Ouvrir le menu principal

Gouvernement Giórgos Papandréou

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir gouvernement Papandréou.
Gouvernement Giórgos Papandréou
(el) Κυβέρνηση Γεωργίου Α. Παπανδρέου

IIIe République hellénique

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie de famille du gouvernement Giórgos Papandréou le 7 octobre 2009.
Président de la République Károlos Papoúlias
Premier ministre Giórgos Papandréou
Élection 4 octobre 2009
Législature XIIIe
Formation
Fin
Durée 2 ans, 1 mois et 4 jours
Composition initiale
Parti politique PASOK
Ministres 15
Femmes 5
Hommes 10
Représentation
Parlement
160 / 300
Drapeau de la Grèce

Le gouvernement Giórgos Papandréou (en grec moderne : Κυβέρνηση Γεωργίου Α. Παπανδρέου) est le gouvernement de la République hellénique entre le 7 octobre 2009 et le 11 novembre 2011, sous la XIIIe législature du Parlement.

Il est dirigé par le socialiste Giórgos Papandréou, vainqueur des élections législatives. Il succède au second gouvernement du conservateur Kóstas Karamanlís et cède le pouvoir au gouvernement d'union nationale de l'indépendant Loukás Papadímos après le déclenchement de la crise de la dette publique et son extension au niveau européen.

HistoriqueModifier

Dirigé par le nouveau Premier ministre socialiste Giórgos Papandréou, fils et petit-fils des anciens Premiers ministres Andréas Papandréou et Geórgios Papandréou, ce gouvernement est constitué et soutenu par le Mouvement socialiste panhellénique (PASOK). Seul, il dispose de 160 députés sur 300, soit 53,3 % des sièges du Parlement.

Il est formé à la suite des élections législatives anticipées du 4 octobre 2009.

Il succède donc au second gouvernement du conservateur Kóstas Karamanlís, constitué et soutenu par la seule Nouvelle Démocratie (ND), au pouvoir depuis mars 2004.

Lors du scrutin, le PASOK parvient à sortir de cinq années d'opposition en gagnant près de six points, soit 43,9 % des suffrages exprimés. Il devance ainsi la ND, qui réalise à l'époque son plus mauvais résultat avec 33,5 % des voix et 91 députés, de dix points. À la gauche du PASOK, le Parti communiste de Grèce (KKE) et la Coalition de la gauche radicale (SYRIZA) réunissent 34 élus, tandis qu'à la droite de la ND l'Alerte populaire orthodoxe (LAOS) renforce sa présence dans l'assemblée avec 15 parlementaires.

Papandréou est assermenté au palais présidentiel d'Athènes par le président de la République Károlos Papoúlias le 6 octobre, deux jours après le scrutin. Son équipe de 15 ministres, dans laquelle il exerce personnellement la direction du ministère des Affaires étrangères, prête serment et entre en fonction le lendemain.

Alors que le président des Verts écologistes (OP) Nikos Chrysogelos a refusé d'occuper le poste de ministre de l'Environnement, la composition de l'exécutif relève de l'équilibre entre les courants du PASOK, associant aux partisans de Papandréou des alliés de son rival, le nouveau ministre de la Défense Evángelos Venizélos, dans un objectif de réconcilitation interne[1].

Le mandat du gouvernement est principalement marqué par la crise de la dette publique grecque. Le 9 novembre 2011, après s'être mis d'accord avec le président de la ND Antónis Samarás pour former un gouvernement d'unité nationale, Giórgos Papandréou annonce publiquement sa démission puis la remet au chef de l'État[2]. Il est remplacé deux jours plus tard par l'indépendant Loukás Papadímos, ancien gouverneur de la Banque de Grèce puis vice-président de la Banque centrale européenne, qui constitue un cabinet de large entente entre le PASOK, la ND et le LAOS, après que ces trois partis n'ont pas réussi à s'entendre sur la désignation du président socialiste du Parlement, Phílippos Petsálnikos[3].

CompositionModifier

Initiale (6 octobre 2009)Modifier

Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre
Ministre des Affaires étrangères
Giórgos Papandréou PASOK
Vice-Premier ministre
Chargé du Conseil de gouvernement, des Affaires étrangères et de la Défense
Chargé du Conseil économique et social
Theódoros Pángalos PASOK
Ministre de l'Intérieur, de la Décentralisation et de l'Administration électronique Yánnis Ragoússis PASOK
Ministre des Finances Giórgos Papakonstantínou PASOK
Ministre de la Défense nationale Evángelos Venizélos PASOK
Ministre de l'Économie, de la Compétitivité et de la Marine Loúka Katséli PASOK
Ministre de l'Environnement, de l'Énergie et du Changement climatique Tína Birbíli PASOK
Ministre de l'Éducation, de la Formation continue et des Religions Ánna Diamantopoúlou PASOK
Ministre des Infrastructures, des Transports et des Réseaux Dimítris Réppas PASOK
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Andréas Lovérdos PASOK
Ministre de la Santé et de la Solidarité sociale Marilíza Xenogiannakopoúlou PASOK
Ministre du Développement rural et de l'Alimentation Aikateríni Batzéli PASOK
Ministre de la Justice, de la Transparence et des Droits de l'homme Háris Kastanídis PASOK
Ministre de la Protection du citoyen Michális Chryssohoïdis PASOK
Ministre de la Culture et du Tourisme Pávlos Geroulános PASOK
Ministre d'État Háris Paboúkis PASOK

Remaniement du 7 septembre 2010Modifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions le sont en italique.
Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Giórgos Papandréou PASOK
Vice-Premier ministre
Chargé du Conseil de gouvernement, des Affaires étrangères et de la Défense
Chargé du Conseil économique et social
Theódoros Pángalos PASOK
Ministre de l'Intérieur, de la Décentralisation et de l'Administration électronique Yánnis Ragoússis PASOK
Ministre des Finances Giórgos Papakonstantínou PASOK
Ministre des Affaires étrangères Dimítris Droútsas PASOK
Ministre de la Défense nationale Evángelos Venizélos PASOK
Ministre de l'Économie, de la Compétitivité et de la Marine Michális Chryssohoïdis PASOK
Ministre des Affaires maritimes, des Îles et de la Pêche Yánnis Diamantídis PASOK
Ministre de l'Environnement, de l'Énergie et du Changement climatique Tína Birbíli PASOK
Ministre de l'Éducation, de la Formation continue et des Religions Ánna Diamantopoúlou PASOK
Ministre des Infrastructures, des Transports et des Réseaux Dimítris Réppas PASOK
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Loúka Katséli PASOK
Ministre de la Santé et de la Solidarité sociale Andréas Lovérdos PASOK
Ministre du Développement rural et de l'Alimentation Konstantínos Skandalídis PASOK
Ministre de la Justice, de la Transparence et des Droits de l'homme Háris Kastanídis PASOK
Ministre de la Protection du citoyen Chrístos Papoutsís PASOK
Ministre de la Culture et du Tourisme Pávlos Geroulános PASOK
Ministre d'État Háris Paboúkis PASOK

Remaniement du 17 juin 2011Modifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions le sont en italique.
Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Giórgos Papandréou PASOK
Vice-Premier ministre
Chargé du Conseil de gouvernement, des Affaires étrangères et de la Défense
Chargé du Conseil économique et social
Theódoros Pángalos PASOK
Vice-Premier ministre
Ministre des Finances
Evángelos Venizélos PASOK
Ministre de l'Intérieur, de la Décentralisation et de l'Administration électronique Yánnis Ragoússis PASOK
Ministre des Affaires étrangères Stávros Lambrinídis PASOK
Ministre de la Défense nationale Pános Beglítis PASOK
Ministre de l'Économie, de la Compétitivité et de la Marine Michális Chryssohoïdis PASOK
Ministre des Affaires maritimes, des Îles et de la Pêche Yánnis Diamantídis PASOK
Ministre de l'Environnement, de l'Énergie et du Changement climatique Giórgos Papakonstantínou PASOK
Ministre de l'Éducation, de la Formation continue et des Religions Ánna Diamantopoúlou PASOK
Ministre des Infrastructures, des Transports et des Réseaux Yánnis Ragoússis PASOK
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Geórgios Koutroumánis PASOK
Ministre de la Santé et de la Solidarité sociale Andréas Lovérdos PASOK
Ministre du Développement rural et de l'Alimentation Konstantínos Skandalídis PASOK
Ministre de la Justice, de la Transparence et des Droits de l'homme Miltiádis Papaïoánnou PASOK
Ministre de la Protection du citoyen Chrístos Papoutsís PASOK
Ministre de la Culture et du Tourisme Pávlos Geroulános PASOK
Ministre d'État Elias Mosialos PASOK

Remaniement du 27 juin 2011Modifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions le sont en italique.
Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Giórgos Papandréou PASOK
Vice-Premier ministre
Chargé du Conseil de gouvernement, des Affaires étrangères et de la Défense
Chargé du Conseil économique et social
Theódoros Pángalos PASOK
Vice-Premier ministre
Ministre des Finances
Evángelos Venizélos PASOK
Ministre des Réformes administratives et de l'Administration électronique Dimítris Réppas PASOK
Ministre de l'Intérieur Háris Kastanídis PASOK
Ministre des Affaires étrangères Stávros Lambrinídis PASOK
Ministre de la Défense nationale Pános Beglítis PASOK
Ministre du Développement, de la Compétitivité et de la Marine Michális Chryssohoïdis PASOK
Ministre de l'Environnement, de l'Énergie et du Changement climatique Giórgos Papakonstantínou PASOK
Ministre de l'Éducation, de la Formation continue et des Religions Ánna Diamantopoúlou PASOK
Ministre des Infrastructures, des Transports et des Réseaux Yánnis Ragoússis PASOK
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Geórgios Koutroumánis PASOK
Ministre de la Santé et de la Solidarité sociale Andréas Lovérdos PASOK
Ministre du Développement rural et de l'Alimentation Konstantínos Skandalídis PASOK
Ministre de la Justice, de la Transparence et des Droits de l'homme Miltiádis Papaïoánnou PASOK
Ministre de la Protection du citoyen Chrístos Papoutsís PASOK
Ministre de la Culture et du Tourisme Pávlos Geroulános PASOK
Ministre d'État Elias Mosialos PASOK

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Some surprises in Papandreou’s new team », Kathimerini,‎ (lire en ligne, consulté le 11 août 2019).
  2. « Papandréou annonce officiellement sa démission », Le Nouvel Observateur,‎ (lire en ligne, consulté le 11 août 2019).
  3. « Grèce: Lucas Papademos nommé Premier ministre », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le 11 août 2019).

Voir aussiModifier