Ouvrir le menu principal

Grottes de Bétharram

Grottes de Bétharram
Grottes Bétharram 2012-05-20 (17).JPG
L'intérieur des grottes de Bétharram.
Localisation
Coordonnées
Adresse
Vallée
Gave de Pau en aval de Lourdes
Localité voisine
Voie d'accès
D 152
Caractéristiques
Longueur connue
8 250 m
Site web
Localisation sur la carte des Hautes-Pyrénées
voir sur la carte des Hautes-Pyrénées
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Pyrénées-Atlantiques
voir sur la carte des Pyrénées-Atlantiques
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Pyrénées
voir sur la carte des Pyrénées
Red pog.svg

Les grottes de Bétharram sont une série de grottes françaises situées à la frontière des départements des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées, des régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie.

Leur emprise s'étend sur les communes d'Asson, de Lestelle-Bétharram dans les Pyrénées-Atlantiques et de Saint-Pé-de-Bigorre dans les Hautes-Pyrénées. Elles font découvrir à pied, en barque, puis en petit train, la clef de la formation des grottes similaires. L'entrée se fait par la commune d'Asson et la sortie se trouve dans celle de Saint-Pé-de-Bigorre[1].

DescriptionModifier

 
Le plafond strié.

Un parcours souterrain de 2,8 km permet de visiter les trois étages de galeries creusées par la rivière dans la montagne calcaire. La partie supérieure, la plus vaste, formée de grandes salles communiquant largement entre elles, est surtout intéressante par ses plafonds spongieux, parfois de grande portée. L'ancien lit de la rivière que l'on parcourt ensuite est une fissure étroite et profonde dans laquelle se remarquent d'intéressants phénomènes d'érosion. L'étage inférieur correspond au niveau actuel de la rivière que l'on suit un moment en barque. Un tunnel artificiel long de 400 m ramène à l'air libre. À la sortie de la montagne, la rivière se jette dans le gave de Pau.

HistoireModifier

Découverte en 1810, c'est l'une des premières grottes ouvertes au public. Dès 1880, les Anglais résidant à Pau venaient s'y aventurer grâce à l'aide du meunier Lasbats de Lestelle-Bétharram. Après quelques années de travaux, Léon Ross, artiste peintre et un des premiers photographes des Pyrénées, les ouvre au grand public en 1903. Dès l'ouverture, il les électrifie tout en faisant profiter la population des alentours de ce nouveau confort : la lumière.

TourismeModifier

Parmi les sites naturels de la région Nouvelle-Aquitaine, le site se classe quatrième en termes de fréquentation touristique en 2018 avec 150 000 visiteurs[2].

Notes et référencesModifier

  1. Carte IGN sur Géoportail.
  2. « Les 10 sites touristiques naturels les plus visités en Nouvelle-Aquitaine en 2018 », Sud Ouest, 2 novembre 2019, p. 3.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • A A, « Bétharram et Mélat… indépendants ? Deux réseaux parallèles distincts », Spéléoc, no 121,‎ , p. 11-13 (lire en ligne).

Liens externesModifier

Articles connexesModifier