Ouvrir le menu principal

Le premier gouvernement Georges Bidault a été le gouvernement de la France du 24 juin 1946 au 28 novembre 1946.

Sommaire

ChronologieModifier

1946Modifier

  • 12 juin : Fin du gouvernement Félix Gouin.
  • 16 juin : Discours de Bayeux du Général de Gaulle, critiquant les institutions naissantes de la IVe république et présentant sa conception des institutions. Il expose un schéma institutionnel fondé sur un exécutif fort, procédant du chef de l’État.
  • 23 juin :
    • Début du la deuxième Assemblée constituante.
    • Début du gouvernement Georges Bidault, président du gouvernement provisoire.
  • 17 août : Après la fermeture définitive du bagne de Cayenne, arrivée à Marseille des 145 derniers détenus en provenance de Guyane.
  • 22 août : Les allocations familiales sont étendues à pratiquement toute la population.
  • 5 octobre : Publication du statut de la fonction publique (catégories A, B, C et D).
  • 7 octobre : La loi fixe la durée du service militaire à un an.
  • 13 octobre : Référendum adoptant la nouvelle constitution (53 % oui) avec 31 % d’abstentions. Institution d’un régime parlementaire bicaméral avec une nette prépondérance de l’Assemblée nationale sur le Conseil de la République. Le Président, élu pour 7 ans par les deux Chambres, dispose de pouvoirs restreints. Il désigne le président du Conseil investi par l’Assemblée nationale et responsable devant elle. Le droit de grève et le droit syndical sont inscrits dans le préambule.
  • 19 octobre : Adoption de la loi sur le statut de la fonction publique. Le droit syndical est reconnu aux fonctionnaires qui seront rémunérés selon une grille indiciaire unique.
  • 27 octobre : Naissance de la Quatrième République. Création de l'Union française.
  • 30 octobre : La Médecine du travail intègre la sécurité sociale.
  • 10 novembre :
    • Élections législatives en France confirmant la domination de la Gauche et notamment du PCF qui arrive en tête (28,8 %). Le secrétaire général du PCF, Maurice Thorez, revendique la présidence du Conseil.
    • Ce même jour Georges Bidault reçoit Molotov à Versailles.
  • 27 novembre : Adoption du Plan Monnet.
  • 28 novembre : Chute du gouvernement Georges Bidault.

ThématiqueModifier

  • Lors de la Conférence économique nationale chargée d'étudier les « mesures de remise en ordre des prix et des salaires », Georges Bidault, le président du Conseil, propose une majoration de 15 % afin de limiter les risques de surchauffe inflationniste, alors que la CGT exige 25 % afin de réparer le « préjudice subi par les travailleurs ». Le CNPF déclare qu'il est délicat de « majorer les salaires inférieurs sans refermer l'éventail des salaires ». Après deux semaines de débats, les bas salaires sont majorés de 25 % et les hauts salaires de 15 %.

CompositionModifier

Président du GouvernementModifier

Image Fonction Nom Parti
  Président du gouvernement provisoire Georges Bidault MRP

Vice-présidents du ConseilModifier

Image Fonction Nom Parti
  Vice-président du Conseil Félix Gouin SFIO
  Vice-président du Conseil Maurice Thorez PCF

Ministres d'ÉtatModifier

Image Fonction Nom Parti
  Ministre d'État Francisque Gay MRP
  Ministre d'État Alexandre Varenne PRS

MinistresModifier

Image Fonction Nom Parti
  Garde des sceaux Pierre-Henri Teitgen MRP
  Ministre de l'Intérieur Édouard Depreux SFIO
  Ministre des Armées Edmond Michelet MRP
  Ministre de l'Armement Charles Tillon PCF
  Ministre des Affaires étrangères Georges Bidault MRP
  Ministre de l'Agriculture François Tanguy-Prigent SFIO
  Ministre de la Reconstruction et de l'Urbanisme François Billoux PCF
  Ministre des Transports et Travaux publics Jules Moch SFIO
  Ministre de l'Éducation nationale Marcel-Edmond Naegelen SFIO
  Ministre de la France d’Outre-Mer Marius Moutet SFIO
  Ministre de l'Économie nationale François de Menthon MRP
  Ministre des Finances Robert Schuman MRP
  Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Ambroise Croizat PCF
  Ministre des Postes, Télégraphes et Téléphones Jean Letourneau MRP
  Ministre de la Production industrielle Marcel Paul PCF
  Ministre de la Santé publique René Arthaud PCF
  Ministre de la Population Robert Prigent MRP
  Ministre des Anciens combattants et des Victimes de la guerre Laurent Casanova PCF

Sous-secrétaires d'ÉtatModifier

Image Fonction Ministre de rattachement Nom Parti
  Sous-secrétaire d'État à la Présidence du Conseil Président du Gouvernement provisoire André Colin MRP
  Sous-secrétaire d'État à la Présidence du Conseil et à l'Information Président du Gouvernement provisoire Robert Bichet MRP
  Sous-secrétaire d'État à l'Intérieur Ministre de l'Intérieur Jean Biondi SFIO
  Sous-secrétaire d'État à l'Armement Ministre de l'Armement Georges Gosnat PCF
  Sous-secrétaire d'État aux Affaires étrangères Ministre des Affaires étrangères Pierre Schneiter MRP
  Sous-secrétaire d'État aux Transports Ministre des Travaux publics et des Transports Albert Gazier SFIO
  Sous-secrétaire d'État à la Jeunesse et aux Sports Ministre de l'Éducation nationale Andrée Viénot SFIO
  Sous-secrétaire d'État à l'Économie nationale Ministre de l'Économie nationale Pierre Pflimlin MRP
  Sous-secrétaire d'État au Travail Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Marius Patinaud PCF
  Sous-secrétaire d'État au Charbon Ministre de la Production industrielle Auguste Lecœur PCF

AjustementModifier

Ajustement du 8 juillet 1946Modifier

Fait marquantModifier

Notes et référencesModifier