Gouvernement Kóstas Karamanlís II

Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir gouvernement Karamanlís.
Gouvernement Kóstas Karamanlís II
(el) Κυβέρνηση Κώστα Καραμανλή 2004

IIIe République hellénique

Description de cette image, également commentée ci-après
Le Premier ministre Kóstas Karamanlís.
Président de la République Károlos Papoúlias
Premier ministre Kóstas Karamanlís
Élection 16 septembre 2007
Législature XIIe
Formation
Fin
Durée 2 ans et 18 jours
Composition initiale
Parti politique ND
Ministres 16
Femmes 1
Hommes 15
Représentation
Parlement
152 / 300
Drapeau de la Grèce

Le gouvernement Kóstas Karamanlís II (en grec moderne : Κυβέρνηση Κώστα Καραμανλή 2007) est le gouvernement de la République hellénique entre le et le , sous la XIIe législature du Parlement.

Il est dirigé par le conservateur sortant Kóstas Karamanlís, à nouveau vainqueur des élections législatives. Il succède au gouvernement Karamanlís I et cède le pouvoir au gouvernement du socialiste Giórgos Papandréou après que le PASOK s'est imposé lors des élections anticipées de 2009.

HistoriqueModifier

Dirigé par le Premier ministre conservateur sortant Kóstas Karamanlís, neveu de l'ancien chef du gouvernement et chef de l'État Konstantínos Karamanlís, ce gouvernement est constitué et soutenu par la Nouvelle Démocratie (ND). Seule, elle dispose de 152 députés sur 300, soit 50,7 % des sièges du Parlement.

Il est formé à la suite des élections législatives anticipées du 16 septembre 2007.

Il succède donc au gouvernement Karamanlís I, constitué et soutenu dans les mêmes conditions.

Au cours du scrutin législatif, la ND perd plus de trois points et une dizaine de sièges, mais sauve sa majorité absolue. Le Mouvement socialiste panhellénique (PASOK) de Giórgos Papandréou enregistre une évolution similaire. Tandis qu'à la gauche du PASOK, le Parti communiste de Grèce (KKE) et la Coalition de la gauche radicale (SYRIZA) rassemblent 36 parlementaires, ce qui constitue à l'époque leur nouveau record, à la droite de la ND l'Alerte populaire orthodoxe (LAOS) permet à l'extrême droite de revenir au Parlement après plus de dix ans d'absence.

Karamanlís et son équipe de 16 ministres sont assermentés au palais présidentiel d'Athènes par le président de la République Károlos Papoúlias le , trois jours après le scrutin.

Le , alors que la XIIe législature doit encore durer deux ans, le Premier ministre annonce son intention de demander au chef de l'État la dissolution du Parlement et la convocation d'élections législatives anticipées. Cette décision arrive alors que la popularité du gouvernement est en berne, touchée par le ralentissement de l'économie nationale du fait de la crise économique mondiale, de graves incendies de forêt, des scandales de corruption et les émeutes urbaines de l'hiver 2008[1].

Lors des élections, la ND réalise à l'époque son plus mauvais résultat historique, totalisant un tiers des suffrages et accusant dix points de retard sur le PASOK. Celui-ayant obtenu une claire majorité absolue, Giórgos Papandréou constitue son propre gouvernement.

CompositionModifier

Initiale (19 septembre 2007)Modifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Kóstas Karamanlís ND
Ministre de l'Intérieur Prokópis Pavlópoulos ND
Ministre de l'Économie et des Finances Geórgios Alogoskoúfis ND
Ministre des Affaires étrangères Dóra Bakoyánni ND
Ministre de la Défense nationale Evángelos Meïmarákis ND
Ministre du Développement Chrístos Fólias ND
Ministre de l'Environnement, de l'Aménagement du territoire et des Travaux publics Geórgios Soufliás ND
Ministre de l'Éducation nationale et des Religions Evripídis Stylianídis ND
Ministre de l'Emploi et de la Protection sociale Vasílis Mangínas (jusqu'au 17/12/2007)
Fáni Pálli-Petraliá
ND
Ministre de la Santé et de la Solidarité sociale Dimítris Avramópoulos ND
Ministre du Développement rural et de l'Alimentation Aléxandros Kontós ND
Ministre de la Justice Sotíris Hadjigákis ND
Ministre de la Culture Michális Liápis ND
Ministre du Développement touristique Áris Spiliotópoulos ND
Ministre des Transports et des Communications Kostís Hadjidákis ND
Ministre de la Marine marchande, de la Mer Égée et de la Politique insulaire Giórgos Voulgarákis (jusqu'au 13/09/2008)
Anastásios Papaligoúras
ND
Ministre de la Macédoine-Thrace Margarítis Tzímas ND
Ministre d'État Theódoros Roussópoulos (jusqu'au 24/10/2008) ND

Remaniement du 8 janvier 2009Modifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Kóstas Karamanlís ND
Ministre de l'Intérieur Prokópis Pavlópoulos (jusqu'au 11/09/2009) ND
Spýridon Flogaïtis Sans
Ministre de l'Économie et des Finances Giánnis Papathanasíou ND
Ministre des Affaires étrangères Dóra Bakoyánni ND
Ministre de la Défense nationale Evángelos Meïmarákis ND
Ministre du Développement Kostís Hadjidákis ND
Ministre de l'Environnement, de l'Aménagement du territoire et des Travaux publics Geórgios Soufliás ND
Ministre de l'Éducation nationale et des Religions Áris Spiliotópoulos ND
Ministre de l'Emploi et de la Protection sociale Fáni Pálli-Petraliá ND
Ministre de la Santé et de la Solidarité sociale Dimítris Avramópoulos ND
Ministre du Développement rural et de l'Alimentation Sotíris Hadjigákis ND
Ministre de la Justice Níkos Déndias ND
Ministre de la Culture Antónis Samarás ND
Ministre du Développement touristique Kóstas Markópoulos ND
Ministre des Transports et des Communications Evripídis Stylianídis ND
Ministre de la Marine marchande, de la Mer Égée et de la Politique insulaire Anastásios Papaligoúras ND
Ministre de la Macédoine-Thrace Stávros Kalafátis ND

RéférencesModifier

  1. (es) « Grecia celebrará elecciones anticipadas en octubre », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 11 août 2019).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier