Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roulet.
Daniel de Roulet
Description de cette image, également commentée ci-après
Daniel de Roulet
Naissance (75 ans)
Genève (Drapeau de la Suisse Suisse)
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français

Daniel de Roulet né à Genève le 4 février 1944[1] est un écrivain suisse de langue française.

Sommaire

BiographieModifier

Daniel de Roulet est né le à Genève, en Suisse. Il est le fils d'un pasteur protestant et a passé son enfance à Saint-Imier. Il était architecte et informaticien, et depuis 1997 auteur à plein temps[2].

Daniel de Roulet a été fiché et observé par les autorités fédérales durant plusieurs années (voir le « scandale des fiches »), après avoir signé une pétition en faveur des objecteurs de conscience. Son livre Double paru en 1996 est basé sur cette expérience[2].

Le , Daniel de Roulet a incendié le chalet du magnat de la presse allemande Axel Springer situé sur un alpage au dessus de Rougemont. Il a rendu publique sa responsabilité dans le livre Un dimanche à la montagne paru en 2006, après le délai de prescription[2]. À l'époque Springer était considéré comme un nazi comme le constate son biographe[3].

De 2008 à 2011, Daniel de Roulet est membre du collectif d’écrivains Bern ist überall (« Berne est partout »). Lui et Noëlle Revaz apportent de nouvelles « couleurs » aux langues du collectif[4].

Il a publié un cycle romanesque constitué de dix romans. Ils retracent, à travers l'histoire de deux familles, l'épopée du nucléaire qui va d'Hiroshima à Fukushima, du triomphe de la science à la mise en cause de sa démesure. Ce cycle a fait l'objet d'un essai de décontraction/reconstruction à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne.

Il est par ailleurs l'auteur de nombreuses chroniques de voyage et d'essais critiques autour de la notion de « mondialité » qui est pour lui, au contraire de la mondialisation, le côté positif de la nouvelle donne contemporaine qui permet d'envisager une suite à la modernité, qu'il s'agisse de l'écriture ou de la politique des biens communs.

Ses livres sont régulièrement traduits en allemand, anglais, italien et espagnol.

PublicationsModifier

Nombre de ses œuvres ont été traduites en allemand.

PrixModifier

  • Bourse de la Commission littéraire de langue française du canton de Berne, New York 1992, pour À nous deux, Ferdinand
  • Prix Michel Dentan, 1994, pour Virtuellement vôtre
  • Sélection prix Renaudot, 1995, pour La Ligne bleue
  • Babet d’Or de Lettres Frontières, Saint-Étienne, 1995, pour La Ligne bleue
  • Prix de littérature Alpes-Jura, Paris, 1996 pour La Ligne bleue
  • Bourse de Pro Helvetia, 1996
  • Résidence de la Fondation Landis et Gyr, Londres 1998
  • Grand prix de littérature du Canton de Berne pour Double, 1999
  • Prix Pittard de l'Andelyn pour Double, 1999
  • Fondation UBS pour la culture, 2001, pour l’ensemble de son œuvre
  • Résidence de Horw, 2001
  • Résidence à Ledig House, Chattham, NY, USA, 2003
  • Spycherpreis, Loèche, 2003
  • Prix de la Société littéraire, Genève, 2005
  • Prix Marcel-Aymé 2011 pour Esthétique de la course à pied
  • Prix Culture et Société 2015, Ville de Genève

Notes et référencesModifier

  1. Date de naissance sur le site literatur.li
  2. a b et c Marcel Schüpbach, « Daniel de Roulet », Littérature suisse, sur www.rts.ch/archives, SSR, (consulté le 15 mars 2017) (vidéo 14 minutes).
  3. Axel Springer war ein Anti-Nazi. Interview mit dem Axel-Springer-Biografen Michael Jürgs auf Spiegel online vom 3. März 2006, consulté le 12 Mai 2009.
  4. « (Sie) brachten neue Sprachfarben ins Spiel und weiteten die Berner Perspektive partout ins Partout ». (de + it) « Bern ist überall », Le livre du mois, sur www.culturactif.ch, Le Culturactif Suisse, (consulté le 15 mars 2017) [PDF].
  5. Lisbeth Koutchoumoff, Daniel de Roulet rend hommage aux femmes qui voulaient changer la vie, Le Temps, 21 octobre 2018, lire en ligne.
  6. Huguette Junod, Dix petites anarchistes, Gauchebdo, La chronique féministe, 22 novembre 2018, lire en ligne

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :