Ouvrir le menu principal

Guido Landra

anthropologue et écrivain italien
Guido Landra
Biographie
Naissance
à Rome, en Italie
Décès (à 67 ans)
à Rome
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Thématique
Études Anthropologie
Formation Université de Rome
Profession Anthropologue (en) et écrivainVoir et modifier les données sur Wikidata
Travaux Racialisme
Lois raciales fascistes
Distinctions Croix rouge allemande ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Auteurs associés
Influencé par Sergio Sergi
Partisans
(A influencé)
Benito Mussolini

Guido Landra (né à Rome le et mort le dans la même ville) est un anthropologue et un théoricien du racisme italien. Il fut également membre du comité de rédaction de la revue fasciste La Difesa della razza[1].

Sommaire

BiographieModifier

Diplômé en anthropologie en 1936, Guido Landra devient l'assistant de Sergio Sergi[2] à la chaire d'anthropologie de l'Université de Rome.

Le , il est reçu par le Président du Conseil italien Benito Mussolini qui le charge de rédiger le « Manifeste de la race » (« Il Manifesto della razza »), un document parut le 14 juillet de la même année destiné à établir l'existence de la race italienne et son appartenance au groupe des races aryennes[3], et à séparer les Italiens des Juifs[4] et des Tsiganes[5].

À l'automne 1938, Landra se rend en Allemagne où il rencontre les principaux dignitaires et idéologues du régime nazi : Alfred Rosenberg, Heinrich Himmler, Rudolf Hess et le Führer[6] lui-même, qui lui décernera des éloges et le décorera de l'Ordre de la Croix-Rouge allemande 1re classe[7] (Deutsches Rotes Kreuz). Lors de son séjour en Allemagne nazie, Guido Landra visitera notamment le camp de concentration de Sachsenhausen pour étudier les traits raciaux des détenus. De retour en Italie au début de l'année 1939, il est nommé, sous le gouvernement Mussolini, directeur du bureau d'études et propagande sur la race (Ufficio Studi e Propaganda sulla Razza) au Ministère de la Culture populaire[6].

Au début des années 1940, Guido Landra se rend à Paris pour participer à la conférence dédiée à la « question juive » en Italie organisée à la Sorbonne, en présence de l'anthropologue Georges Montandon et de l'écrivain Louis-Ferdinand Céline[8].

De août 1938 à juillet 1943, il publie de nombreux articles dans la revue fasciste La Difesa della razza[9], dirigée par Telesio Interlandi, un des pivots de la propagande fasciste antisémite.

PublicationsModifier

OuvragesModifier

  • Sulla morfologia del capello presso alcune popolazioni africane (Acioli dell'Uganda, Dauada, Tebu e Tuareg della Libia), Società romana di Antropologia, Roma 1936.
  • Una ricerca sistematica sugli ibridi di cinesi ed europee, Società romana di Antropologia, Roma 1936.
  • Piccola bibliografia razziale. Le classificazioni delle razze umane, gli studi razziali nella bibliografia antropologia italiana, Ulpiano, Roma 1939.
  • Crani umani, In: E. Zavattari (a cura di), Missione biologica nel paese dei borana, vol. I, Regia Accademia d'Italia, Roma 1940.
  • Il problema della razza in Romania, Istituto italo-romeno di studi demografici e razziali, 1942.

ArticlesModifier

1938Modifier

1939Modifier

1940Modifier

1941Modifier

1942Modifier

1943Modifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. (it) La Difesa della Razza : indice periodico quindicinale, sur le site de l'Istituto di Istruzione Superiore « Quinto Ennio » di Gallipoli.
  2. Fils de l'anthropologue Giuseppe Sergi.
  3. (it) Bruno Vespa, Marcello Pezzetti (sous la direction de), 1938 Leggi razziali. Una tragedia italiana, Gangemi Editore, 2008, p. 100. (ISBN 88-492-6585-9)
  4. (it) Guido Landra (notice biographique)
  5. Catherine Coquio, Jean-Luc Poueyto, Roms, Tsiganes, Nomades : Un malentendu européen, Éditions Karthala, 2014, pp. 193–194. (ISBN 2-8111-1123-9)
  6. a et b (it) Ulderico Bernardi (it), Culture e integrazione : uniti dalle diversità, FrancoAngeli, 2004, p. 362, note 44. (ISBN 88-464-5368-9).
  7. (en) « Fateful Bonds : The Secret Italo-German Committee on Racial Questions » [PDF], p. 5.
  8. Jean-William Dereymez, Le refuge et le piège : les Juifs dans les Alpes (1938-1945), L'Harmattan, 2008, p. 52. (ISBN 2-296-19746-9)
  9. (it) Indici delle annate possedute dalla Biblioteca di storia moderna e contemporanea de : La Difesa della Razza. Scienza, documentazione, polemica [PDF]

Articles connexesModifier