matematici all'Istituto Universitario Navale (1926 – 1976), Napoli, Istituto universitario navale/RCE Edizioni, , 37–38 p., « Guido Stampacchia. »
  • (it) Biografie e bibliografie degli Accademici Lincei, Roma, Académie des Lyncéens, , 637–638 p..

Références généralesModifier

Liens externesModifier